Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Man Utd : Fernandes répond à Klopp    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les états-unis mécontents
Octroi de l'asile temporaire en russie à Snowden
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 08 - 2013

L'octroi par la Russie de l'asile temporaire à Edward Snowden a provoqué un tollé à Washington, où le démocrate Chuck Schumer est allé jusqu'à évoquer un « coup de poignard dans le dos » de la part de Moscou. Dans les journaux russes, la question des conséquences pour les relations russo-américaines revient avec insistance. Les derniers événements pourraient en effet compromettre la visite de Barack Obama à Moscou, prévue début septembre.
L'octroi par la Russie de l'asile temporaire à Edward Snowden a provoqué un tollé à Washington, où le démocrate Chuck Schumer est allé jusqu'à évoquer un « coup de poignard dans le dos » de la part de Moscou. Dans les journaux russes, la question des conséquences pour les relations russo-américaines revient avec insistance. Les derniers événements pourraient en effet compromettre la visite de Barack Obama à Moscou, prévue début septembre.
En effet la décision de Moscou a soulevé un profond mécontentement tant de la part de l'administration Obama que du Congrès américain. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a exprimé le sentiment des milieux politiques :
« Nous sommes extrêmement déçus du fait que le gouvernement russe a pris cette décision malgré nos demandes très claires et légales, en public et en privé, de voir M. Snowden expulsé vers les Etats-Unis pour répondre des accusations portées contre lui. » Nombreux sont ceux qui demandent qu'Obama annule la rencontre qu'il devait avoir à Moscou avec Vladimir Poutine avant le sommet du G20 à Saint-Pétersbourg.
D'autres suggèrent le boycott des Jeux Olympiques de Sotchi.Du côté du Kremlin, on s'emploie à minimiser la portée de l'affaire, la qualifiant de trop « insignifiante » pour causer du tort aux relations entre Moscou et Washington. Dans les pages de Kommersant, le député Viatcheslav Nikonov estime que la Russie « ne pouvait pas prendre d'autre décision sans perdre la face ». Rappelant l'incident avec l'avion du président bolivien, le député Aleksei Pouchkov considère, lui, que les Etats-Unis sont seuls responsables de cette crise.
Dans les pages de l'Izvestia, l'écrivain et opposant russe Edouard Limonov applaudit la décision de Moscou. « La Russie a agi comme une puissance sérieuse et indépendante », juge-t-il. Ce même journal publie un sondage de l'institut Levada, selon lequel plus d'un Russe sur deux approuve les activités de Snowden. Vedomosti s'intéresse à d'autres conséquences que pourrait avoir cette affaire. Snowden s'est déjà vu proposer un travail au sein du premier réseau social russe : Vkontakte, le « Facebook russe ».
En effet la décision de Moscou a soulevé un profond mécontentement tant de la part de l'administration Obama que du Congrès américain. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a exprimé le sentiment des milieux politiques :
« Nous sommes extrêmement déçus du fait que le gouvernement russe a pris cette décision malgré nos demandes très claires et légales, en public et en privé, de voir M. Snowden expulsé vers les Etats-Unis pour répondre des accusations portées contre lui. » Nombreux sont ceux qui demandent qu'Obama annule la rencontre qu'il devait avoir à Moscou avec Vladimir Poutine avant le sommet du G20 à Saint-Pétersbourg.
D'autres suggèrent le boycott des Jeux Olympiques de Sotchi.Du côté du Kremlin, on s'emploie à minimiser la portée de l'affaire, la qualifiant de trop « insignifiante » pour causer du tort aux relations entre Moscou et Washington. Dans les pages de Kommersant, le député Viatcheslav Nikonov estime que la Russie « ne pouvait pas prendre d'autre décision sans perdre la face ». Rappelant l'incident avec l'avion du président bolivien, le député Aleksei Pouchkov considère, lui, que les Etats-Unis sont seuls responsables de cette crise.
Dans les pages de l'Izvestia, l'écrivain et opposant russe Edouard Limonov applaudit la décision de Moscou. « La Russie a agi comme une puissance sérieuse et indépendante », juge-t-il. Ce même journal publie un sondage de l'institut Levada, selon lequel plus d'un Russe sur deux approuve les activités de Snowden. Vedomosti s'intéresse à d'autres conséquences que pourrait avoir cette affaire. Snowden s'est déjà vu proposer un travail au sein du premier réseau social russe : Vkontakte, le « Facebook russe ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.