Djerad salue le rôle des agriculteurs pendant la pandémie: «Ils ont été à la hauteur du défi»    Des experts pour la révision des subventions: Soutenir le pouvoir d'achat et non les produits    Sabotage d'un centre nucléaire: Téhéran accuse Israël et crie «vengeance»    «Petits pas» et grand bruit    Ligue des champions d'Europe: PSG, Real et City en pole position    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le bilan à mi-parcours    En perspective de la distribution des logements de la formule «à points»: Près de 6.000 dossiers rejetés par la daïra d'Oran    Grève à l'Education: «Un taux de suivi appréciable»    Sétif: Plus de 10 millions d'euros en faux billets saisis    Les frustrations du billettiste    Le maire d'Aïn Bouchekif décède dans son bureau    22 partis et quatre indépendants en lice    Les indépendants en «conquérants»    Le décryptage du journal Le Monde    La Russie pays des prouesses scientifiques    Les Houthis affirment avoir lancé 17 drones et missiles    Forte odeur de campagne électorale    Les opérateurs s'expliquent    Klopp apprécierait Pedri    Flick appelle au calme    Falcao sérieusement blessé    129 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Guerre virtuelle aux spéculateurs    Le baril desserre l'étau    Saïda Neghza accuse la CAPC (ex-FCE)    Les producteurs renouent avec les consommateurs    Des usagers, à la veille du Ramadhan    6000 morsures d'animaux sauvages chaque année    Le programme horaire du mois de Ramadhan dévoilé    Le P.-dg de Cagex met en garde    Chems-Eddine Chitour explique la stratégie du gouvernement    Les Editions Frantz-Fanon rebondissent    «La littérature exerce une influence sur la société»    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupations marocaines    Le Président Tebboune adresse ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan    Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie    Le procès d'Abou Dahdah reporté au 9 mai    Incident sur le site nucléaire    La CAF «va voir»    290 millions DA dépensés depuis août dernier    Soufiane Djillali ne sera pas candidat    Actuculte    Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens    C'est la frénésie !    Fractures et manœuvres répugnantes    Les monarchies et les bibelots comme dieux    Le piège de la mémoire    Paris réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika invite à une large adhésion
Processus de parachèvement de l'arsenal juridique
Publié dans Le Midi Libre le 22 - 10 - 2014

Le président de la République a appelé, hier, les professionnels de la presse en Algérie à adhérer au processus de parachèvement de l'arsenal juridique régissant le secteur de l'Information notamment pour ce qui est de leur représentation au sein de l'autorité de régulation de la presse écrite et du conseil de déontologie
Le président de la République a appelé, hier, les professionnels de la presse en Algérie à adhérer au processus de parachèvement de l'arsenal juridique régissant le secteur de l'Information notamment pour ce qui est de leur représentation au sein de l'autorité de régulation de la presse écrite et du conseil de déontologie
Dans un message adressé aux journalistes algériens à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse, le président Bouteflika a exhorté les gens de la presse à "adhérer au processus de parachèvement de l'arsenal juridique régissant le secteur de l'Information notamment pour ce qui est de leur représentation au sein de l'Autorité de régulation de la presse écrite et du conseil de déontologie. Il s'agit pour eux de pouvoir contribuer et de participer à la promotion du métier et à la défense de leurs acquis", a-t-il souligné.
"Nous avons décrété une journée nationale pour les gens de la presse étant conscients du rôle de cette catégorie dans l'effort collectif consenti dans la construction du pays, la consécration de la liberté de la presse, la vulgarisation des idéaux de justice et de droit au sein de la société et la défense des intérêts de la patrie", a encore souligné le chef de l'Etat.
"Notre démarche, a-t-il affirmé, intervient alors que se poursuit le renforcement du système de l'Information par la mise en place de cadres législatifs et organisationnels nécessaires au parachèvement de son arsenal juridique fondé sur les normes en vigueur dans le monde.
