Real Madrid: le constat sans appel de Casemiro    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Marche populaire et grève générale hier à Seddouk    "Le retour à la planche à billets sera inévitable"    L'université se lance dans la lutte contre la corruption    Bilan des indemnisations des incendies des récoltes et des dégats causés par les intempéries    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    Redéploiement industriel de Gruau    Le risque d'un Brexit sans accord reste "très réel"    Sanchez demande aux électeurs "une majorité confortable"    Tliba met au défi ses collègues à l'APN    Moussa Benhamadi placé sous mandat de dépôt    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    Un tour puis s'en va pour le CSC    Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    La JSK pas encore sûre de recevoir à Tizi Ouzou    L'affaire Chenihi resurgit    Man City : Mahrez en Ligue des Champions, c'est du costaud !    Trois morts et cinq disparus parmi les harragas    Saisie de 16 128 comprimés de psychotropes au poste-frontière de Heddada    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    Dieu dans l'imaginaire de l'islam politique    Confessions de Tayeb Abdelli    L'Algérie parmi les quatre derniers    Alger fermée aux manifestants    Algérie : Le pacte de souveraineté    Mohamed Charfi se veut rassurant quant à la «sincérité» du scrutin    LA BEA appelée à la rescousse    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Menace écologique sur le barrage de Taksebt    Incendies de forêt… acte prémédité ou phénomène saisonnier ? Démêler le vrai du faux    Béchar: Il perd la vie après avoir sauvé ses deux enfants de la noyade    Skikda: 10 ans de prison pour trafic de psychotropes    Alger: Rassemblement de solidarité avec les détenus    Inondations: La protection civile sensibilise    17e édition du Festival national d'astronomie populaire: «Sous un seul ciel» du 3 au 5 octobre    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Une nouvelle amnistie générale décretée    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités
Publié dans Le Maghreb le 19 - 03 - 2019

Les participants au 2e colloque national sur l'histoire de Mostaganem à travers les âges ont mis l'accent, samedi à Mostaganem, sur l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités. L'enseignant d'histoire moderne et contemporaine à l'université "Ibn Khaldoun" de Tiaret, Mohamed Bellil a souligné que l'histoire prend en considération les sciences telles que l'architecture, l'archéologie, la physique, la politique pour donner une vue plus large et plus complète à l'information historique. La relation de l'histoire avec d'autres sciences sert les études en adoptant des approches et une méthodologie historique comme outil de recherche, a-t-il fait valoir.
L'enseignant d'histoire de l'urbanisme à l'université des sciences et technologies "Mohamed Boudiaf" d'Oran, Lakhdar Yamani a soutenu que l''étude de l'histoire de l'urbanisme et architecture reflète la réalité sociale, économique et politique prévalant à chaque étape historique, soulignant que la tendance vers un nouveau modèle urbain doit obéir à cette diversité historique en urbanisme et architecture et répondre aux exigences sociales actuelles. Le chercheur en archéologie à l'Office national de gestion et d'exploitation de biens culturels protégés, Dr Saad Ahmed a souligné que la cohérence entre disciplines reflète l'image de la ville de Mostaganem, qui rassemblait et contenait ces sciences à différents âges et étape. L'histoire et l'archéologie ne suffisent pas, seules, à brosser un tableau clair du patrimoine matériel et immatériel de la ville de Mostaganem, ce qui nécessite l'utilisation d'autres sciences, notamment celles liées à la sociologie telles que la philosophie, la culture, l'éducation, l'habillement, la nourriture, a-t-il suggéré. Ce deuxième colloque national sur l'histoire de Mostaganem et ses environs après le premier organisé en 1995, a réuni 35 universitaires de 12 universités du pays et du Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) d'Oran. Cette rencontre scientifique organisée par l'association "Bataille de Mazaghran" du patrimoine culturel et historique en collaboration avec les laboratoires "Histoire d'Algerie", et "Etudes maghrébines et élites et édification de l'Etat national" de l'université d'Oran 1, le musée du moudjahid a traité des sites civilisationnels, culturels et artistiques de Mostaganem, son mouvement du savoir, fiqh, combat politique de cette cité urbaine qui a eu un grand rôle aux étapes historiques, ont souligné les organisateurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.