Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prix de l'or noir : Le pétrole rebondit avant une semaine décisive sur l'Iran
Publié dans Le Maghreb le 06 - 05 - 2018

Les cours du pétrole ont fortement progressé vendredi, à huit jours d'une décision très attendue de l'administration américaine sur son potentiel retrait d'un accord sur le nucléaire iranien.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a fini à 74,87 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,25 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de juin a gagné 1,29 dollar, à 69,72 dollars, au plus haut depuis la fin 2014. "Nous ne sommes plus qu'à une semaine de la décision américaine sur l'Iran et cette perspective engendre beaucoup de volatilité", a indiqué James Williams, de WTRG. Le président américain, Donald Trump, menace de se retirer le 12 mai de l'accord nucléaire conclu avec l'Iran, Téhéran ayant averti jeudi de son côté qu'elle quitterait l'accord sur le nucléaire si les Etats-Unis suivaient une telle voie.
"Cela alimente les craintes d'un choc sur l'offre", a commenté Stephen Brennock, analyste chez PVM, qui estime cependant qu'avec un délai de six mois pour les pays qui importent du pétrole iranien, le marché devrait garder l'équilibre. "Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas une réaction instinctive des prix" en cas de fin de l'accord, a-t-il prévenu.

70 dollars
La progression des prix a toutefois été limitée en deuxième partie de séance après l'annonce d'une forte hausse du nombre hebdomadaire de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis, un indicateur avancé de la production américaine publié par la société Baker Hughes. Ceux-ci ont augmenté de 9 unités, à 834 puits après avoir déjà avancé de 5 unités la semaine précédente. "Ces données ont certainement empêché les prix d'aller plus haut et le pétrole coté à New York de franchir la barre symbolique des 70 dollars", a estimé M. Williams.
En séance vendredi, le WTI a atteint un plus haut à 69,97 dollars vers 16H20 GMT. La hausse de la production américaine passe toutefois pour le moment au second plan des préoccupations des analystes. "Il est clair que le risque géopolitique est la clé de la hausse des prix et s'il venait à s'apaiser, la production élevée des Etats-Unis pourrait entraîner une baisse des prix", a estimé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM. "Le marché international voit réellement ses réserves s'amenuiser, mais les Etats-Unis se noient dans le pétrole", ont abondé les analystes du courtier Marex Spectron.
La production américaine a atteint sa dixième semaine de record de suite depuis que ces statistiques ont commencé à être compilées en 1983, les Etats-Unis extrayant en moyenne 10,62 millions de barils par jour (mbj), contre 10,59 mbj la semaine précédente, selon des données publiées mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Recul en Asie
Les cours du pétrole reculaient vendredi matin en Asie, la forte hausse des stocks de brut américain semblant prendre le dessus sur les craintes de voir Donald Trump rétablir des sanctions contre l'Iran. Vers 04h40 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juin, perdait six cents à 68,37 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juillet, reculait de trois cents à 73,59 dollars. Selon l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), les stocks de brut ont fortement avancé, de 6,2 millions de barils pour la semaine terminée le 27 avril. La production américaine a atteint un dixième record historique de suite avec 10,62 millions de barils par jour (mbj). Malgré tout, le pétrole continue de voler à des niveaux très hauts alors que l'avenir de l'accord nucléaire iranien sera décidé par les Etats-Unis le 12 mai. Le président américain Donald Trump menace de se retirer des signataires du texte et de rétablir les sanctions contre Téhéran. Un retour des sanctions contre le troisième producteur de pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) aurait pour effet de perturber l'offre mondiale. "Les Iraniens ont déclaré qu'il n'y aurait pas de négociations", a relevé Greg McKenna, analyste chez AxiTrader. L'Iran a averti jeudi qu'il quitterait l'accord sur le nucléaire si le président américain mettait à exécution sa menace de s'en retirer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.