Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Drame de Melilla: le Forum diplomatique de solidarité avec le peuple sahraoui condamne la répression sanglante de migrants africains    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trois conventions pour la création de 3 centres d'appui à la technologie et à l'innovation
Industrie
Publié dans Le Midi Libre le 28 - 04 - 2012

L'Institut national algérien de la propriété industrielle (INAPI) a conclu jeudi trois conventions permettant la création officielle de trois Centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI) au niveau de deux universités et un groupe industriel privé. Les conventions ont été signées entre le directeur général de l'INAPI, Abdelhafid Belmehdi, et les représentants de l'Université d'El-Oued de Chlef et le P-DG du groupe industriel Condor, basé à Bordj Bou-Arréridj, en présence du ministre de l'Industrie, de la PME et de l'Investissement, Mohamed Benmeradi. Le projet de création de ces centres a été lancé en mars dernier en application d'un accord entre l'INAPI et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) qui s'est engagée à apporter son assistance technique et matérielle pour la création de ces centres. Ces derniers auront pour rôle principal de rapprocher l'université de l'entreprise économique et permettre un échange d'informations et de formation et suivre les brevets d'innovation des chercheurs. "Ces CATI vont permettre aux entreprises de mieux exploiter toutes les recherches et toutes le inventions qui se trouvent au niveau des universités", a expliqué à la presse Belmehdi.
"Malheureusement, nous avons aujourd'hui des recherches et des innovations qui ne sont pas exploitées en raison du manque de coordination entre l'université et l'entreprise", a regretté le même responsable. "Ces centres vont permettre aussi d'encourager l'innovation et de défendre les intérêts des investisseurs, de lutter contre la contrefaçon pour protéger la santé du consommateur", selon Benmeradi. Le nombre de CATI devrait passer, d'ici octobre prochain, à 12 puisque d'autres universités, institutions et sociétés industrielles avaient exprimé un intérêt d'installer des centres pareils. Parmi eux, le ministre a cité les universités de Béjaïa, Boumerdès, Blida, Khemis Meliana, l'Agence nationale d'appui aux résultats de recherche et le développement technologique et d'autres sociétés comme Saidal, Naftal et Sonatrach. "Nous allons multiplier ces centres au niveau de l'ensemble des institutions pour permettre aux universités et aux entreprises, notamment, de trouver un lieu où ils peuvent accéder à l'information économique utile en vue de compléter leur compétitivité", a indiqué Benmeradi. La signature des conventions pour la création des trois premiers CATI coïncide avec la Journée mondiale de la propriété intellectuelle célébrée le 26 avril.
L'Institut national algérien de la propriété industrielle (INAPI) a conclu jeudi trois conventions permettant la création officielle de trois Centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI) au niveau de deux universités et un groupe industriel privé. Les conventions ont été signées entre le directeur général de l'INAPI, Abdelhafid Belmehdi, et les représentants de l'Université d'El-Oued de Chlef et le P-DG du groupe industriel Condor, basé à Bordj Bou-Arréridj, en présence du ministre de l'Industrie, de la PME et de l'Investissement, Mohamed Benmeradi. Le projet de création de ces centres a été lancé en mars dernier en application d'un accord entre l'INAPI et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) qui s'est engagée à apporter son assistance technique et matérielle pour la création de ces centres. Ces derniers auront pour rôle principal de rapprocher l'université de l'entreprise économique et permettre un échange d'informations et de formation et suivre les brevets d'innovation des chercheurs. "Ces CATI vont permettre aux entreprises de mieux exploiter toutes les recherches et toutes le inventions qui se trouvent au niveau des universités", a expliqué à la presse Belmehdi.
"Malheureusement, nous avons aujourd'hui des recherches et des innovations qui ne sont pas exploitées en raison du manque de coordination entre l'université et l'entreprise", a regretté le même responsable. "Ces centres vont permettre aussi d'encourager l'innovation et de défendre les intérêts des investisseurs, de lutter contre la contrefaçon pour protéger la santé du consommateur", selon Benmeradi. Le nombre de CATI devrait passer, d'ici octobre prochain, à 12 puisque d'autres universités, institutions et sociétés industrielles avaient exprimé un intérêt d'installer des centres pareils. Parmi eux, le ministre a cité les universités de Béjaïa, Boumerdès, Blida, Khemis Meliana, l'Agence nationale d'appui aux résultats de recherche et le développement technologique et d'autres sociétés comme Saidal, Naftal et Sonatrach. "Nous allons multiplier ces centres au niveau de l'ensemble des institutions pour permettre aux universités et aux entreprises, notamment, de trouver un lieu où ils peuvent accéder à l'information économique utile en vue de compléter leur compétitivité", a indiqué Benmeradi. La signature des conventions pour la création des trois premiers CATI coïncide avec la Journée mondiale de la propriété intellectuelle célébrée le 26 avril.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.