L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    BOUIRA : Cinq blessés dans une collision à Sour Ghozlane    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN-2019: Les "Verts" droit au but
Publié dans Le Maghreb le 17 - 07 - 2019

Rien ne semble arrêter la sélection algérienne de football dans la quête d'une deuxième étoile africaine, au lendemain d'une qualification amplement méritée pour la finale de la CAN-2019 grâce à une victoire à l'arraché face au Nigeria (2-1) au stade international du Caire.

La performance est exceptionnelle pour l'équipe nationale qui est en train de marquer de son empreinte cette 32e édition, faisant preuve de courage, de volonté et d'une détermination inébranlable pour aller jusqu'au bout de son objectif : soulever le trophée vendredi prochain face au Sénégal, qualifié aux dépens de la Tunisie (1-0, a.p). Alors que tout le monde s'attendait à un épuisement sur le plan physique, trois jours après le match intense livré dans des conditions climatiques assez difficiles en quarts de finale face à la Côte d'Ivoire (1-1, aux t.a.b : 4-3) à Suez, les "Verts" ont dû puiser dans leurs ressources mentales pour tenir tête à une équipe nigériane loin d'être un foudre de guerre.
Les "Verts", complètement déchaînés notamment en première période, auraient pu l'emporter sur un score large. Mais les tentatives de Bounedjah et Belaïli, entre autres, n'ont pas été exploitées. Revenus avec des intentions plus offensives, les "Super Eagles" ont réussi à égaliser sur un penalty (73e) sifflé à l'aide de la VAR (Assistance vidéo à l'arbitrage). Loin de se décourager à un moment crucial de la partie, les joueurs algériens ont fait montre d'un mental d'acier, réagissant de fort belle manière. A quelques secondes de la fin du temps additionnel, le capitaine Riyad Mahrez a surgi pour botter un coup franc direct magistral qui est allé mourir dans les filets, offrant ainsi à l'Algérie la troisième finale de son histoire.

Face au Sénégal pour terminer le boulot
Vingt-neuf ans après la dernière finale, disputée et remportée à domicile en 1990, l'Algérie sait désormais qu'elle sera vendredi face à une belle occasion pour s'offrir une deuxième étoile et mettre fin à trois décennies de disette. L'occasion est donc propice pour une nouvelle génération de joueurs, déterminés et animés d'une volonté de "guerriers" pour rééditer l'exploit des Madjer, Menad et autres Chérif El-Ouazzani et Oudjani.
Un éventuel exploit serait retentissant et exceptionnel, puisque l'équipe nationale n'a jamais réussi auparavant à s'affirmer en dehors de ses bases.
Le meilleur résultat acquis depuis le sacre de 1990 est la quatrième place décrochée à la CAN-2010 en Angola, sous la conduite de l'ancien sélectionneur Rabah Saâdane. "Nous sommes en finale, c'est fabuleux. Nous allons tout faire pour rééditer l'exploit de la génération de 1990 et remporter le trophée", a réagi le manager général de l'équipe nationale Hakim Medane à l'issue de la partie. Pour pouvoir entrer dans l'histoire du football national, les coéquipiers de Sofiane Feghouli devront passer l'écueil du dernier obstacle : le Sénégal, qu'ils vont retrouver de nouveau après le rendez-vous ayant mis aux prises les deux équipes en phase de poules (victoire 1-0). Première nation sur le plan continental (22e au dernier classement de la Fifa), le Sénégal de Sadio Mané a fini par confirmer son statut de l'un des favoris de cette compétition, réussissant à redresser la barre assez rapidement après avoir été "secoué" au terme de son unique défaite concédée jusque-là dans ce tournoi face à l'Algérie. Les Sénégalais, qui seront privés des services de l'imposant défenseur central Kalidou Koulibaly (Naples/Italie), suspendu pour cumul de cartons, vont chercher à prendre leur revanche et remporter le premier trophée de leur histoire, 17 ans après leur défaite en finale de la CAN-2002 face au Cameroun (0-0, aux t.a.b : 2-3) à Bamako.
C'était la seule finale que les "Lions de la Téranga" ont disputée jusque-là de leur histoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.