JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale de la femme : La place de la femme algérienne dans le commerce
Publié dans Le Maghreb le 10 - 03 - 2019

La femme algérienne fait partie prenante de l'évolution de l'économie nationale dans notre pays. Elle y participe d'ailleurs activement et les chiffres sont là.
A la fin du mois dernier, le nombre des femmes commerçantes inscrites au registre de commerce représente 156.657, dont 144.470 personnes physiques et 12.187 personnes morales (gérantes de société). Et c'est d'ailleurs le Centre national du registre de commerce (CNRC) qui l'a indiqué.

Les femmes commerçantes représentent 7,7 % du total des commerçants inscrits au registre du commerce et qui sont au nombre de 2.030.408.
Le CNRC précise que les professions libérales, les métiers et le travail artisanal ne sont pas pris en compte du fait qu'ils soient encadrés par des dispositifs législatifs et réglementaires particuliers. Par secteur d'activité, les femmes commerçantes-personnes physiques exercent notamment dans la distribution en détail (49,51% des femmes exerçant sous ce statut), les services (37,98%), la production de biens (9,1%), la distribution en gros (3,27%), la production artisanale (0,22%) et l'exportation (0,01%).
Au sein de ces catégories d'activités, les plus exercées sont le commerce de détail de l'alimentation (18,5%), le commerce en détail de l'habillement, bijouterie, maroquinerie et produits de beauté (10,6%), les services liés aux transports et annexes (7,1%), le commerce de détail d'articles et de fournitures destinés aux activités sportives et de loisirs, équipements de bureaux et activités artistiques (6,9%), les activités liées à l'hébergement et à la restauration (6,7%) et les services liés à la diffusion du courrier, à la presse et à la télécommunication (5,1%).
A titre comparatif, il est utile de rappeler que l'Algérie comptait plus de 2 millions d'opérateurs économiques inscrits au registre du commerce à fin septembre 2018 contre 1,95 million à fin 2017. Jusqu'à fin septembre de l'année dernière, le nombre exact d'inscrits au registre du commerce était de 2.004.679 opérateurs. Sur l'ensemble de ces opérateurs économiques, plus de 1,81 million exercent sous le statut de personnes physiques et 191.829 sous le statut de personnes morales (sociétés).
Par catégories d'activités, ce sont les personnes physiques exerçant dans la distribution de détail qui occupent la plus grande part des opérateurs économiques, avec 866.096 enregistrés au CNRC à fin septembre 2018 (45% de l'ensemble des inscrits sous le statut de personnes physiques).
En outre, le nombre des personnes physiques inscrites a atteint 733.912 dans le secteur des services (38%), 254.425 dans la production de biens (13,2%), 69.992 dans la distribution en gros (3,6%), 4.508 entreprises de production artisanale (0,23%) et 559 dans l'exportation (0,03%).

Plus de 400 étrangères gérantes d'entreprises en Algérie
De plus et pour les dernières statistiques de la fin du mois dernier, il y a lieu d'observer que le nombre global des femmes étrangères gérantes d'entreprises inscrites au registre du commerce s'est élevé à 461 femmes, soit 282 sociétés, dont la gérante est de nationalité étrangère et 179 femmes d'affaires-personnes physiques.
La part des femmes étrangères gérantes d'entreprises, par rapport au total des commerçants étrangers (14.115 commerçants étrangers), représente 3,3%, soit 7,1% pour les personnes physiques et 2,4% pour les personnes morales.
S'agissant des personnes morales, le plus grand nombre se compte chez les femmes d'affaires chinoises avec 42 gérantes (14,9% des femmes d'affaires étrangères-personnes morales), Tunisiennes avec 39 gérantes (13,8%), Syriennes avec 38 gérantes (13,5%), Françaises avec 37 gérantes (13,1%) et Turques avec 23 gérantes (8,2%). Quant aux femmes d'affaires étrangères exerçant sous le statut de personnes physiques, le plus grand nombre est représenté par les Marocaines, avec 71 commerçantes (39,7% des femmes d'affaires étrangères-personnes physiques), les Tunisiennes avec 37 commerçantes (20,7%), les Syriennes avec 13 commerçantes (7,3%), les Françaises avec 12 commerçantes (6,7%) et les Chinoises avec 11 commerçantes (6,1%). D'autre part et pour être plus complet en matière de chiffres, il est utile de noter que le ministre du Commerce, Said Djellab a affirmé récemment que le nombre de commerçants titulaires d'un extrait de registre de commerce électronique avait atteint 828.328 jusqu'au 30 novembre 2018. Seulement, le ministre n'a pas développé la part des femmes dans ces chiffres. "Le registre de commerce électronique est devenu une réalité palpable depuis 2014, et le nombre d'extraits de RC a atteint 828.328 à fin novembre 2018, sur les 2 millions de commerçants inscrits, soit un taux de 43%", a conclu le ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.