La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    8 mars: le Président Tebboune honore des femmes algériennes    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grandes victoires pour le Barça, grandes manœuvres au Real ?
Espagne
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 03 - 2019

Grand vainqueur d'une semaine à deux clasicos, le FC Barcelone s'est rapproché d'un doublé Liga-Coupe du Roi, tout en lorgnant la Ligue des champions... Une épreuve européenne qui est désormais l'unique planche de salut du Real Madrid, voué à chambouler son effectif cet été.

Le Barça fait un «grand pas»
Au stade Santiago-Bernabeu, où Barcelone s'est imposé mercredi en demi-finale de Coupe du Roi (3-0) puis ce week-end en Liga (1-0), un même constat revenait samedi soir : les Catalans ont fait un «grand pas» pour garder les deux trophées espagnols dont ils sont les tenants. Opposé à Valence en finale de Coupe du Roi le 25 mai, le Barça compte aussi une avance conséquente en tête de la Liga (1er, 60 pts). Et le Real (3e, 48 pts) semble hors course pour le titre. «C'était important de gagner ici pour les mettre à douze points», a savouré le défenseur barcelonais Clément Lenglet. «On arrive à gagner une deuxième fois en trois jours contre une équipe du Real qui est triple championne d'Europe, donc c'est une belle semaine.» Même si l'entraîneur Ernesto Valverde a assuré que son Barça n'avait encore rien gagné, la presse catalane rêve déjà d'un nouveau triplé Liga-Coupe-C1, comme en 2009 et 2015. «Le Barça frappe un deuxième coup», a titré dimanche le quotidien sportif madrilène Marca, le plus lu d'Espagne. «Ce sont des champions», s'est enthousiasmé le journal barcelonais Sport.
Real, la grande désillusion
A l'inverse, à Madrid, c'est un camouflet pour le Real qui pensait avoir rebondi après le limogeage de l'entraîneur Julen Lopetegui fin octobre et son remplacement par Santiago Solari. Ce dernier, ex-entraîneur de la réserve, a certes remobilisé la «Maison blanche». Mais dans la semaine cruciale, les carences de l'équipe merengue, vieillissante et repue de trophées, ont éclaté au grand jour, sous la forme d'un problème récurrent : le manque d'efficacité dans la finition. Déjà, avec Lopetegui, ce Real avait connu une série noire de 8 heures sans marquer. L'équipe de Solari, elle, n'a converti aucune occasion en deux matchs face au Barça, enchaînant une troisième défaite à domicile, du jamais-vu depuis 2004. «Quand les buts n'arrivent pas, les choses te filent entre les doigts», a reconnu Sergio Ramos. Les raisons sont multiples: non-remplacement de l'attaquant-vedette Cristiano Ronaldo, crises de confiance de Gareth Bale et Isco, absence de doublure fiable pour Karim Benzema, contraint d'enchaîner... «Aujourd'hui, le Real est triste et découragé», a résumé dans un éditorial Alfredo Relaño, directeur du quotidien sportif As. «Tous ses espoirs sont à nouveau reportés sur la Ligue des champions, les yeux tournés avec appréhension vers l'Ajax» Amsterdam, mardi en huitième de finale retour de C1 (victoire 2-1 à l'aller).
Grand chambardement à Madrid ?
Evidemment, le Real peut toujours sauver sa saison en remportant à nouveau la C1, comme l'équipe de Zinédine Zidane l'an dernier. Mais la fin de cycle guette, comme l'avait prédit «ZZ» à l'heure de démissionner en mai dernier: il faut du changement. Depuis 2014 et l'arrivée de James Rodriguez pour 80 millions d'euros, le président Florentino Pérez a refréné ses achats de joueurs «galactiques». Cet été, l'opulent Real va devoir sortir son chéquier, d'autant que le grand rival barcelonais s'est beaucoup renforcé ces derniers mois (Dembélé, Coutinho, De Jong...). Bale, Marcelo ou Isco ont des airs de candidats au départ. Reste à savoir quelles stars pourraient atterrir au Bernabeu: Eden Hazard (Chelsea) ? Neymar ou Kylian Mbappé (PSG) ? Ensuite, la question de l'entraîneur se posera forcément. Solari, d'abord intérimaire, a été prolongé jusqu'en 2021, remportant le Mondial des clubs en décembre. Mais sans trophée au printemps, difficile de le voir rester. Et voici revenir la rumeur d'un retour de José Mourinho, qui avait passé trois années houleuses à Madrid (2010-2013) et a l'avantage d'être libre après son limogeage de Manchester United. L'intéressé, désormais consultant sur la chaîne beIN Sports, s'est dit «flatté» qu'on pense à lui, tout en assurant n'être au courant de rien. Lui aussi pourrait être le grand vainqueur de ces clasicos...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.