Cherif Boubeghla et Cheikh Bouziane, deux icônes de la résistance populaire contre l'occupation française    Benbouzid: 25 à 30% des cas confirmés de la Covid-19 sont d'origine familiale    Le Président Tebboune renouvelle la reconnaissance de la nation à l'ANP pour ses sacrifices    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Coronavirus: 385 nouveaux cas, 302 guérisons et 8 décès durant les dernières 24h    Benlarbi et Hamitouche remis en liberté provisoire    JM Oran-2022 : "Aucune restriction sur le budget du COJM"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    L'empire Haddad s'écroule    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    Le schiste américain dans le rouge    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    Communiqué de l'AJSA    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Du sens du patriotisme en Algérie    La mère des batailles    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    Vu à Tizi Ouzou    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    L'épreuve    L'infrangible lien...    Répression contre l'opposition à Hong Kong    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les plages algéroises interdites à la baignade
Covid-19
Publié dans Le Midi Libre le 02 - 06 - 2020

La plupart des plages du littoral resteront fermées. Les walis d'Alger et de Boumerdès ont d'ores et déjà donné instructionà l'interdiction d'accès aux familles. Une disposition qui permettrad'assurer les citoyens contre d'éventuelles contaminations de la Covid-19.
La plupart des plages du littoral resteront fermées. Les walis d'Alger et de Boumerdès ont d'ores et déjà donné instructionà l'interdiction d'accès aux familles. Une disposition qui permettrad'assurer les citoyens contre d'éventuelles contaminations de la Covid-19.
Selon une note adressée par le wali de Boumerdès Yahia Yahiatène dont une copiea été adressée aux médias, le littoral de larégion sera momentanément interditd'accès pour les citoyens. Cette instructiona été adressée à l'APW, l'APC et lesservices de sécurité pour un débutd'application selon les dispositions actuelles en vigueur autour de la prévention sanitaire contre le coronavirus.
Lechef de l'exécutif de la wilaya a souligné que les mesures organisationnelles ont été prises pour éviter les rassemblements sur les plages qui peuvent être source de contamination certaine pour les citoyens. Le wali d'Alger Youcef Cherfa a annoncé dans un communiqué que "l'accès aux plages dépendant de la région d'Alger sera interdit pour tous les citoyens et ceci dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus". Le communiqué précise que "la disposition est prise jusqu'à l'ouvertureofficielle de la saison estivale". Les Algérois doivent ainsi éviter tout déplacement sur les plages d'autant que ces derniers jours des fréquentations de ces lieuxont été remarquées du fait de la montée des températures. Les services de la wilayad'Alger ont coordonné ces dispositions avec les APC du littoral et les services de sécurité qui vont établir des points de contrôle sur toutes les plages.
Il est à rappeler que cette mesure a été déjà prise après les fêtes de l'Aïd pour le littoral de l'ouest du pays où à Tlemcen, Oran et Mostaganem, les walis ont appliqué cette disposition. Même constat pour les plages à l'est du pays dans les villes d'Annaba, Jijel et Skikda et El-Tarf où il y a une interdiction formelle d'accéder à la baignade. Pour ce qui est de la saison estivaletant espérée par son ouverture, il n'a été pour l'heure rien indiqué pour son lancement officiel étant donné que le gouvernement préfère attendre le moment opportun pour l'annoncer. Cela dépendra en effet de la baisse éventuelle des cas de contamination du coronavirus qui reste le facteur de risque important à prendre en compte. Il est à noter que les complexes touristiques et les établissements hôteliers ont pris acte de s'organiser pour la relance de leurs activités mais dans un cadre d'application draconienne des dispositions de prévention sanitaire. Le ministre du Tourisme a rappelé aux opérateurs le mois dernier que ces derniers ne pourront reprendre leurs activités que s'il y a une nette amélioration du cadre de lutte contre le coronavirus écartant toute reprise directe pour le mois de juin
Selon une note adressée par le wali de Boumerdès Yahia Yahiatène dont une copiea été adressée aux médias, le littoral de larégion sera momentanément interditd'accès pour les citoyens. Cette instructiona été adressée à l'APW, l'APC et lesservices de sécurité pour un débutd'application selon les dispositions actuelles en vigueur autour de la prévention sanitaire contre le coronavirus.
Lechef de l'exécutif de la wilaya a souligné que les mesures organisationnelles ont été prises pour éviter les rassemblements sur les plages qui peuvent être source de contamination certaine pour les citoyens. Le wali d'Alger Youcef Cherfa a annoncé dans un communiqué que "l'accès aux plages dépendant de la région d'Alger sera interdit pour tous les citoyens et ceci dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus". Le communiqué précise que "la disposition est prise jusqu'à l'ouvertureofficielle de la saison estivale". Les Algérois doivent ainsi éviter tout déplacement sur les plages d'autant que ces derniers jours des fréquentations de ces lieuxont été remarquées du fait de la montée des températures. Les services de la wilayad'Alger ont coordonné ces dispositions avec les APC du littoral et les services de sécurité qui vont établir des points de contrôle sur toutes les plages.
Il est à rappeler que cette mesure a été déjà prise après les fêtes de l'Aïd pour le littoral de l'ouest du pays où à Tlemcen, Oran et Mostaganem, les walis ont appliqué cette disposition. Même constat pour les plages à l'est du pays dans les villes d'Annaba, Jijel et Skikda et El-Tarf où il y a une interdiction formelle d'accéder à la baignade. Pour ce qui est de la saison estivaletant espérée par son ouverture, il n'a été pour l'heure rien indiqué pour son lancement officiel étant donné que le gouvernement préfère attendre le moment opportun pour l'annoncer. Cela dépendra en effet de la baisse éventuelle des cas de contamination du coronavirus qui reste le facteur de risque important à prendre en compte. Il est à noter que les complexes touristiques et les établissements hôteliers ont pris acte de s'organiser pour la relance de leurs activités mais dans un cadre d'application draconienne des dispositions de prévention sanitaire. Le ministre du Tourisme a rappelé aux opérateurs le mois dernier que ces derniers ne pourront reprendre leurs activités que s'il y a une nette amélioration du cadre de lutte contre le coronavirus écartant toute reprise directe pour le mois de juin


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.