Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    L'ancien ministre des Finances Karim Djoudi placé sous contrôle judiciaire    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Plaidoyer contre la détention préventive    La gêne manifeste du gouvernement suisse    Hong Kong suspend le projet de loi    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    Du règne sans partage à la déchéance    La fraude empoisonne le baccalauréat    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Secousse tellurique de 3,5    Les médecins généralistes pour soutenir les experts psychiatres    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Gala de charité au profit d'un enfant malade à Aït R'zine    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Mouloudia d'Alger : Djabou au Doyen, c'est fait    Oued Zhor (Jijel) : Le pillage de sable défigure un joyau de la côte    Pour une nouvelle feuille de route dans le cadre des ODD    MO Béjaïa : Adrar négocie avec Bouzidi    Titulaires du CAPA : Levée du gel sur stages de formation    Le temps judiciaire et le ton politique    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Pour poursuivre les corrupteurs : Les services judiciaires aux taquets    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Ouvrant un nouveau chapitre de la coopération internationale : Xi et Poutine engagent les liens bilatéraux dans une nouvelle ère    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Solution de la crise en Libye: Les pays voisins préoccupés et insistent sur le dialogue    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Banxy, la banque mobile lance la carte Visa    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Non à la violence dans les stades !»
Les comités de supporters :
Publié dans Le Midi Libre le 17 - 03 - 2009

Les comités de supporters de plusieurs wilaya du pays, réunis dimanche à Bordj-Bou-Arreridj dans un premier forum national, en présence de Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des Sports, ont appelé à l'arrêt de la violence dans les stades et au "refus de dresser la jeunesse contre les intérêts du sport".
S'exprimant devant ce forum consacré à la lutte contre la violence dans les stades, M. Djiar a lancé un appel pressant "à la famille sportive, les comités des supporters, les présidents des clubs et toutes les parties concernées, afin d'œuvrer dans le même élan, pour éradiquer ce fléau".
Un fléau qui "menace en premier lieu, le développement du football dans le pays", a ajouté le ministre, soulignant la nécessité de "canaliser les énergies juvéniles vers les valeurs qui doivent être celles du mouvement sportif national, pour en faire une école du courage, de la loyauté, du dépassement de soi et de la solidarité".
Ouvrant les débats devant une assistance composée en majorité de jeunes, M.Djiar a estimé que "les causes de cette violence trouvent leurs origines dans les années 90, lorsque notre pays a vécu une crise multidimensionnelle, qui n'a pas manqué de marquer la génération née avec cette décennie".
Le ministre a ajouté que "de ce fait, il y a lieu d'éliminer les stigmates de cette crise et de mettre un frein aux dérives qui menacent de gangrener le sport, particulièrement le football, car il est aujourd'hui regrettable de dépenser de l'energie dans un forum sur la violence, au lieu de se consacrer à des thèmes dont l'étude devient urgente, afin d'aller encore plus de l'avant, d'être compétitif sur tous les plans et de se distinguer aux plans régional et international".
S'exprimant devant des personnalités du monde du football,à l'image de Salhi Abdelhamid et Belloumi Lakhdar, le ministre a souligné que la violence dans les stades est un "phénomène nouveau qu'il s'agit d'éradiquer par un retour aux valeurs de tolérance et de fraternité".
Le ministre a rappelé que "1.700 infrastructures, relevant du secteur de la jeunesse et des sports, ont été réalisées entre 1999 et 2009, grâce à des moyens colossaux mobilisés par les pouvoirs publics".
Il a également rappelé, au cours de son intervention dans ce forum, les objectifs arrêtés par son département ministériel, notamment "le retour à une politique de formation dans les clubs sportifs et la construction d'une équipe nationale de football forte", un but qui ne peut être atteint, selon le ministre, que par l'adhésion de toute la famille sportive, la formation sans relâche et le respect des règles qui doivent gérer le sport.
S'adressant aux supporters de Bordj-Bou-Arreridj, le ministre a annoncé l'inscription de nouveaux projets dans cette ville, notamment l'extension des tribunes du complexe du 20-Août, qui disposera d'une capacité d'accueil portée à 10.000 places.
Les comités de supporters de plusieurs wilaya du pays, réunis dimanche à Bordj-Bou-Arreridj dans un premier forum national, en présence de Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des Sports, ont appelé à l'arrêt de la violence dans les stades et au "refus de dresser la jeunesse contre les intérêts du sport".
S'exprimant devant ce forum consacré à la lutte contre la violence dans les stades, M. Djiar a lancé un appel pressant "à la famille sportive, les comités des supporters, les présidents des clubs et toutes les parties concernées, afin d'œuvrer dans le même élan, pour éradiquer ce fléau".
Un fléau qui "menace en premier lieu, le développement du football dans le pays", a ajouté le ministre, soulignant la nécessité de "canaliser les énergies juvéniles vers les valeurs qui doivent être celles du mouvement sportif national, pour en faire une école du courage, de la loyauté, du dépassement de soi et de la solidarité".
Ouvrant les débats devant une assistance composée en majorité de jeunes, M.Djiar a estimé que "les causes de cette violence trouvent leurs origines dans les années 90, lorsque notre pays a vécu une crise multidimensionnelle, qui n'a pas manqué de marquer la génération née avec cette décennie".
Le ministre a ajouté que "de ce fait, il y a lieu d'éliminer les stigmates de cette crise et de mettre un frein aux dérives qui menacent de gangrener le sport, particulièrement le football, car il est aujourd'hui regrettable de dépenser de l'energie dans un forum sur la violence, au lieu de se consacrer à des thèmes dont l'étude devient urgente, afin d'aller encore plus de l'avant, d'être compétitif sur tous les plans et de se distinguer aux plans régional et international".
S'exprimant devant des personnalités du monde du football,à l'image de Salhi Abdelhamid et Belloumi Lakhdar, le ministre a souligné que la violence dans les stades est un "phénomène nouveau qu'il s'agit d'éradiquer par un retour aux valeurs de tolérance et de fraternité".
Le ministre a rappelé que "1.700 infrastructures, relevant du secteur de la jeunesse et des sports, ont été réalisées entre 1999 et 2009, grâce à des moyens colossaux mobilisés par les pouvoirs publics".
Il a également rappelé, au cours de son intervention dans ce forum, les objectifs arrêtés par son département ministériel, notamment "le retour à une politique de formation dans les clubs sportifs et la construction d'une équipe nationale de football forte", un but qui ne peut être atteint, selon le ministre, que par l'adhésion de toute la famille sportive, la formation sans relâche et le respect des règles qui doivent gérer le sport.
S'adressant aux supporters de Bordj-Bou-Arreridj, le ministre a annoncé l'inscription de nouveaux projets dans cette ville, notamment l'extension des tribunes du complexe du 20-Août, qui disposera d'une capacité d'accueil portée à 10.000 places.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.