Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Benbouzid dévoile les priorités du secteur après la levée du confinement    Territoires Non Autonomes: l'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Le ministre de la Communication salue les efforts des travailleurs du secteur    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    COVID-19: 157 bus mobilisés pour le transport quotidien des personnels de la santé    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Le discours intégral de Tebboune    Covid-19: la crise sanitaire entraînerait des transformations numériques "majeures" en Afrique    195 nouveaux cas confirmés et 10 décès enregistrés en Algérie    Hand-MCO: pour un changement du système de compétition des 2 premiers paliers    La détente est nécessaire et possible    CIO : Report des JO-2021 ?    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    5 ans de prison ferme requis    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Proche-Orient : Les Palestiniens refusent l'aide médicale de MBZ    Défense ; Les Etats-Unis se retirent du traité «Open Sky»    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    On vous le dit    Brèves    Khemis El Khechna : Le marché de gros cédé à 16,2 milliards    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Au royaume de Massinissa, Jugurtha, Koceila et Dihya    Oran : Les artistes anonymes, autres victimes collatérales de la pandémie    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    La production de la fraise en net recul à Jijel    Les travaux traînent en longueur    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    La fin de Cheikh Shamessedine sur Ennahar TV    AID EL-FITR : Les journées du 1er et 2 chaoual chômées et payées    Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue égyptien    Les cas confirmés de Covid-19 en hausse dans la bande de Ghaza    L'espoir, cet emprunt fait au bonheur !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Corée du Nord : Kim Jong-un attend que Washington change d'attitude
Publié dans Le Maghreb le 16 - 04 - 2019

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est disposé à rencontrer une nouvelle fois le président américain Donald Trump à condition que les Etats-Unis changent d'attitude à l'égard de la Corée du Nord, a rapporté samedi l'agence de presse officielle nord-coréenne.

Kim Jong-un a prononcé vendredi un discours devant l'Assemblée populaire suprême, le parlement nord-coréen, au cours duquel il s'est dit prêt à attendre "jusqu'à la fin de l'année" que Washington fasse preuve de plus de souplesse. "Il est essentiel que les Etats-Unis abandonnent leur manière actuelle de calculer et d'aborder autrement" les discussions, a souligné le numéro un nord-coréen. Donald Tump s'est félicité samedi sur Twitter de leurs bonnes relations personnelles et a souligné le "potentiel énorme" dont la Corée du Nord pourra, selon lui, tirer parti une fois réglée la question de ses programmes nucléaires et balistiques. "Un troisième sommet serait une bonne chose dans la mesure où nous nous comprenons parfaitement. J'attends avec impatience le jour où nous pourrons éliminer les armes nucléaires et les sanctions, et voir ensuite la Corée du Nord devenir l'une des nations les plus prospères au monde!", écrit-il
Kim Jong-un et Donald Trump se sont rencontrés à deux reprises, le 12 juin à Singapour puis les 27 et 28 février à Hanoï. S'ils ont affiché leur bonne volonté, les deux dirigeants ne sont pas parvenus à conclure un accord sur le démantèlement des programmes balistique et nucléaire nord-coréens. Les négociations sont au point mort depuis l'échec du sommet de Hanoï, imputé par Donald Trump aux exigences de Kim Jong-un qui, selon le président américain, réclamait une levée immédiate de toutes les sanctions. Devant l'Assemblée populaire suprême, Kim a déclaré que le sommet de Hanoï avait soulevé de vives interrogations sur la logique des démarches entreprises par Pyongyang sur la scène internationale. "Cela nous rend prudents quant à la volonté réelle des Etats-Unis d'améliorer les relations" entre les deux pays, a dit Kim.

Propositions "irréalisables"
A Hanoï, Trump a remis à Kim une feuille de papier lui enjoignant de transférer aux Etats-Unis les armes nucléaires et le combustible nord-coréens, selon ce document que Reuters a pu consulter. Les Etats-Unis ont émis des propositions "totalement irréalisables" et n'étaient "pas vraiment prêts à discuter avec nous en face à face pour résoudre le problème", a déclaré Kim Jong-un, selon les propos rapportés par KCNA. "Ce genre de raisonnement ne permettra pas aux Etats-Unis de nous faire bouger d'un iota même après une centaine ou un millier de rencontres, et ils ne pourront pas obtenir ce qu'ils veulent", a poursuivi le dirigeant nord-coréen. "Ils croient à tort qu'en exerçant sur nous une pression maximale, ils peuvent nous soumettre." Donald Trump, qui a reçu jeudi à la Maison blanche le président sud-coréen Moon Jae-in, a fait part de sa volonté d'organiser un troisième sommet avec Kim Jong-un, tout en soulignant qu'il n'envisageait pas de lever dans l'immédiat les sanctions imposées à la Corée du Nord. Une représentante de Pyongyang a prévenu le mois dernier que Kim Jong-un envisageait de ne plus respecter le gel des tests de missiles décidé fin 2017.
Kim Jong-un a estimé que la politique des sanctions américaines était aussi "idiote et dangereuse que d'essayer d'éteindre un incendie avec de l'essence".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.