La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    La tribu de Oui-Oui !    Neghiz face à la presse    Levée progressive du gel sur les projets du secteur de la santé    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    La LFP lance l'opération    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    STABLE ET DURABLE    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    La fille des Aurès    Les non-dits    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Chlef: Mener les projets à bon port    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur
Publié dans Le Maghreb le 08 - 12 - 2019

Jeudi noir, notamment dans les transports : cheminots, enseignants, étudiants, policiers, avocats sont mobilisés le 5 décembre aux côtés des syndicats, des partis d'opposition et de " gilets jaunes " contre la future réforme des retraites, que l'exécutif se dit déterminé à mener à son terme. Au moins 510 000 personnes manifestaient cet après-midi dans une cinquantaine de villes (hors Paris, dont les chiffres de mobilisation ne sont pas encore connus).

Les chiffres font apparaître une importante mobilisation, notamment de la part des cheminots : ils étaient 55,6 % de grévistes en moyenne ce jeudi, 85,7 % des conducteurs et 73,3 % des contrôleurs, selon la SNCF. Plusieurs groupes de cheminots ont annoncé la reconduction de la grève jusqu'à vendredi. Les professeurs sont également présents en nombre dans les cortèges : le ministère de l'Education annonce 51,15 % de grévistes dans le primaire, 42,32 % dans le secondaire. Des chiffres bien en-deçà de ceux des syndicats, qui annoncent de leur côté 70 % de grévistes dans le primaire, et jusqu'à 75 % dans le secondaire. EDF a de son côté annoncé 43,9 % de grévistes.
90 % des TGV et 80 % des TER sont annulés ce jeudi, et la RATP annonçait un trafic " extrêmement perturbé " avec 11 lignes de métro fermées. La grève sera reconduite jusqu'à lundi dans les transports parisiens. Les usagers semblaient avoir anticipé le mouvement, car il n'y avait pas foule dans les gares ce matin.
Plusieurs cortèges se sont élancés dans toute la France à la mi-journée, avant la grande manifestation parisienne qui a démarré vers 14 heures. Anticipant la présence de " quelques centaines " de black blocs et de" "gilets jaunes" radicaux " dans le cortège parisien, " peut-être quelques milliers " dans tout le pays, 6 000 policiers et gendarmes ont notamment été mobilisés dans la capitale.
19h30 - 806 000 manifestants selon l'Intérieur, 1,5 million selon la CGT sociale ".
19h20 - Des heurts à Toulouse, 5 blessés
Des échauffourées ont éclaté à Toulouse à la fin de la manifestation, faisant cinq blessés " légers " dont trois policiers, selon la préfecture, l'Observatoire des pratiques policières signalant pour sa part deux blessés par des tirs de LBD.
La police a procédé à 22 interpellations au cours des heurts, marqués de dégradations, qui ont démarré peu avant 17h alors que le cortège - fort de 33.000 personnes selon la préfecture, de quelque 100.000 selon la CGT - arrivait à son terme aux abords de la préfecture, gardée par un important dispositif policier.
19h10 - Deux journalistes indépendants blessés à Paris
Deux journalistes ont indiqué sur les réseaux sociaux avoir été blessés à Paris par des tirs, en publiant des images.
Le journaliste Taha Bouhafs dit sur Twitter avoir été blessé au genou" par un tir sur la place de la République ". " Notre reporter a été blessé au genou par un tir (dont on ne connaît pas la nature pour le moment) ", a confirmé son employeur, le site Là-bas si j'y suis. " Il a été évacué de la manifestation par les street medics ".
Le journaliste Gaspard Glanz a également été blessé aux jambes par " 5 éclats de grenade désencerclante ", a-t-il indiqué sur Twitter en fin d'après-midi. Son téléphone et un de ses appareils photo ont été endommagés. Le journaliste, à la tête du site Taranis News, était arrivé sur le devant de la scène en avril après son interpellation lors d'une manifestation des " gilets jaunes ", suscitant de vives réactions.
Une vingtaine de journalistes avait pris part plus tôt à une courte action, organisée par le collectif " Reporters en colère ", pour dénoncer les " violences policières " contre les journalistes.
18h45 - Des transports toujours perturbés vendredi
Dix lignes de métro fermées et aucun RER (A et B) aux heures creuses, 90% des TGV annulés comme 30% des vols intérieurs d'Air France: les transports resteront fortement perturbés vendredi, au deuxième jour d'une mobilisation massive contre la réforme des retraites.
17h40. Un cortège parisien éparpillé
Alors que la nuit est tombée sur Paris, le cortège de manifestants est dispersé sur des kilomètres. L'arrière du cortège n'a toujours pas atteint la place de la République et une partie des manifestants, bloqués depuis deux heures, ont renoncé à atteindre l'extrémité du parcours, place de la Nation.
Anaïs, cheminote de 31 ans : "On attend depuis trois heures, on a froid et la nuit tombe mais je tiens vraiment à défiler... Ne surtout pas laisser les images des casseurs conclure cette
17h30. Edouard Philippe " rend hommage " aux syndicats pour le déroulement de la journée
Le Premier ministre Edouard Philippe a salué cet après-midi la bonne organisation des manifestions et rendu " hommage aux organisations syndicales " : " Dans l'ensemble, les grèves et les manifestations se passent conformément à ce qui était prévu, je voudrais dire qu'il y a eu beaucoup de manifestations organisées en France, et que dans un très grand nombre de villes, elles se sont bien passées car elles ont été bien organisées ", a souligné le chef du gouvernement à l'issue d'un déplacement au ministère des Transports, à Paris.
A 17h, annonce la préfecture de police de Paris, 87 personnes avaient été interpellées dans la capitale.
17h20. Les plus gros rassemblements en province
Les autorités (police ou préfecture) ont annoncé le nombre de manifestants dans près de 70 cortèges (hors Paris), laissant apparaître une mobilisation massive même dans les petites villes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.