J'ai tenu, dès la promulgation de la loi organique relative à l'Information, à ce que ce cadre juridique inclue toutes les activités relevant du secteur afin de permettre aux journalistes, aux professionnels et à tous les intervenants d'exercer leur métier dans le respect de la mission qui leur est dévolue et loin de toute surenchère, violation de la loi ou de toute altération, des objectifs de la profession, allant à l'encontre de son éthique et de sa déontologie", at- il ajouté.
"Associer cette journée nationale à une référence historique permet d'affirmer le rôle pionnier endossé par la première vague d'écrivains, d'intellectuels et de journalistes algériens pour l'émancipation de leur peuple et le recouvrement de sa souveraineté et de sa liberté usurpées pendant plus d'un siècle par le colonialisme", a soutenu le président de la République dans son message.
Le chef de l'Etat a souligné en outre que le 22 octobre a été décrété Journée nationale de la presse en hommage à la parution du premier numéro de la revue El Mouqawama Al-djazairia (la résistance algérienne), rappelant que la célébration de cette journée intervenait cette année "dans le sillage des préparatifs de la célébration du 60e anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de Libération".
Il a affirmé à ce titre que "conformément à l'esprit de novembre 54 dont nous célébrons cette année le 60e anniversaire, les générations présentes doivent être en mesure d'appréhender les défis qui se posent à notre pays dans un contexte marqué par la dominance de supports médiatiques aussi multiples que complexes". Le président Bouteflika a appelé les générations présentes à "aller au devant de ces défis suivant la voie d'autant d'hommes et de femmes qui ont grâce à leurs actes héroïques, forcé le respect du monde entier".
Dans un message adressé aux journalistes algériens à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse, le président Bouteflika a exhorté les gens de la presse à "adhérer au processus de parachèvement de l'arsenal juridique régissant le secteur de l'Information notamment pour ce qui est de leur représentation au sein de l'Autorité de régulation de la presse écrite et du conseil de déontologie. Il s'agit pour eux de pouvoir contribuer et de participer à la promotion du métier et à la défense de leurs acquis", a-t-il souligné.
"Nous avons décrété une journée nationale pour les gens de la presse étant conscients du rôle de cette catégorie dans l'effort collectif consenti dans la construction du pays, la consécration de la liberté de la presse, la vulgarisation des idéaux de justice et de droit au sein de la société et la défense des intérêts de la patrie", a encore souligné le chef de l'Etat.
"Notre démarche, a-t-il affirmé, intervient alors que se poursuit le renforcement du système de l'Information par la mise en place de cadres législatifs et organisationnels nécessaires au parachèvement de son arsenal juridique fondé sur les normes en vigueur dans le monde.
J'ai tenu, dès la promulgation de la loi organique relative à l'Information, à ce que ce cadre juridique inclue toutes les activités relevant du secteur afin de permettre aux journalistes, aux professionnels et à tous les intervenants d'exercer leur métier dans le respect de la mission qui leur est dévolue et loin de toute surenchère, violation de la loi ou de toute altération, des objectifs de la profession, allant à l'encontre de son éthique et de sa déontologie", at- il ajouté.
"Associer cette journée nationale à une référence historique permet d'affirmer le rôle pionnier endossé par la première vague d'écrivains, d'intellectuels et de journalistes algériens pour l'émancipation de leur peuple et le recouvrement de sa souveraineté et de sa liberté usurpées pendant plus d'un siècle par le colonialisme", a soutenu le président de la République dans son message.
Le chef de l'Etat a souligné en outre que le 22 octobre a été décrété Journée nationale de la presse en hommage à la parution du premier numéro de la revue El Mouqawama Al-djazairia (la résistance algérienne), rappelant que la célébration de cette journée intervenait cette année "dans le sillage des préparatifs de la célébration du 60e anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de Libération".
Il a affirmé à ce titre que "conformément à l'esprit de novembre 54 dont nous célébrons cette année le 60e anniversaire, les générations présentes doivent être en mesure d'appréhender les défis qui se posent à notre pays dans un contexte marqué par la dominance de supports médiatiques aussi multiples que complexes". Le président Bouteflika a appelé les générations présentes à "aller au devant de ces défis suivant la voie d'autant d'hommes et de femmes qui ont grâce à leurs actes héroïques, forcé le respect du monde entier".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.