Décès du général-major Hassen Alaïmia    L'Algérie à la croisée des chemins    Marche à Paris pour la transition démocratique    L'urgence d'un nouveau modèle de consommation    La campagne de vendanges bat son plein à Aïn Témouchent    L'ADE de Médéa croule sous le poids des créances    Israël accélère sa politique de colonisation en Palestine    Tirs de roquettes en direction de la Zone verte de Bagdad    Deux ministres évoquent un possible "changement de gouvernement"    "Je suis en contact permanent avec Makhloufi"    Installation d'une colonne mobile à Chlef    5 000 ouvrages à livrer aux bibliothèques communales d'Oran    Vulgariser le jargon médical auprès du grand public    La situation sociopolitique et sanitaire décortiquée par un diplomate    Mustapha Akmoune n'est plus    Horoya AC désapprouve le choix du Maroc    Les ligues commencent-elles à bouger ?    Aïn Témouchent : Le dispositif ANSEJ en question    Boulevard de l'ALN : Insécurité dans les escaliers    Cité Souachet : Rareté du transport    Sidi Bel Abbès : L'APC en quête de nouvelles sources de financement    Annaba : Sondage électronique sur les prestations de la CASNOS    Brèves    Boumerdès : Réseau électrique dépassé    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    «Trari M'hamed était unique en son genre»    Saïd Chanegriha préside une cérémonie pour commémorer l'anniversaire de la fête de l'indépendance    El Tarf: Agressions et drogue, une bande sous les verrous    L'alimentation en eau renforcée    CHU d'Oran: Une victime du Covid-19 enterrée à la place d'une autre    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Meilleurs joueurs africains (2ème partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Un moment historique    Manque de liquidités: Les explications du ministre des Finances    Grâce présidentielle pour près de 4.700 détenus    Le dérisoire des murs    Les gens de mon douar    Les contaminations toujours en hausse    Les grandes annonces de Abdelmadjid Tebboune    Funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Un jour sur la plage    L'infrangible lien...    Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces
Publié dans Le Midi Libre le 30 - 05 - 2020

réouverture des commerces, pour alléger les difficultés sociales et préserver les postes de travail et protéger les entreprises. Pour l'UGCAA, cette reprise économique n'est pas contraire aux mesures du confinement ni encore à l'obligation de se conformer aux règles de prévention contre la propagation du coronavirus.
réouverture des commerces, pour alléger les difficultés sociales et préserver les postes de travail et protéger les entreprises. Pour l'UGCAA, cette reprise économique n'est pas contraire aux mesures du confinement ni encore à l'obligation de se conformer aux règles de prévention contre la propagation du coronavirus.
L'Organisation professionnelle souligne qu'elle poursuivra son travail de sensibilisation en direction de ses adhérents dans le cadre de la lutte de la propagation du Covid-19 comme l'obligation du port du masque et autres mesures sanitaire et ce à travers ses cellules au niveau des différentes wilayas du pays. De son côté, l'Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) a appelé au retour des activités économiques et permettre l'ouverture de magasins de commerce, de l'artisanat et les services afin d'alléger les difficultés sociales, de maintenir les emplois et protéger les entreprises.Dans un communiqué publié hier sur sa page Facebook, l'ANCA précise que le retour des activités économiques ne contredit ni la mesure du confinement ni le respect des mesures de prévention.
Dans le cadre des procédures du confinement et de prévention contre le Covid 19 pour préserver la santé publique et protéger la vie des citoyens et compte tenu de ses effets sur la vie sociale et économique, l'ANCA appelle les ateliers de couture, à se lancer, à partir de juin 2020, dans la fabrication de masques, avec possibilité de vente directe, ainsi que dans les magasins agréés, à condition que ces masques soient conformes aux normes requises, au prix approprié et moyen de 30 dinars. L'Association appelle également à poursuivre la sensibilisation dans toutes les wilayas contre la propagation du coronavirus (Covid 19), respecter les mesures de prévention, notamment le port de masques et la distanciation sociale, et continuer à coopérer avec les instances officielles et les associations de la société civile.
L'Organisation professionnelle souligne qu'elle poursuivra son travail de sensibilisation en direction de ses adhérents dans le cadre de la lutte de la propagation du Covid-19 comme l'obligation du port du masque et autres mesures sanitaire et ce à travers ses cellules au niveau des différentes wilayas du pays. De son côté, l'Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) a appelé au retour des activités économiques et permettre l'ouverture de magasins de commerce, de l'artisanat et les services afin d'alléger les difficultés sociales, de maintenir les emplois et protéger les entreprises.Dans un communiqué publié hier sur sa page Facebook, l'ANCA précise que le retour des activités économiques ne contredit ni la mesure du confinement ni le respect des mesures de prévention.
Dans le cadre des procédures du confinement et de prévention contre le Covid 19 pour préserver la santé publique et protéger la vie des citoyens et compte tenu de ses effets sur la vie sociale et économique, l'ANCA appelle les ateliers de couture, à se lancer, à partir de juin 2020, dans la fabrication de masques, avec possibilité de vente directe, ainsi que dans les magasins agréés, à condition que ces masques soient conformes aux normes requises, au prix approprié et moyen de 30 dinars. L'Association appelle également à poursuivre la sensibilisation dans toutes les wilayas contre la propagation du coronavirus (Covid 19), respecter les mesures de prévention, notamment le port de masques et la distanciation sociale, et continuer à coopérer avec les instances officielles et les associations de la société civile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.