Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Un rassemblement en prévision de l'arrivée d'Ouyahia    Ouaret, DG des douanes, et Hiouani, gouverneur de la BA par intérim    Les importations en légère baisse    UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    Début du référendum constitutionnel en Egypte    Faux indices contre réalité    La FAF dénonce le comportement de Raouraoua    L'Algérien Youcef Rihane éliminé au deuxième tour    Le leader en péril à Sétif, duels à couteaux tirés en bas du tableau    La préparation du match contre la JSK perturbée    Madagascar et l'Ouganda au programme du Kenya    18,7 milliards de centimes octroyés    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    Les 7 000 LPL de Draâ Errich en voie de règlement    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Aziz Chouaki, Ulysse en mode harrachi    «Le théâtre en tout lieu et temps»    Des vents forts sur plusieurs wilayas du sud du pays    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    L'UNICEF lance une campagne de sensibilisation sur l'importance des vaccins    Décès de l'historienne Annie-Rey Goldzeiguer    Chiheb torpille Ouyahia    "Trop tard, M.Bensalah..."    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Installation des commissions de candidatures et de recours    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    En hommage aux 126 martyrs    Expo "L'Afrique à la mode"    De l'immigration clandestine en question    Transfert illégal de devises : une bande démantelée    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    El-Oued : Pôle agricole en tête des wilayas du Sud productrices de primeurs    Transition politique : Me Brahimi plaide pour la mise en place d'une commission souveraine    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Japon : Ralentissement de l'activité manufacturière en janvier
Publié dans Le Maghreb le 05 - 02 - 2019

L'activité du secteur manufacturier au Japon a progressé en janvier à son rythme le plus faible en 29 mois sous l'effet d'une baisse des nouvelles commandes à l'export, montrent les résultats publiés vendredi de l'enquête Markit/Nikkei réalisée auprès des directeurs d'achats.

L'indice PMI définitif s'est établi à 50,3 le mois dernier en données corrigées des variations saisonnières, un niveau légèrement supérieur à celui de l'estimation "flash" (52,4) après 52,6 en décembre.
Il se maintient pour le 29e mois consécutif au-dessus de la barre de 50 qui sépare contraction et expansion.
Cependant la faiblesse des exportations et de la production industrielle laisse suggérer que l'activité du secteur manufacturier pourrait bientôt se contracter. Le sous-indice des commandes à l'exportation a chuté en lecture définitive à 46,0, en légère baisse par rapport à la version "flash" (46,1), soit sa plus forte contraction depuis juillet 2016. Des données publiées la semaine dernière montrent que les exportations japonaises ont chuté de 3,8% en décembre.

L'économie devrait avoir rebondi au quatrième trimestre
L'économie japonaise devrait avoir rebondi sur les trois derniers mois de 2018 grâce à l'investissement des entreprises et à la consommation mais le ralentissement des exportations pourrait peser sur la tendance, montre vendredi une enquête de Reuters.
Les économistes interrogés prévoient en moyenne une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,4% en rythme annualisé sur la période octobre-décembre après la chute de 2,5% enregistrée au troisième trimestre, la plus forte depuis plus de quatre ans, conséquence du coup de frein brutal subi par l'investissement et l'activité des entreprises après plusieurs typhons et un séisme.
Le chiffre annualisé attendu pour le quatrième trimestre correspond à une croissance de 0,4% d'un trimestre sur l'autre; sur juillet-septembre, le PIB japonais s'est contracté de 0,6%.
"Les chiffres vont probablement confirmer que l'économie a ralenti au deuxième semestre et qu'elle a pratiquement calé", résume Yoshiki Shinke, chef économiste du Dai-ichi Life Research Institute. "La croissance des exportations a été faible à cause du ralentissement économique à l'étranger."
L'investissement des entreprises est attendu en hausse de 1,8% au quatrième trimestre après une chute de 2,8% au troisième, montre l'enquête.
La consommation privée, qui représente environ 60% du PIB, devrait avoir augmenté de 0,8% au quatrième trimestre après un recul de 0,2% sur juillet-septembre.
La demande extérieure, soit le solde entre les exportations et les importations, devrait avoir amputé la croissance de 0,4 point de pourcentage sur le trimestre, montre aussi l'enquête. Il s'agirait de sa plus forte contribution négative à l'évolution du PIB depuis la période octobre-décembre 2013.
"Nous pensons que l'économie continue de manquer de dynamisme à cause du ralentissement économique à l'étranger. Si les incertitudes augmentent encore à cause de facteurs tels que la guerre commerciale, cela pourrait se traduire par un ralentissement des exportations et de l'investissement", estime Kentaro Arita, économiste senior du Mizuho Research Institute.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.