Un téléthon pour financer la Mauritanie lors de la CAN    Le joueur Bilel Naïli de l'USMH suspendu pour dopage    Ligue 1 : Match à six points pour le CABBA et la JSS    En bref…    Ouverture des inscriptions pour la formation «Design en permaculture»    Montage automobile : 3 milliards de dollars pour les collections CKD en 2018    Election présidentielle 2019 : Pas de candidat unique pour l'opposition    Des cadres du FFS arrêtés à Alger    Londres veut parler avec Berlin    De Bencherif à Nekkaz    Makri admet le fiasco du candidat unique de l'opposition    Derrière l'affront, l'espoir démocratique…    Vingt années à vous grandir les portraits    L'Algérie dans le pot 2    L'USMAn et le NAHD bien embarqués    Petits pains farcis à la viande hachée    Les accidents continuent d'endeuiller les familles    Double grève à l'Institut des sciences et technologies    Haï Nedjma : 150 quintaux de son de blé saisis    En bref…    Report de la rencontre Netanyahou-Poutine prévue aujourd'hui    Célébration du centenaire du défunt moudjahid et artiste Farid Ali    Cubisme    Bordj Bou Arréridj : Colloque international sur Benhaddouga    Neutralité écornée    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Le GSP face à Essalem d'Oman en quart de finale    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    Ligue des champions    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Deux suspects arrêtés    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Madagascar : Andry Rajoelina s'engage à rattraper dans cinq ans le retard du développement du pays
Publié dans Le Maghreb le 22 - 01 - 2019

Andry Rajoelina, qui a fait son investiture en tant que président malgache samedi, s'est engagé à combler dans cinq ans le retard économique accumulé au pays depuis son indépendance en 1960.
"Désormais, les Malgaches seront toujours vainqueurs mais pas vaincus à chaque fois dans l'économie, dans le secteur social, dans le secteur culturel, dans tous les secteurs. C'est ma priorité", a déclaré M. Rajoelina dans son adresse à la nation au stade de Mahamasina, juste après avoir prêté serment en tant que président de Madagascar.
Déclaré vainqueur de l'élection présidentielle par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) avec 55,66% des suffrages, M. Rajoelina a déclaré devant les trois anciens présidents élus et tous ses concurrents à l'élection, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina, que Madagascar est devenu un modèle de démocratie actuellement.
"C'est la première fois dans l'histoire de Madagascar depuis son indépendance qu'une passation démocratique de pouvoir et une alternance pacifique de pouvoir ont eu lieu entre deux présidents élus", a-t-il déclaré.
M. Rajoelina, 45 ans, a annoncé créer des industries dans les six provinces du pays afin d'égaliser le développement aux quatre coins de Madagascar.
Puisque le secteur de l'énergie est un obstacle qui empêche les entrepreneurs de'investir dans les provinces, il a promis de doubler la production d'électricité à Madagascar pendant son mandat et de la vendre à bas prix à la population. "Nous allons créer une entreprise de fabrication de panneaux solaires pour apporter de la lumière à chaque famille", a-t-il affirmé.
"Nous doublerons les terres cultivées d'ici cinq ans pour que Madagascar n'importe plus de riz mais l'exporte d'ici cinq ans", a dit M. Rajoelina a dit.
"Nous allons créer une nouvelle ville pour atténuer les embouteillages dans la capitale Antananarivo. Les travaux débuteront cette année 2019. Cette ville sera la fierté des malgaches, car ce sera la ville la plus moderne de l'océan Indien. Tous les bureaux ministériels seront transférés là-bas", a ajouté M. Rajoelina.
M. Rajoelina a déclaré que son gouvernement recrutera plus d'éléments de forces de l'ordre pour rétablir et maintenir la sécurité dans le pays. Les forces armées seront dotées de bons véhicules pour lutter contre l'insécurité, a-t-il dit.
Au sujet de la réforme de l'administration, M. Rajoelina a annoncé la création d'un nouveau bureau qui recevra les plaintes de la population concernant l'administration. Il a promis des services rapides dans l'administration, une justice impartiale tout en gardant son indépendance, la lutte contre la corruption et la lutte contre le détournement de l'argent public.
La cérémonie d'investiture de M. Rajoelina a réuni les représentants de 35 pays et des organisations internationales, dont six présidents africains et l'ancien président de la France, Nicolas Sarkozy.
Selon la loi malgache, un président élu doit faire son serment solennel avec la constitution malgache devant les membres du HCC avant d'entamer son mandat de cinq ans.
Après son serment, M. Rajoelina a fait sa déclaration à la nation, suivie d'un défilé militaire. Ensuite, le couple présidentiel a invité environ 2 500 invités à un banquet au palais présidentiel.

Démission du Premier ministre
Le secrétaire général de la présidence malgache, Ralala Roger, a annoncé samedi, par une déclaration officielle, la démission du Premier ministre malgache Christian Ntsay, avec son gouvernement.
"Suite à la cérémonie d'investiture de ce jour et compte tenu de la nécessité, le gouvernement a déposé sa démission", a-t-il déclaré dans la même source.
Le président malgache élu, Andry Rajoelina, a tenu sa cérémonie d'investiture au même jour.
M. Roger a également mentionné que le gouvernement dirigé par le Premier ministre sortant Christian Ntsay devait encore travailler jusqu'à la formation officielle du nouveau gouvernement.
Selon la convention politique de Madagascar, le Premier ministre devrait démissionner après la cérémonie d'investiture du nouveau président afin de faciliter la nomination de son successeur pour former un nouveau gouvernement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.