Plan d'action du Gouvernement: l'Algérie face à des défis difficiles mais pas impossibles    Lutte contre les stupéfiants: des opérations menées dans plusieurs wilayas du pays    Des jeunes chômeurs bloquent le siège de l'APC    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    Le club des magistrats algériens rend hommage au peuple    D'importantes décisions attendues    Kherrata célèbre le 1er anniversaire de sa marche anti-5e mandat    Promotion de l'emploi : appel à une participation totale et réelle des autorités locales    Foncier économique : nécessité d'un cadre juridique global pour l'octroi des assiettes    Bientôt une deuxième édition de "Diaspora Connect" à Alger    Le privé sera associé dans le processus de contrôle    Un problème technique à l'origine du retard    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    M. Boukadoum réitère la position de l'Algérie privilégiant une solution politique    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    31 civils tués par la coalition saoudienne au Yémen    Nouveaux tirs de roquettes près de l'ambassade américaine à Bagdad    L'ultimatum de Tebboune aux walis    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    À tout jamais…    Mahour Bacha précise    Le derby de toutes les souffrances !    La victoire qui change tout ?    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    Les 2 300 recalés obtiennent gain de cause    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Alors que les affaires de contrebande connaissent une légère baisse, les crimes et délits en hausse    Les résidents dénoncent un promoteur immobilier    Débrayage des transporteurs interwilayas de Jijel    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    Coronavirus: les Algériens rapatriés de Wuhan, autorisés à quitter leur lieu de confinement    Brèves    La bonne manière pour brûler les graisses    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ali Haddad s'explique
Crise au FCE
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 03 - 2019

Après la série de démissions des membres du FCE, Ali Haddad, président decette Organisation patronale et ciblé parde nombreux patrons,
Après la série de démissions des membres du FCE, Ali Haddad, président decette Organisation patronale et ciblé parde nombreux patrons,
a réagi avant hierjeudi.Dans une lettre publiée jeudi et adresséeaux membres du FCE, il a indiqué que ladécision de soutenir le candidat AbdelazizBouteflika pour un cinquième mandat,n'a rencontré aucune opposition ni réserve, lors de son adoption en décembredernier.Pour lui, cette position "a été adoptée àla majorité, à l'issue d'une réunion duConseil éxécutif", et qu'elle a été"approuvée par l'Assemblée généraleelective tenue en date du 15 décembre2018", a-t-il écrit.
"Le Forum des chefsd'entreprise, en sa qualité d'organisationéconomique, a le devoir de se prononcersur les questions nationales décisives ausein de ses instances élues, et en toutedémocratie. Ceci n'empêche nullementnos membres d'exercer, à titre personnel,une activité politique dans le respect del'unité et de la cohésion de l'organisation",indique Ali Haddad. Par ailleurs,en réaction aux manifestations populairesqu'a connues l'Algérie ces dernièressemaines, le président du FCE adéclaré que "le Forum des chefs d'entreprisecroit fermement au principe de larevendication pacifique et légitime au service de la nation". Hassan Khelifati,un des patrons frondeurs,
appelle à la tenue d'une Assemblée générale extraordinaire du FCE. "Je pense qu'on est arrivé à une nouvelle étape, il faut peutêtre de nouveaux hommes, du moins pour le FCE, c'est pour ça qu'il esttemps d'organiser une Assemblée générale inclusive, pour en en discuter", a soutenu le PDG d'Alliance Assurances, jeudi. Réda Hamiani, ex-president du FCE et ancien ministre, plaide lui aussi pour cette perspective.
a réagi avant hierjeudi.Dans une lettre publiée jeudi et adresséeaux membres du FCE, il a indiqué que ladécision de soutenir le candidat AbdelazizBouteflika pour un cinquième mandat,n'a rencontré aucune opposition ni réserve, lors de son adoption en décembredernier.Pour lui, cette position "a été adoptée àla majorité, à l'issue d'une réunion duConseil éxécutif", et qu'elle a été"approuvée par l'Assemblée généraleelective tenue en date du 15 décembre2018", a-t-il écrit.
"Le Forum des chefsd'entreprise, en sa qualité d'organisationéconomique, a le devoir de se prononcersur les questions nationales décisives ausein de ses instances élues, et en toutedémocratie. Ceci n'empêche nullementnos membres d'exercer, à titre personnel,une activité politique dans le respect del'unité et de la cohésion de l'organisation",indique Ali Haddad. Par ailleurs,en réaction aux manifestations populairesqu'a connues l'Algérie ces dernièressemaines, le président du FCE adéclaré que "le Forum des chefs d'entreprisecroit fermement au principe de larevendication pacifique et légitime au service de la nation". Hassan Khelifati,un des patrons frondeurs,
appelle à la tenue d'une Assemblée générale extraordinaire du FCE. "Je pense qu'on est arrivé à une nouvelle étape, il faut peutêtre de nouveaux hommes, du moins pour le FCE, c'est pour ça qu'il esttemps d'organiser une Assemblée générale inclusive, pour en en discuter", a soutenu le PDG d'Alliance Assurances, jeudi. Réda Hamiani, ex-president du FCE et ancien ministre, plaide lui aussi pour cette perspective.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.