Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mandat d'arrêt international contre le principal responsable
Affaire de la raffinerie d'augusta
Publié dans Le Midi Libre le 25 - 02 - 2021

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est exprimé, hier, sur l'affaire de l'acquisition par Sonatrach de la raffinerie Augusta en Italie.
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est exprimé, hier, sur l'affaire de l'acquisition par Sonatrach de la raffinerie Augusta en Italie.
Tout en annonçant que le pôle judiciaire économique et financier a ouvert une enquête judiciaire concernant l'acquisition de cette raffinerie, Abdelaziz Djerad a fait savoir qu'un "mandat d'arrêt international a été émis par le juge d'instruction à l'encontre du principal responsable dans cette acquisition". Djerad ne le cite pas nommément, mais il s'agit de l'ex-P.-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, actuellement à l'étranger.
Ce dernier, était à la tête du groupe Sonatrach au moment du rachat de la raffinerie d'Augusta à la multinationale américaine ExxonMobil. Ould Kaddour avait même défendu cette acquisition. Le Premier ministre a déclaré que "la Justice poursuivra les responsables impliqués dans les affaires de corruption où qu'ils se trouvent". Abdelaziz Djerad s'est exprimé dans un discours prononcé depuis Hassi- R'mel à l'occasion de la célébration du 50e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65e anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Rappelons qu'en juillet 2020, le tribunal de Bir-Mourad-Raïs a décidé d'engager une enquête pour situer les responsabilités dans l'acquisition par Sonatrach de la raffinerie d'Augusta en Italie.
La justice a placé en détention provisoire l'ex-vice-président du groupe Sonatrach AhmedMazighi et conseiller de l'ancien P.-dg de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour. Il est poursuivi pour "dilapidation de l'argent public et abus de fonctions". Le ministre de l'Energie sortant, AbdelmadjidAttar, avait confirmé fin août dernier que l'affaire de cette raffinerie était devant la justice. "Quand on m'a informé du projet (rachat de la raffinerie d'Augusta, ndlr), on m'a dit que c'était une bonne affaire, ça va réduire nos importations, on va pouvoir traiter le brut algérien. J'ai dit que c'est une bonne affaire. Mais finalement, le dossier est tout à fait autre", avait déclaré le ministre de l'Energie dans l'émission LSA Direct du Soir d'Algérie. Attar avait ajouté que le "dossier de cette raffinerie est en justice" et a préféré ne pas trop en parler et laisser la justice faire son travail.
Plus de 700 millions de dollars pour une raffinerie vieille de 70 ans
Après avoir signé l'accord de vente avec Esso Italiana, filiale italienne d'ExxonMobil, en mai 2018, Sonatrach avait conclu la vente de la raffinerie d'Augusta le 1er décembre 2018. Sonatrach avait précisé à l'époque que "le périmètre de cette transaction inclut la raffinerie d'Augusta, les trois terminaux pétroliers de Palerme, Naples et Augusta, ainsi que les participations dans des pipelines reliant la raffinerie aux différents terminaux". Cette acquisition a fait couler beaucoup d'encre, tant sur le montant de son achat de 725 millions de dollars jugé exorbitant pour une raffinerie vieille de 70 ans. Aussi, Sonatrach avait mis en avant le fait que la raffinerie allait traiter le brut algérien, et ainsi combler le déficit national en produits raffinés.
Mais, en réalité, la raffinerie d'Augusta était conçue pour des bruts de densités moyennes et lourdes et non pas pour du brut léger de la catégorie de ceux que produit l'Algérie. La compagnie nationale s'est retrouvée d'ailleurs obligée de contracter un prêt de 150 millions de dollars auprès de l'Arab Petroleum Investment Corporation Apicorp pour l'achat de brut de la Saudi Aramco à destination de la même raffinerie de Sonatrach en Italie. Elle a même contracté des prêts pour les travaux de maintenance de la raffinerie, qui est de l'ordre de 100 millions de dollars. Ainsi, près d'un milliard de dollars ont étédéboursés par Sonatrach pour acheter une raffinerie âgée de sept décennies auprès de son ancien propriétaire américain ExxonMobil. le projet Boosting III inauguré Djerad, qui était accompagné d'une délégation ministérielle, a procédé à l'inauguration du projet - Boosting phase III -
et a visité les différentes installations de ce projet. Pour rappel, Sonatrach, la compagnie nationale des hydrocarbures avait annoncé, le 8 février dans un communiqué, la mise en service du projet Boosting III du champ Hassi-R'mel. Le projet Boosting III de Hassi R'Mel est entrée en exploitation avec ses trois stations: Sud, Centre et Nord, et ce, après l'achèvement de la phase de "commissioning" de la dernière station Nord, a indiqué la même source. Le projet en question vise à maintenir un niveau de production estimé à 180 millions de mètres cubes par jour et de récupérer des réserves supplémentaires estimées à 400 milliards de mètres cubes de gaz naturel.
