Zoukh, Karim Djoudi et Amar Tou devant le juge    La société civile dévoile son projet    Levée d'immunité pour Boudjema Talai    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Abdelkader El Gouri élu    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Nouveau dérapage de Naïma Salhi    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    Andy Delort : «C'est une fierté d'être là»    Sénégal: Mauvaise nouvelle pour Sadio Mané    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    LE PARTI TOURNE LA PAGE D'OUYAHIA : Vers l'effondrement du RND ?    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    Le récent mouvement populaire que notre pays connait témoigne de la vitalité du peuple algérien    Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Ali Ghediri écroué    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    9 affaires de drogue traitées en mai    Le fils de Ould Abbès sous mandat de dépôt    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    NAHD: Le CSA cible deux coaches    L'usine étatique d'eau minérale de Laghouat : L'APW dénonce un blocage intentionnel    Mercato d'été    Bouira: Trois morts et quatre blessés dans un accident de la route    11ème congrès international des gynécologues privés: 10 à 12% des couples présentent une infertilité    Constantine - CHU Constantine: Le DG, le chef de bureau des marchés et un fournisseur sous contrôle judiciaire    La protection de l'environnement en question    Dréan: Le marché hebdomadaire adjugé pour 1,7 milliard de cts     MC Oran: A quand le bout du tunnel ?    Volley-ball - Super division - Play down: Les prétendants de sortie    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaz : La consommation nationale à 67 milliards de m3 à l'horizon 2028
Publié dans Le Maghreb le 27 - 01 - 2019

La consommation nationale moyenne en gaz se situerait à 67 milliards de mètres cubes à l'horizon 2028, soit une croissance annuelle moyenne de 4,5 %, prévoit la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG). L'évolution de la consommation locale en gaz est tirée principalement par l'industrie, dont la consommation en gaz passerait de 10 milliards de m3 en 2019 à 17 milliards de m 3 en 2028, avec un taux de croissance annuel moyen de 5,9 %. Cette croissance est due à l'apparition de nouveaux projets. L'évolution de la consommation en gaz est également tirée par la distribution publique dont la consommation évoluera de 13 milliards de m3 en 2019 à 21 milliards de m3 en 2028, soit un taux de croissance annuel moyen de 5,2 %, et ce, en raison de la concrétisation des différents programmes de développement du gaz. Pour ce qui est des centrales électriques, leur consommation passerait de 19 milliards de m3 en 2019 à 23 milliards de m3 en 2028, avec un taux de croissance annuel moyen de 2,2 %. Concernant le besoin en gaz naturel cumulé pour le marché national, à l'horizon 2028, il s'élèverait à 560 milliards de m3. La mise en œuvre du programme d'efficacité énergétique et de développement des Energies renouvelables devrait permettre au pays d'épargner une quantité de gaz de l'ordre de 15 milliards de m3. Toutes ces donnes- là découlent du programme indicatif pour l'approvisionnement du marché national en gaz 2019-2028, élaboré par la CREG. Approuvé par le ministre de l'Energie, ce programme est établi pour mettre en évidence les quantités de gaz naturel devant etre disponibles pour la satisfaction de la demande énergétique nationale pour la décennie à venir. Ce programme vise également à assurer la qualité et la continuité de service requises aux abonnés actuels et futurs. Ceci, d'autant que la consommation nationale en gaz évolue et évoluera encore dans une courbe ascendante. Il est établi, conformément à la loi du 05 février 2002, relative à l'électricité et à la distribution du gaz par canalisations. La Creg a également élaboré un Plan de développement de distribution de l'électricité 2019- 2028.
Dans le cadre de ce plan, la demande moyenne en électricité, pour le réseau interne du nord du pays s'établira à 22.250 mega watts (MG).
La couverture de ces besoins sera assurée par les engagements pris par les opérateurs en matière d'acquisition d'équipements de production d'électricité auprès de fournisseurs d'une part et par les fabricants nationaux d'équipements photovoltaïques d'autre part.
Pour ce qui est du réseau de la boucle d'Adrar, la capacité de renforcement totale est de 872 MW en turbine à gaz, et ce, en tenant compte de 272 MW décidés et en cours de réalisation.
Concernant le réseau du grand sud, la capacité de renforcement totale est de 600 MW dont 140 MW en turbines à gaz, 60,5 MW en diesel, 50 MW en photovoltaïque et 349,3 MW décidé et en cours de réalisation.
Lors des débats, le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a mis l'accent sur l'impératif de maitriser la consommation nationale en énergie, le gaz en particulier.
"Il faut maitriser la consommation de l'énergie notamment le gaz.", a-t-il indiqué.
Interrogé pour de plus amples détails sur l'exportation de l'électricité produite par le groupe national Sonelgaz vers l'Espagne, le ministre s'est contenté de dire que des négociations sont en cours entre les deux pays afin d'exporter de l'électricité produite par le groupe national Sonelgaz vers la péninsule ibérique.
" Nous sommes en discussion avec l'Espagne notamment pour régler les+ histoires+ de taxes", a-t-il dit.
Le développement des exportations de l'électricité permettra d'exploiter la totalité des capacités nationales mises en place pour la production électrique.
En plus de l'extension des lignes électriques d'une capacité actuelle de 400 kilovolts, il est envisagé la pose d'un câble sous-marin et son extension vers l'Europe, a fait savoir M. Guitouni.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.