À quand le vrai bonheur?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les raisons du processus inflationniste    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Huit grands brûlés transférés à l'étranger    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La presse en deuil    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Les milliards pleuvent...    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Une inauguration, puis rien !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    Halte au grignotage la nuit !    Chien de mer en sauce    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    L'offre se resserre    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'art sous toutes ses diversités
Ain-Temouchent hôte de Tipasa
Publié dans Le Midi Libre le 10 - 05 - 2011

Les arts et traditions de la wilaya d'Ain-Temouchent sont à l'honneur à Tipasa, à l'occasion de la tenue de la Semaine culturelle de cette wilaya au grand bonheur des amateurs et citoyens curieux de découvrir le riche patrimoine culturel algérien.
Les arts et traditions de la wilaya d'Ain-Temouchent sont à l'honneur à Tipasa, à l'occasion de la tenue de la Semaine culturelle de cette wilaya au grand bonheur des amateurs et citoyens curieux de découvrir le riche patrimoine culturel algérien.
Pour le directeur de la culture, . Hocine Ambés, ces manifestations qui se suivent mais ne se ressemblent pas, sont une véritable bouffée d'oxygène pour les collectivités locales qui renouent ainsi avec l'activité artistique et culturelle en offrant au public, une visite touristique sur place à travers la panoplie de paysages et sites touristiques. L'exposition de panneaux photographiques retraçant l'histoire de la wilaya d'AinTemouchent intitulée ''Un œil sur Temouchent'' est un petit chef d'œuvre résumant les particularités de cette wilaya située à 500 km à l'ouest d'Alger réputée pour ses belles plages, ses sites magnifiques, sa station thermale, et son raisin de table et de cuve. Aïn Temouchent, dont le nom est une association de l'arabe Aïn (qui veut dire fontaine) et du berbère Tuccent (chacal) doit son appellation de perle de l'Oranie à la diversité de ses paysages coincés entre une côte de 80 km de long et une plaine riche de ses vignobles dont la réputation a dépassé nos frontières. Les expositions, organisées dans les dépendances de la villa "Angelvy" ainsi que dans la salle de la bibliothèque urbaine, offrent un melting pot de la culture et de l'artisanat témouchentis avec l'habit traditionnel, les bijoux et autres produits de l'artisanat et de la culture de la région sans oublier les personnalités littéraires et artistiques de la wilaya et le savoir faire féminin en matière de travail de la laine et de la vannerie. Les monuments historiques tels que le mausolée de Massinissa, de Sidi Yacoub et sa fameuse zaouïa, les cheikhs célèbres de la Tarika Soufia, les fêtes populaires et autres waadas sont les autres facettes à découvrir à travers une visite virtuelle de cette belle wilaya.
Pour les amateurs de tourisme balnéaire, les plages de Rachgoune, Béni Saf, Terga, Sassel et autres Oued El Halouf et Bouzedjar, sont les endroits incontournables à visiter en n'hésitant pas à faire un tour par la fameuse station thermale de Bouhadjar réputée pour ses eaux curatives. Le volet musical n'est pas en reste puisque les organisateurs ont programmé, durant ces cinq jours, du folklore et du karkabou avec la troupe Touat de la zaouia Moulay Tayeb, des chants haouzi, maghrébin et l'incontournable oranais. Les amateurs de théâtre pour enfants ne sont pas oubliés non plus puisqu'une pièce de théâtre intitulée La grande compétition leur est dédiée dans la salle de la bibliothèque urbaine du chef-lieu de wilaya.
Pour le directeur de la culture, . Hocine Ambés, ces manifestations qui se suivent mais ne se ressemblent pas, sont une véritable bouffée d'oxygène pour les collectivités locales qui renouent ainsi avec l'activité artistique et culturelle en offrant au public, une visite touristique sur place à travers la panoplie de paysages et sites touristiques. L'exposition de panneaux photographiques retraçant l'histoire de la wilaya d'AinTemouchent intitulée ''Un œil sur Temouchent'' est un petit chef d'œuvre résumant les particularités de cette wilaya située à 500 km à l'ouest d'Alger réputée pour ses belles plages, ses sites magnifiques, sa station thermale, et son raisin de table et de cuve. Aïn Temouchent, dont le nom est une association de l'arabe Aïn (qui veut dire fontaine) et du berbère Tuccent (chacal) doit son appellation de perle de l'Oranie à la diversité de ses paysages coincés entre une côte de 80 km de long et une plaine riche de ses vignobles dont la réputation a dépassé nos frontières. Les expositions, organisées dans les dépendances de la villa "Angelvy" ainsi que dans la salle de la bibliothèque urbaine, offrent un melting pot de la culture et de l'artisanat témouchentis avec l'habit traditionnel, les bijoux et autres produits de l'artisanat et de la culture de la région sans oublier les personnalités littéraires et artistiques de la wilaya et le savoir faire féminin en matière de travail de la laine et de la vannerie. Les monuments historiques tels que le mausolée de Massinissa, de Sidi Yacoub et sa fameuse zaouïa, les cheikhs célèbres de la Tarika Soufia, les fêtes populaires et autres waadas sont les autres facettes à découvrir à travers une visite virtuelle de cette belle wilaya.
Pour les amateurs de tourisme balnéaire, les plages de Rachgoune, Béni Saf, Terga, Sassel et autres Oued El Halouf et Bouzedjar, sont les endroits incontournables à visiter en n'hésitant pas à faire un tour par la fameuse station thermale de Bouhadjar réputée pour ses eaux curatives. Le volet musical n'est pas en reste puisque les organisateurs ont programmé, durant ces cinq jours, du folklore et du karkabou avec la troupe Touat de la zaouia Moulay Tayeb, des chants haouzi, maghrébin et l'incontournable oranais. Les amateurs de théâtre pour enfants ne sont pas oubliés non plus puisqu'une pièce de théâtre intitulée La grande compétition leur est dédiée dans la salle de la bibliothèque urbaine du chef-lieu de wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.