Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rebondissement de la croissance russe en 2018 : Les surprises de l'industrie de l'armement
Publié dans Le Maghreb le 31 - 12 - 2018

L'année 2018 a été riche en nouvelles armes russes: du laser stratégique Peresvet aux ogives hypersoniques manœuvrables des missiles balistiques en passant par des chars et des systèmes antiaériens modernisés, écrit le quotidien Rossiïskaïa gazeta.
La Russie a annoncé en 2018 qu'elle disposait d'armes de types principalement nouveaux: de lasers de combat, de plusieurs missiles hypersoniques ou d'un sous-marin stratégique sans-pilote à propulsion nucléaire, comme le fait remarquer Rossiïskaïa gazeta.
Ainsi, le bloc de combat hypersonique manœuvrable Avangard, destiné aux missiles balistiques intercontinentaux, remettrait en question l'existence de l'ABM américain.
Le missile aérien hypersonique Kinjal a un objectif différent: détruire des navires de grande taille, notamment des porte-avions.
On n'a pas beaucoup d'informations sur le laser de combat Peresvet et le drone sous-marin Poséidon. Quant au Poséidon, on a annoncé des essais réussis de ses équipements nucléaires et le lancement de tests en mer.
On a constaté beaucoup de nouveautés chez les armes plus traditionnelles. Ainsi, Ouralvagonzavod, producteur principal de chars russes, a dévoilé les secrets de la nouvelle modification du T-72 qui avait été munie d'un nouveau canon de 125 mm, du système de protection dynamique Relikt et d'écrans grillés protégeant le char contre des charges creuses.
Les militaires russes reçoivent également les chars modernisés T-80BVM suscitant des réactions très positives.
Les producteurs ont livré le premier lot des systèmes de missiles Tor-M2, modernisés pour les conditions arctiques: les blocs de tir ont été installés sur le châssis tout-terrain DT-30PM.
Une autre nouveauté dans ce domaine a été le système antiaérien mobile Derivatsia, capable non seulement de combattre les aéronefs, mais aussi d'intercepter des missiles tactiques et de croisière. Il faut également mentionner le système antiaérien mobile Sosna, dont l'objectif est de protéger des convois militaires contre une attaque aérienne. Ce véhicule créé sur la base du VTT MT-LB, dispose de 12 missiles antiaériens de nouvelle génération à guidage laser.
La Flotte du Nord a reçu le grand bâtiment de débarquement de nouvelle génération Ivan Gren. Ce dernier peut déployer deux compagnies motorisées d'infanterie de marine ou 13 chars sur un littoral non-aménagé.
Le bureau de construction Malakhit, l'un des concepteurs principaux de sous-marins russes, a publié une image d'un sous-marin inconnu. Il s'agit probablement du sous-marin à propulsion nucléaire de cinquième génération, que les médias russes appellent officieusement Khaski.
Ce bâtiment sera muni d'un rouf de forme inhabituelle - probablement, pour assurer sa furtivité sur la surface - et de deux batteries de missiles. Ses systèmes de lancement universels peuvent porter environs 50 missiles antinavires de plusieurs types: les Oniks supersoniques, les Kalibr à longue portée et les Tsirkon hypersoniques.

Modernisation des avions soviétiques: la voie du succès
La stratégie de modernisation de sa flotte aérienne choisie par la Russie, dans le cadre de laquelle un châssis de conception soviétique est bardé de contenu technique nouveau, a permis de transformer le bombardier Tu-22M3M en un appareil meurtrier, selon The National Interest.
La stratégie russe de modernisation de la flotte aérienne consistant à apporter des améliorations à des avions de l'époque soviétique donne des résultats excellents, signalent des experts de la revue américaine The National Interest.
Selon le média, cette stratégie permet à la Russie d'obtenir des appareils performants à un minimum de frais.
Le bombardier Tu-22M3M en est un exemple: à l'issue de la modernisation, le Tu-22 soviétique a obtenu des caractéristiques qui l'ont transformé en un aéronef "meurtrier".
The National Interest signale que le design de l'avion a été conservé, mais la quasi-totalité de son avionique a été remplacée. Les changements incluent l'intégration d'un système de navigation GLONASS, une interface numérique embarquée et un système de lutte électronique.
Un autre grand changement du Tu-22M3M consiste, selon le média, en son armement, qui comprend des missiles anti-navire Kh-32 au lieu des missiles Kh-22 de son prédécesseur.
La modification en série des Tu-22M3M commencera en 2019.
The National Interest indique que les mêmes principes de modernisation concerneront un large éventail d'avions russes.
"Cette approche reflète la confiance de la Russie dans la viabilité et la pertinence de certaines conceptions d'avions de l'ère soviétique, ce qui pourrait accélérer les cycles de développement et réduire les coûts de recherche et développement à court terme", concluent les experts du média.

Records des exportations de blé russe
Les exportations russes non énergétiques et de produits autres que des matières premières pourraient se monter cette année à 128,5 milliards d'euros, tandis que celles de céréales devraient atteindre 42 millions de tonnes, a déclaré le Centre russe des exportations. À l'issue de 2018, les exportations non énergétiques et de produits autres que des matières premières pourraient atteindre le chiffre record de 128,5 milliards d'euros, a annoncé ce vendredi le directeur général du Centre des exportations de Russie, Andreï Slepniov.
"La croissance des exportations autres que les matières premières est à l'heure actuelle le plus important axe du développement stratégique de l'économie russe", a-t-il souligné. Le dernier record avait été enregistré en 2013 avec 125,5 milliards d'euros.
Les deux dernières années ont permis d'enregistrer d'importants succès dans différents secteurs. Ainsi, Andreï Slepniov a relevé une croissance record d'exportations de produits alimentaires au mois d'octobre. Un record historique sera établi à la fin de l'année par le secteur forestier.
Les exportations de céréales devraient, elles, dépasser de presque 30% le record de 2017 pour atteindre plus de 42 millions de tonnes, a indiqué le Centre, ajoutant qu'aucun pays du monde n'avait enregistré de tels chiffres au cours des 30 dernières années.
En outre, la Russie élargit sa présence sur les marchés de l'usinage du bois, des engrais, de la pâtisserie et des matériaux de construction, a indiqué Andreï Slepniov. Après avoir élaboré le projet Collaboration internationale et exportations, le Centre a révisé les mesures et le montant du soutien des exportations russes. D'ici 2021, grâce à l'augmentation des représentations du Centre, ces produits seront accessibles aux exportateurs des 85 régions russes. Le programme de partenariat a été rejoint notamment par la région de Smolensk, la Mordovie, la Karatchaïévo-Tcherkessie et la Tchouvachie. En outre, trois nouvelles représentations ont été ouvertes à l'étranger: en Chine, en Inde et en Ouzbékistan.
The Wall Street Journal avait précédemment constaté que, ces trois dernières années, la Russie avait par deux fois été le plus grand exportateur mondial de céréales. Plusieurs observateurs avaient indiqué que les céréales russes, de bonne qualité et à des prix inférieurs aux prix américains, faisaient que plusieurs pays importateurs de blé préféraient désormais la Russie aux États-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.