Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Corée du Nord : Kim Jong-un attend que Washington change d'attitude
Publié dans Le Maghreb le 16 - 04 - 2019

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est disposé à rencontrer une nouvelle fois le président américain Donald Trump à condition que les Etats-Unis changent d'attitude à l'égard de la Corée du Nord, a rapporté samedi l'agence de presse officielle nord-coréenne.

Kim Jong-un a prononcé vendredi un discours devant l'Assemblée populaire suprême, le parlement nord-coréen, au cours duquel il s'est dit prêt à attendre "jusqu'à la fin de l'année" que Washington fasse preuve de plus de souplesse. "Il est essentiel que les Etats-Unis abandonnent leur manière actuelle de calculer et d'aborder autrement" les discussions, a souligné le numéro un nord-coréen. Donald Tump s'est félicité samedi sur Twitter de leurs bonnes relations personnelles et a souligné le "potentiel énorme" dont la Corée du Nord pourra, selon lui, tirer parti une fois réglée la question de ses programmes nucléaires et balistiques. "Un troisième sommet serait une bonne chose dans la mesure où nous nous comprenons parfaitement. J'attends avec impatience le jour où nous pourrons éliminer les armes nucléaires et les sanctions, et voir ensuite la Corée du Nord devenir l'une des nations les plus prospères au monde!", écrit-il
Kim Jong-un et Donald Trump se sont rencontrés à deux reprises, le 12 juin à Singapour puis les 27 et 28 février à Hanoï. S'ils ont affiché leur bonne volonté, les deux dirigeants ne sont pas parvenus à conclure un accord sur le démantèlement des programmes balistique et nucléaire nord-coréens. Les négociations sont au point mort depuis l'échec du sommet de Hanoï, imputé par Donald Trump aux exigences de Kim Jong-un qui, selon le président américain, réclamait une levée immédiate de toutes les sanctions. Devant l'Assemblée populaire suprême, Kim a déclaré que le sommet de Hanoï avait soulevé de vives interrogations sur la logique des démarches entreprises par Pyongyang sur la scène internationale. "Cela nous rend prudents quant à la volonté réelle des Etats-Unis d'améliorer les relations" entre les deux pays, a dit Kim.

Propositions "irréalisables"
A Hanoï, Trump a remis à Kim une feuille de papier lui enjoignant de transférer aux Etats-Unis les armes nucléaires et le combustible nord-coréens, selon ce document que Reuters a pu consulter. Les Etats-Unis ont émis des propositions "totalement irréalisables" et n'étaient "pas vraiment prêts à discuter avec nous en face à face pour résoudre le problème", a déclaré Kim Jong-un, selon les propos rapportés par KCNA. "Ce genre de raisonnement ne permettra pas aux Etats-Unis de nous faire bouger d'un iota même après une centaine ou un millier de rencontres, et ils ne pourront pas obtenir ce qu'ils veulent", a poursuivi le dirigeant nord-coréen. "Ils croient à tort qu'en exerçant sur nous une pression maximale, ils peuvent nous soumettre." Donald Trump, qui a reçu jeudi à la Maison blanche le président sud-coréen Moon Jae-in, a fait part de sa volonté d'organiser un troisième sommet avec Kim Jong-un, tout en soulignant qu'il n'envisageait pas de lever dans l'immédiat les sanctions imposées à la Corée du Nord. Une représentante de Pyongyang a prévenu le mois dernier que Kim Jong-un envisageait de ne plus respecter le gel des tests de missiles décidé fin 2017.
Kim Jong-un a estimé que la politique des sanctions américaines était aussi "idiote et dangereuse que d'essayer d'éteindre un incendie avec de l'essence".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.