Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie négocie avec la Russie pour produire le vaccin
Covid-19
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 12 - 2020

L'Algérie se prépare à acquérir un ou des vaccins contre la Covid-19, actuellement en phase finale de développement par plusieurs grandes firmes pharmaceutiques et pays, dont la Russie et la Chine.
L'Algérie se prépare à acquérir un ou des vaccins contre la Covid-19, actuellement en phase finale de développement par plusieurs grandes firmes pharmaceutiques et pays, dont la Russie et la Chine.
Officiellement, l'Algérie "n'a encore pris aucune décision" concernant le vaccin contre lamaladie à coronavirus, selon le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid. "Nous n'avons pris aucune décision", sur les questions de l'achat et du début de la campagne de vaccination, avait déclaré le Pr Benbouzid à la Radio nationale, mercredi 2décembre. Une cacophonie a même éclaté entre les différents responsables sanitaires, sur l'acquisition du vaccin et le début de la campagne de vaccination contre la Covid- 19. A l'ombre de cette polémique, l'Algérie a entamé des discussions avec la Russie, pour produire le vaccin russe contre la Covid-19.
L'information a été donnée hier par l'ambassadeur russe à Alger Igor Beliaev, qui a dit à l'agence Sputnik que la question a été discutée "lors de nos rencontres avec les ministres algériens de la Santé et de l'Industrie pharmaceutique". Mercredi 2 décembre, la Russie a proposé, lors d'une conférence, à 55 pays, dont l'Algérie, de produire localement le vaccin développé par le centre de recherche Gamaleïa, basé dans la région de Moscou. La Russie a été le premier pays, a annoncé par la voix de son président Vladimir Poutine début août, à avoir réussi à élaborer un vaccin contre la Covid-19. Selon les autorités russes, le Sputnik V est efficace à 100%. Pour permettre aux autres pays de produire son vaccin, la Russie propose plusieurs formules.
"Le Fonds russe d'investissements directs propose diverses formes de coopération, à savoir l'acquisition directe, le transfert de technologie, la production conjointe et la participation à la phase III des tests cliniques", a détaillé l'ambassadeur. M. Beliaev, qui a rencontré le Pr Benbouzid, a expliqué que "ce sont ces formules [de coopération, ndlr] que nous avons proposées à la partie algérienne". Côté algérien, rien n'a filtré sur ces discussions.Jeudi, le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a assuré que l'Algérie avait les "capacités" de produire le vaccin contre la Covid-19. "Nous avons plusieurs entreprises et usines, capables de produire le vaccin contre le virus Corona", a-t-il dit
Officiellement, l'Algérie "n'a encore pris aucune décision" concernant le vaccin contre lamaladie à coronavirus, selon le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid. "Nous n'avons pris aucune décision", sur les questions de l'achat et du début de la campagne de vaccination, avait déclaré le Pr Benbouzid à la Radio nationale, mercredi 2décembre. Une cacophonie a même éclaté entre les différents responsables sanitaires, sur l'acquisition du vaccin et le début de la campagne de vaccination contre la Covid- 19. A l'ombre de cette polémique, l'Algérie a entamé des discussions avec la Russie, pour produire le vaccin russe contre la Covid-19.
L'information a été donnée hier par l'ambassadeur russe à Alger Igor Beliaev, qui a dit à l'agence Sputnik que la question a été discutée "lors de nos rencontres avec les ministres algériens de la Santé et de l'Industrie pharmaceutique". Mercredi 2 décembre, la Russie a proposé, lors d'une conférence, à 55 pays, dont l'Algérie, de produire localement le vaccin développé par le centre de recherche Gamaleïa, basé dans la région de Moscou. La Russie a été le premier pays, a annoncé par la voix de son président Vladimir Poutine début août, à avoir réussi à élaborer un vaccin contre la Covid-19. Selon les autorités russes, le Sputnik V est efficace à 100%. Pour permettre aux autres pays de produire son vaccin, la Russie propose plusieurs formules.
"Le Fonds russe d'investissements directs propose diverses formes de coopération, à savoir l'acquisition directe, le transfert de technologie, la production conjointe et la participation à la phase III des tests cliniques", a détaillé l'ambassadeur. M. Beliaev, qui a rencontré le Pr Benbouzid, a expliqué que "ce sont ces formules [de coopération, ndlr] que nous avons proposées à la partie algérienne". Côté algérien, rien n'a filtré sur ces discussions.Jeudi, le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a assuré que l'Algérie avait les "capacités" de produire le vaccin contre la Covid-19. "Nous avons plusieurs entreprises et usines, capables de produire le vaccin contre le virus Corona", a-t-il dit


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.