Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (200m T51): médaille de bronze pour l'Algérien Berrahal    Algérie-France: le rôle de la diplomatie parlementaire dans la promotion de la coopération bilatérale souligné    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    L'AIE prévoit un ralentissement de la croissance dès 2025    T'as du crédit sous le capot ?    Un secteur industriel important et diversifié    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    Entraînement spécifique pour Slimani    Le stade du 5-Juillet sera fermé pour deux mois    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    La consommation de l'huile d'olive ne dépasse pas le 1,5 kg/an par personne en Algérie"    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Ténès: Le diabète mobilise    Le sixième candidat    Installation du nouveau procureur général Kardoun Saber    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    L'agriculture dans la wilaya contribue à hauteur de 3% à l'économie nationale    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Des morts dans des manifestations anti-Condé    Acquittement pour 5 prévenus    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Election présidentielle du 12 décembre prochain La Charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    «Bien entamer la campagne»    «Brahimi s'est absenté pour des raisons familiales»    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Niger: Le Français Jean-Guy Wallemme nommé sélectionneur    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un premier Smartphone fabriqué entièrement en Afrique
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 10 - 2019

Mara Phones est une entreprise domiciliée au Rwanda. Elle vient de lancer deux modèles de Smartphone, les premiers entièrement fabriqués en Afrique.
Mara Phones est une entreprise domiciliée au Rwanda. Elle vient de lancer deux modèles de Smartphone, les premiers entièrement fabriqués en Afrique.
Cette société envisage de produire 1,5 million de smartphones par an avec des tarifs très compétitifs, soit environ 40 euros. Etant donné que le taux de pénétration des smartphones est de seulement 15 %, au Rwanda, la firme mise sur le marché africain.
D'ailleurs, Mara Phone a organisé une visite avec le Président rwandais Paul Kagamé à son usine de Kigali, qui a coûté 24 millions de dollars et devrait produire 1.200 smartphones par jour au départ, avec pour objectif d'atteindre 1,5 million par an. Une seconde usine ouvrira bientôt ses portes en Afrique du Sud. "Nous sommes le tout premier fabricant de smartphones en Afrique. Des entreprises assemblent des smartphones en Egypte, en Ethiopie, en Algérie et en Afrique du Sud, mais importent les composants. Les Africains seront prêts à payer un petit plus cher pour acheter un smartphone « made in Africa", a indiqué Ashish Thakkkar, P.-dg de Mara Group.
Cette société envisage de produire 1,5 million de smartphones par an avec des tarifs très compétitifs, soit environ 40 euros. Etant donné que le taux de pénétration des smartphones est de seulement 15 %, au Rwanda, la firme mise sur le marché africain.
D'ailleurs, Mara Phone a organisé une visite avec le Président rwandais Paul Kagamé à son usine de Kigali, qui a coûté 24 millions de dollars et devrait produire 1.200 smartphones par jour au départ, avec pour objectif d'atteindre 1,5 million par an. Une seconde usine ouvrira bientôt ses portes en Afrique du Sud. "Nous sommes le tout premier fabricant de smartphones en Afrique. Des entreprises assemblent des smartphones en Egypte, en Ethiopie, en Algérie et en Afrique du Sud, mais importent les composants. Les Africains seront prêts à payer un petit plus cher pour acheter un smartphone « made in Africa", a indiqué Ashish Thakkkar, P.-dg de Mara Group.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.