7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bensalah succède à lui-même
Conseil de la nation
Publié dans Le Midi Libre le 30 - 01 - 2019

Le Conseil de la nation a élu hier son nouveau président. Sans surprise donc c'est Abdelkader Bensalah quisuccède ainsi à lui-même.
Le Conseil de la nation a élu hier son nouveau président. Sans surprise donc c'est Abdelkader Bensalah quisuccède ainsi à lui-même.
Le Conseil de la natioBensalah, élu donc pour un nouveau mandat de trois ans, a été plébiscité par les membres du conseil affiliésau FLN, au RND et au Tiers présidentiel.Le groupe parlementaire du FLN, de loinle plus important avec pas moins de 55sénateurs, a voté sans surprise pourBensalah .La consigne de vote a été donnée hiermatin lors d'une réunion des sénateurs duvieux parti.L'installation des nouveaux membres de lachambre haute, ceux qui ont été élus lorsdu vote du 29 décembre dernier et ceuxdésignés par le président de
la Républiquedans le cadre du Tiers présidentiel, s'estdonc effectuée sans anicroche aucune etcomme prévu donc.Notons que cette installation a connu unléger retard puisqu'elle était prévue lemardi 15 janvier.Mais la séance plénière a été finalementreportée à cause de l'absence de la liste duTiers présidentiel.Selon de nombreuses indiscrétions unelutte serrée opposait ceux qui étaient favorablesà la reconduction de Bensalah etceux qui étaient contre.Finalement, avec presque 15 jours deretard sur l'échéance, le président de laRépublique a donc tranché en faveur de lareconduction de Bensalah à la tête duConseil de la nation. Beaucoup de sénateurs du Tiers présidentiel, dont le mandat est arrivé à expiration,ont d'ailleurs été reconduit. La liste du Président Bouteflika, étaitconstituée de 16 membres alors qu'il devait en nommer 24 sénateurs. Il s'agitnotamment de l'ancien secrétaire général du FLN, Djamal Ould Abbès, d'anciens ministres, à l'exemple de Saïd Barkat et El
Hachemi Djiar. Salah Goudjil a lui aussi été reconduit. Deux anciens ministres BoubekeurBenbouzid, ancien ministre de l'Education nationale et El Hadi Khaldi, ancien ministre de la Formation professionnelle, n'ont pas bénéficié de la même faveur. Dès son élection Abdelkader Bensalah, qui aux destinées du Conseil de la nation depuis le début des années 2000, a les membres de l'institution quilui ont renouvelé leur confiance. il a remercié le Président pour la confiance placée en sa personne. Bensalah s'est aussi engagé à toutes les opinions au sein du Sénat et a indiqué être prêt à oeuvrer en de la transparence dans l'action de la S'adressant aux membres du il les a exhortés à redoubler d'efforts pour favoriser une plus grande participation des citoyens à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu le 18Il a aussi indiqué que l'opposition aussi au Sénat et, à ce propos, il s'est montré rassuré par cette présence en estimant que tous les membres oeuvrentpour l'intérêt du citoyen et du pays.n a élu hier son nouveau président. Sans surprise donc c'est Abdelkader Bensalah qui succède ainsi à lui-même.
Le Conseil de la natioBensalah, élu donc pour un nouveau mandat de trois ans, a été plébiscité par les membres du conseil affiliésau FLN, au RND et au Tiers présidentiel.Le groupe parlementaire du FLN, de loinle plus important avec pas moins de 55sénateurs, a voté sans surprise pourBensalah .La consigne de vote a été donnée hiermatin lors d'une réunion des sénateurs duvieux parti.L'installation des nouveaux membres de lachambre haute, ceux qui ont été élus lorsdu vote du 29 décembre dernier et ceuxdésignés par le président de
la Républiquedans le cadre du Tiers présidentiel, s'estdonc effectuée sans anicroche aucune etcomme prévu donc.Notons que cette installation a connu unléger retard puisqu'elle était prévue lemardi 15 janvier.Mais la séance plénière a été finalementreportée à cause de l'absence de la liste duTiers présidentiel.Selon de nombreuses indiscrétions unelutte serrée opposait ceux qui étaient favorablesà la reconduction de Bensalah etceux qui étaient contre.Finalement, avec presque 15 jours deretard sur l'échéance, le président de laRépublique a donc tranché en faveur de lareconduction de Bensalah à la tête duConseil de la nation. Beaucoup de sénateurs du Tiers présidentiel, dont le mandat est arrivé à expiration,ont d'ailleurs été reconduit. La liste du Président Bouteflika, étaitconstituée de 16 membres alors qu'il devait en nommer 24 sénateurs. Il s'agitnotamment de l'ancien secrétaire général du FLN, Djamal Ould Abbès, d'anciens ministres, à l'exemple de Saïd Barkat et El
Hachemi Djiar. Salah Goudjil a lui aussi été reconduit. Deux anciens ministres BoubekeurBenbouzid, ancien ministre de l'Education nationale et El Hadi Khaldi, ancien ministre de la Formation professionnelle, n'ont pas bénéficié de la même faveur. Dès son élection Abdelkader Bensalah, qui aux destinées du Conseil de la nation depuis le début des années 2000, a les membres de l'institution quilui ont renouvelé leur confiance. il a remercié le Président pour la confiance placée en sa personne. Bensalah s'est aussi engagé à toutes les opinions au sein du Sénat et a indiqué être prêt à oeuvrer en de la transparence dans l'action de la S'adressant aux membres du il les a exhortés à redoubler d'efforts pour favoriser une plus grande participation des citoyens à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu le 18Il a aussi indiqué que l'opposition aussi au Sénat et, à ce propos, il s'est montré rassuré par cette présence en estimant que tous les membres oeuvrentpour l'intérêt du citoyen et du pays.n a élu hier son nouveau président. Sans surprise donc c'est Abdelkader Bensalah qui succède ainsi à lui-même.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.