Médecine : Un avion hôpital pour former des ophtalmologues tout autour du monde    L'Intérieur dessaisi de l'organisation    Le Hirak libère les énergies    La liste s'allonge    L'activité en baisse de 85%    Sonatrach peut-elle s'en passer?    Moscou prône le dialogue    Le président Trump effectue une visite au Japon    Les indépendantistes prennent la tête du Congrès    Qui accompagnera l'OM et le DRBT?    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    Que faire?    Lâche agression d'une fonctionnaire    10 millions d'estivants attendus    La Caravane verte contre les feux de forêts    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    Plus de 4.750 logements attribués    L'ANR suspend sa participation    Où est la promesse du gouvernement    La Protection civile mobilise39.000 agents    Les premiers responsableslimogés    Des journalistes dénoncent    La contestation annonce une grève générale de deux jours    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Programme de classification et de restauration    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Oman tente de "calmer les tensions"    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    L'école des gourous    Haro sur les infractions de change    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ali Haddad s'explique
Crise au FCE
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 03 - 2019

Après la série de démissions des membres du FCE, Ali Haddad, président decette Organisation patronale et ciblé parde nombreux patrons,
Après la série de démissions des membres du FCE, Ali Haddad, président decette Organisation patronale et ciblé parde nombreux patrons,
a réagi avant hierjeudi.Dans une lettre publiée jeudi et adresséeaux membres du FCE, il a indiqué que ladécision de soutenir le candidat AbdelazizBouteflika pour un cinquième mandat,n'a rencontré aucune opposition ni réserve, lors de son adoption en décembredernier.Pour lui, cette position "a été adoptée àla majorité, à l'issue d'une réunion duConseil éxécutif", et qu'elle a été"approuvée par l'Assemblée généraleelective tenue en date du 15 décembre2018", a-t-il écrit.
"Le Forum des chefsd'entreprise, en sa qualité d'organisationéconomique, a le devoir de se prononcersur les questions nationales décisives ausein de ses instances élues, et en toutedémocratie. Ceci n'empêche nullementnos membres d'exercer, à titre personnel,une activité politique dans le respect del'unité et de la cohésion de l'organisation",indique Ali Haddad. Par ailleurs,en réaction aux manifestations populairesqu'a connues l'Algérie ces dernièressemaines, le président du FCE adéclaré que "le Forum des chefs d'entreprisecroit fermement au principe de larevendication pacifique et légitime au service de la nation". Hassan Khelifati,un des patrons frondeurs,
appelle à la tenue d'une Assemblée générale extraordinaire du FCE. "Je pense qu'on est arrivé à une nouvelle étape, il faut peutêtre de nouveaux hommes, du moins pour le FCE, c'est pour ça qu'il esttemps d'organiser une Assemblée générale inclusive, pour en en discuter", a soutenu le PDG d'Alliance Assurances, jeudi. Réda Hamiani, ex-president du FCE et ancien ministre, plaide lui aussi pour cette perspective.
a réagi avant hierjeudi.Dans une lettre publiée jeudi et adresséeaux membres du FCE, il a indiqué que ladécision de soutenir le candidat AbdelazizBouteflika pour un cinquième mandat,n'a rencontré aucune opposition ni réserve, lors de son adoption en décembredernier.Pour lui, cette position "a été adoptée àla majorité, à l'issue d'une réunion duConseil éxécutif", et qu'elle a été"approuvée par l'Assemblée généraleelective tenue en date du 15 décembre2018", a-t-il écrit.
"Le Forum des chefsd'entreprise, en sa qualité d'organisationéconomique, a le devoir de se prononcersur les questions nationales décisives ausein de ses instances élues, et en toutedémocratie. Ceci n'empêche nullementnos membres d'exercer, à titre personnel,une activité politique dans le respect del'unité et de la cohésion de l'organisation",indique Ali Haddad. Par ailleurs,en réaction aux manifestations populairesqu'a connues l'Algérie ces dernièressemaines, le président du FCE adéclaré que "le Forum des chefs d'entreprisecroit fermement au principe de larevendication pacifique et légitime au service de la nation". Hassan Khelifati,un des patrons frondeurs,
appelle à la tenue d'une Assemblée générale extraordinaire du FCE. "Je pense qu'on est arrivé à une nouvelle étape, il faut peutêtre de nouveaux hommes, du moins pour le FCE, c'est pour ça qu'il esttemps d'organiser une Assemblée générale inclusive, pour en en discuter", a soutenu le PDG d'Alliance Assurances, jeudi. Réda Hamiani, ex-president du FCE et ancien ministre, plaide lui aussi pour cette perspective.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.