Ibrahimovic bientôt de retour à l'Inter Milan ?    DEPASSEMENTS DANS LA SOUSCRIPTION DES SIGNATURES : Les coordinateurs des Délégations instruits d'enquêter    SIDI BEL ABBES : Un mort et 7 blessés dans une collision    Une douzaine d'églises fermées à Tizi Ouzou    Zetchi : «Il y aura un France-Algérie dans un futur proche»    Convention entre le ministère de l'Agriculture et celui de l'Enseignement professionnels    Le Conseil de sécurité se réunit aujourd'hui    "La véritable révolution qui reste encore à faire est économique"    Le RAV4 se métamorphose    La nouvelle Golf 8 se précise    Saïd Boudour sous mandat de dépôt    Bouregâa : "Je refuse ma libération sans celle des autres détenus"    L'affaire MCA-USMA divise le BF    Mellal : "La JSK va se ressaisir"    Près de 150 participants attendus à Béchar    Les Verts à la croisée des chemins !    Gaïd Salah maintient le cap du 12 décembre    La rue gronde toujours    Les syndicats en renfort à Béjaïa    4 aliments à mettre dans votre assiette    Masque de gingembre pour accélérer la pousse des cheveux    L'espagnol Cepsa se retire de Medgaz    11e Fcims: La Suède, la Russie et le Japon sur la scène de l'Opéra d'Alger    La Canadienne Margaret Atwood et l'Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo lauréates du Booker Prize    Joker va-t-il battre Batman ?    ...Sortir... Sortir ...Sortir    Dahmoun souligne la nécessité de la politique de prospective dans les secteurs vitaux    Micro-crédit : 67 % des bénéficiaires âgés de moins de 40 ans    Alors que 435 cas de méningite ont été diagnostiqués à l'est : Les services sanitaires rassurent    Quadruple crime à Sidi Lahcen (Sidi Bel Abbès) : Le présumé meurtrier se suicide    Des logements alimentés en énergie solaire    34ème marche du mardi: Les étudiants toujours au rendez-vous    Belmadi : «Notre but ultime reste la qualification en Coupe du monde 2022»    S'adressant aux tenants du pouvoir: Des personnalités appellent à «satisfaire les revendications du Hirak»    Université Sétif 2 : L'écrivain Mouna Srifak décroche le prix Katara Prize for Arabic Novel    Bordj-Bou-Arreridj (Irrigation): Une filiale du group IMETAL lance ses produits innovants    RUSSIE-ARABIE SAOUDITE: La Russie et l'Arabie Saoudite scellent leur rapprochement    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Euro-2020: L'Angleterre demande une "enquête urgente" sur les cris racistes à Sofia    ROYAUME-UNI : La Reine Elizabeth II s'exprime sur le Brexit    Gestion d'actifs: L'investissement ESG s'épanouit dans les fonds infrastructures    Noureddine Bedoui au Conseil des ministres: Un remodelage de la sphère publique    L'heure de mettre en valeur la solidarité nationale et le partage du patriotisme    Accord de Trump avec la Chine et les "avancées" sur le Brexit: Les Bourses européennes pas convaincues    Ghardaïa: Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    5 gendarmes tués dans une attaque à Abarey    Le ministère de la Santé rassure    Martin Eden, une éducation amoureuse et politique sous le soleil noir de l'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Japon : Ralentissement de l'activité manufacturière en janvier
Publié dans Le Maghreb le 05 - 02 - 2019

L'activité du secteur manufacturier au Japon a progressé en janvier à son rythme le plus faible en 29 mois sous l'effet d'une baisse des nouvelles commandes à l'export, montrent les résultats publiés vendredi de l'enquête Markit/Nikkei réalisée auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI définitif s'est établi à 50,3 le mois dernier en données corrigées des variations saisonnières, un niveau légèrement supérieur à celui de l'estimation "flash" (52,4) après 52,6 en décembre.
Il se maintient pour le 29e mois consécutif au-dessus de la barre de 50 qui sépare contraction et expansion.
Cependant la faiblesse des exportations et de la production industrielle laisse suggérer que l'activité du secteur manufacturier pourrait bientôt se contracter. Le sous-indice des commandes à l'exportation a chuté en lecture définitive à 46,0, en légère baisse par rapport à la version "flash" (46,1), soit sa plus forte contraction depuis juillet 2016. Des données publiées la semaine dernière montrent que les exportations japonaises ont chuté de 3,8% en décembre.

L'économie devrait avoir rebondi au quatrième trimestre
L'économie japonaise devrait avoir rebondi sur les trois derniers mois de 2018 grâce à l'investissement des entreprises et à la consommation mais le ralentissement des exportations pourrait peser sur la tendance, montre vendredi une enquête de Reuters.
Les économistes interrogés prévoient en moyenne une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,4% en rythme annualisé sur la période octobre-décembre après la chute de 2,5% enregistrée au troisième trimestre, la plus forte depuis plus de quatre ans, conséquence du coup de frein brutal subi par l'investissement et l'activité des entreprises après plusieurs typhons et un séisme.
Le chiffre annualisé attendu pour le quatrième trimestre correspond à une croissance de 0,4% d'un trimestre sur l'autre; sur juillet-septembre, le PIB japonais s'est contracté de 0,6%.
"Les chiffres vont probablement confirmer que l'économie a ralenti au deuxième semestre et qu'elle a pratiquement calé", résume Yoshiki Shinke, chef économiste du Dai-ichi Life Research Institute. "La croissance des exportations a été faible à cause du ralentissement économique à l'étranger."
L'investissement des entreprises est attendu en hausse de 1,8% au quatrième trimestre après une chute de 2,8% au troisième, montre l'enquête.
La consommation privée, qui représente environ 60% du PIB, devrait avoir augmenté de 0,8% au quatrième trimestre après un recul de 0,2% sur juillet-septembre.
La demande extérieure, soit le solde entre les exportations et les importations, devrait avoir amputé la croissance de 0,4 point de pourcentage sur le trimestre, montre aussi l'enquête. Il s'agirait de sa plus forte contribution négative à l'évolution du PIB depuis la période octobre-décembre 2013.
"Nous pensons que l'économie continue de manquer de dynamisme à cause du ralentissement économique à l'étranger. Si les incertitudes augmentent encore à cause de facteurs tels que la guerre commerciale, cela pourrait se traduire par un ralentissement des exportations et de l'investissement", estime Kentaro Arita, économiste senior du Mizuho Research Institute.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.