Alger: Marche des étudiants sous haute surveillance policière    «Sans préalables ni conditions»: Le FFS propose une «conférence nationale de concertation»    CROYANCES ET CONVICTIONS    Retrait des passeports de responsables de banques: L'ABEF dément    Tlemcen: La Justice enquête sur le détournement de foncier    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Mohammed VI désavoue    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    La semaine de Dame justice    19 mai 1956-2019 : Les étudiants toujours à l'avant-garde    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Les scorpions redoublent de férocité    Un quartier "chic" sans eau    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    Sit-in pour exiger la libération de Louisa Hanoune    Gaïd Salah peaufine sa réponse    G5 Sahel : Washington s'oppose à la proposition de conférer un mandat onusien    Il y a 38 ans, les lycéens manifestaient    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Gaïd Salah reprend les inspections    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ali Yahia et les Médias de la Haine
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 26 - 04 - 2019

Ali Yahia Abdenour est une des figures qui a le plus souffert des médias Haineux Francophones et Arabophones liés aux différents clans du système.
Dans les années 90, Maitre Ali Yahia a défendu comme avocat et président de la LADDH les victimes de la guerre contre les civils et a été au tribunal militaire de Blida pour plaider en faveur des Chefs du FIS dont le défunt ABASSI Madani.
Il a eu droit à des campagnes haineuse des journalistes et des éditeurs de presse devenus milliardaires grâce à la rente pétrolière pour services rendus aux NEZZAR TOUFIK TOUATI Belkheir et autres
Beaucoup de haine,le concernant, entre autres cette citation d'une star de cette presse privée dite démocrate: » si c est pour les Français Jacques Verges est l'avocat du diable, pour les Algériens Ali Yahia est le diable tout court'
Dans les Années 2000, la Haine change de langue avec le printemps noir de 2001, une partie de la presse arabophone de la Chkara et des BAGARRAS l'avait traité de Berbériste raciste.
j'ai partagé toute ma jeunesse avec Ali Yahia et je connais les détails de ces campagnes.
Malgré toute cette Haine Ali Yahia a été au premier rang pour défendre Bentchicou, victime de la cabale de Bouteflika et de Zerhouni contre les bras médiatiques des janvieristes , , au moment même ou une bonne partie de ses amis et de ses promoteurs lui avaient tourné le dos .
Ali Yahia qui a pris de l'âge ne garde aucune haine et prêche comme je prêche une seule feuille de route Bannir la Haine exclure l'exclusion et reconnaître et respecter la diversité
Alors tous ensemble contre la Haine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.