Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Faire connaître la prodution nationale
Exposition-vente de produits algériens à Ouagadougou
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 08 - 2013

La Chambre algérienne de commerce et d'industrie (Caci) convie les opérateurs économiques nationaux, tant publics que privés, à participer à l'exposition-vente de produits algériens prévue du 18 au 24 novembre 2013 à Ouagadougou (Burkina Faso).
La Chambre algérienne de commerce et d'industrie (Caci) convie les opérateurs économiques nationaux, tant publics que privés, à participer à l'exposition-vente de produits algériens prévue du 18 au 24 novembre 2013 à Ouagadougou (Burkina Faso).
Selon les organisateurs de cette manifestation économique et commerciale, cette exposition "est une opportunité pour les opérateurs algériens activant dans tous les secteurs d'activité de faire connaitre le produit algérien sur le marché de l'Afrique subsaharienne. Aussi, les entreprises algériennes pourront à travers cette manifestation établir un partenariat avec les entreprises burkinabaises".
La Caci souligne que "la participation algérienne à ce salon, qui est inscrit au programme officiel des manifestations à l'étranger, est organisée par le ministère du Commerce avec le concours de la Société algérienne des foires et exportations (Safex). Les entreprises souhaitant participer à ce salon pourront bénéficier du Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE) à hauteur de 80% et ce, pour les frais de location des stands et d'acheminement des marchandises".
Depuis quelques années, les producteurs et exportateurs algériens, notamment ceux spécialisés dans le secteur agroalimentaire, ont investi les marchés des pays de l'Afrique subsaharienne, tels que le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Côte d'Ivoire, le Nigeria et même le Cameroun où il existe un comptoir des produits algériens depuis cinq années dans la capitale Yaoundé.
Les consommateurs africains apprécient bien les produits agroalimentaires en provenance d'Algérie, surtout pour ce qui concerne les produits agricoles bio, tels que les dattes, les agrumes, les primeurs, les fruits et légumes d'une manière générale.
Selon les organisateurs de cette manifestation économique et commerciale, cette exposition "est une opportunité pour les opérateurs algériens activant dans tous les secteurs d'activité de faire connaitre le produit algérien sur le marché de l'Afrique subsaharienne. Aussi, les entreprises algériennes pourront à travers cette manifestation établir un partenariat avec les entreprises burkinabaises".
La Caci souligne que "la participation algérienne à ce salon, qui est inscrit au programme officiel des manifestations à l'étranger, est organisée par le ministère du Commerce avec le concours de la Société algérienne des foires et exportations (Safex). Les entreprises souhaitant participer à ce salon pourront bénéficier du Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE) à hauteur de 80% et ce, pour les frais de location des stands et d'acheminement des marchandises".
Depuis quelques années, les producteurs et exportateurs algériens, notamment ceux spécialisés dans le secteur agroalimentaire, ont investi les marchés des pays de l'Afrique subsaharienne, tels que le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Côte d'Ivoire, le Nigeria et même le Cameroun où il existe un comptoir des produits algériens depuis cinq années dans la capitale Yaoundé.
Les consommateurs africains apprécient bien les produits agroalimentaires en provenance d'Algérie, surtout pour ce qui concerne les produits agricoles bio, tels que les dattes, les agrumes, les primeurs, les fruits et légumes d'une manière générale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.