Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Coronavirus: 204 nouveaux cas, 140 guérisons et 7 décès    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    Haltérophilie : Ahmed Tarbi n'est plus    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 4 samedis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 11 - 2018

La semaine a été pénible. Ould-Abbès n'est pas très populaire et c'est le moins qu'on puisse dire. Non seulement il n'a pas beaucoup de fans chez les Algériens ordinaires, il est également l'incarnation de l'apparatchik sans état d'âme, sans talent et sans avenir, puisqu'il est aussi perçu comme le fusible sans risque de n'importe quelle turbulence. Il peut tout aussi bien faire office de «punching ball» aussi bien de l'opinion la plus large qui ne l'a jamais ménagé que de ses sponsors qui peuvent lui en mettre sans avoir à se poser de question. Alors, comme on n'a pas trop cru à sa maladie, personne n'a été surpris, encore moins offusqué par ce qui lui est arrivé. Alors, on y est allé de bon cœur. Avant qu'on nous apprenne qu'il n'est finalement que malade, qu'il n'a pas démissionné et qu'il n'a pas… été démissionné. Consolation pour les déçus : ils n'en croient pas un mot et ça suffit à leur bonheur.
La semaine a été pénible. Revoilà encore la rougeole. On pensait que c'était terminé après la polémique suscitée par les vaccins mais ce n'est manifestement pas le cas. Des cas ont été signalés çà et là mais c'est à l'ouest du pays qu'on s'en inquiète le plus, particulièrement à Mostaganem. Revoilà aussi la polémique sur les parents qui refusent de vacciner leurs enfants. On sait que ces parents doivent être rassurés puisque c'est suite à des «informations» sur la mort d'enfants après avoir reçu le vaccin que certains ne veulent pas entendre parler de ce remède préventif pour leur progéniture. On ne sait pas s'il y a d'autres mesures à prendre en la matière mais on sait déjà que ce n'est pas une… amende pour les parents rétifs qui va arranger les choses, comme cela a été envisagé par les services de la santé publique. Un homme ou une femme convaincus que le salut de leur petit consiste à… ne pas recevoir le vaccin, ce ne sont pas quelques milliers de dinars qui vont l'en dissuader.
La semaine a été pénible, le gouvernement s'est rendu compte que ce ne sera finalement pas si facile qu'il ne l'avait prévu. Elaboré dans un contexte de relative embellie avec une prometteuse reprise des cours du pétrole, le texte de la loi de finances 2018, très marquée par le maintien des transferts sociaux et du budget de fonctionnement de l'Etat, d'aucuns soutiennent qu'il est entièrement motivé par la perspective, ce qui est, par ailleurs, difficile à démentir. Mais voilà, ça ne se passe pas comme on l'aurait souhaité, avec un déclin du prix de baril qu'on n'a apparemment pas vu venir. Personne n'attend pour autant qu'on va y changer quelque chose mais on peut quand même en parler.
La semaine se termine tristement. Halli Ali, «Ali Na Robert» pour les gens de la localité, vient de s'éteindre à Monpellier à l'âge de 66 ans. Ecorché vif, un peu trop candide et surtout têtu dans ses choix de vie, Ali n'a pas eu la carrière artistique que promettait son immense talent. Il aura tout de même marqué les esprits avec une chanson qui flirte déjà avec la légende. S'il n'a pas toujours attiré les sunlights, Ali a été un poète au sens le plus généreux du terme et parfois le plus douloureux, hélas. Salut l'artiste.
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.