Tout en annonçant que le pôle judiciaire économique et financier a ouvert une enquête judiciaire concernant l'acquisition de cette raffinerie, Abdelaziz Djerad a fait savoir qu'un "mandat d'arrêt international a été émis par le juge d'instruction à l'encontre du principal responsable dans cette acquisition". Djerad ne le cite pas nommément, mais il s'agit de l'ex-P.-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, actuellement à l'étranger.
Ce dernier, était à la tête du groupe Sonatrach au moment du rachat de la raffinerie d'Augusta à la multinationale américaine ExxonMobil. Ould Kaddour avait même défendu cette acquisition. Le Premier ministre a déclaré que "la Justice poursuivra les responsables impliqués dans les affaires de corruption où qu'ils se trouvent". Abdelaziz Djerad s'est exprimé dans un discours prononcé depuis Hassi- R'mel à l'occasion de la célébration du 50e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65e anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Rappelons qu'en juillet 2020, le tribunal de Bir-Mourad-Raïs a décidé d'engager une enquête pour situer les responsabilités dans l'acquisition par Sonatrach de la raffinerie d'Augusta en Italie.
La justice a placé en détention provisoire l'ex-vice-président du groupe Sonatrach AhmedMazighi et conseiller de l'ancien P.-dg de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour. Il est poursuivi pour "dilapidation de l'argent public et abus de fonctions". Le ministre de l'Energie sortant, AbdelmadjidAttar, avait confirmé fin août dernier que l'affaire de cette raffinerie était devant la justice. "Quand on m'a informé du projet (rachat de la raffinerie d'Augusta, ndlr), on m'a dit que c'était une bonne affaire, ça va réduire nos importations, on va pouvoir traiter le brut algérien. J'ai dit que c'est une bonne affaire. Mais finalement, le dossier est tout à fait autre", avait déclaré le ministre de l'Energie dans l'émission LSA Direct du Soir d'Algérie. Attar avait ajouté que le "dossier de cette raffinerie est en justice" et a préféré ne pas trop en parler et laisser la justice faire son travail.
Plus de 700 millions de dollars pour une raffinerie vieille de 70 ans
Après avoir signé l'accord de vente avec Esso Italiana, filiale italienne d'ExxonMobil, en mai 2018, Sonatrach avait conclu la vente de la raffinerie d'Augusta le 1er décembre 2018. Sonatrach avait précisé à l'époque que "le périmètre de cette transaction inclut la raffinerie d'Augusta, les trois terminaux pétroliers de Palerme, Naples et Augusta, ainsi que les participations dans des pipelines reliant la raffinerie aux différents terminaux". Cette acquisition a fait couler beaucoup d'encre, tant sur le montant de son achat de 725 millions de dollars jugé exorbitant pour une raffinerie vieille de 70 ans. Aussi, Sonatrach avait mis en avant le fait que la raffinerie allait traiter le brut algérien, et ainsi combler le déficit national en produits raffinés.
Mais, en réalité, la raffinerie d'Augusta était conçue pour des bruts de densités moyennes et lourdes et non pas pour du brut léger de la catégorie de ceux que produit l'Algérie. La compagnie nationale s'est retrouvée d'ailleurs obligée de contracter un prêt de 150 millions de dollars auprès de l'Arab Petroleum Investment Corporation Apicorp pour l'achat de brut de la Saudi Aramco à destination de la même raffinerie de Sonatrach en Italie. Elle a même contracté des prêts pour les travaux de maintenance de la raffinerie, qui est de l'ordre de 100 millions de dollars. Ainsi, près d'un milliard de dollars ont étédéboursés par Sonatrach pour acheter une raffinerie âgée de sept décennies auprès de son ancien propriétaire américain ExxonMobil. le projet Boosting III inauguré Djerad, qui était accompagné d'une délégation ministérielle, a procédé à l'inauguration du projet - Boosting phase III -
et a visité les différentes installations de ce projet. Pour rappel, Sonatrach, la compagnie nationale des hydrocarbures avait annoncé, le 8 février dans un communiqué, la mise en service du projet Boosting III du champ Hassi-R'mel. Le projet Boosting III de Hassi R'Mel est entrée en exploitation avec ses trois stations: Sud, Centre et Nord, et ce, après l'achèvement de la phase de "commissioning" de la dernière station Nord, a indiqué la même source. Le projet en question vise à maintenir un niveau de production estimé à 180 millions de mètres cubes par jour et de récupérer des réserves supplémentaires estimées à 400 milliards de mètres cubes de gaz naturel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.