Le Président Tebboune assure que le Hirak est un phénomène salutaire et met en garde contre toute tentative d'infiltration    Arkab reçoit une délégation du Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja    Abderrahmane Hadj-Nacer : « Le hirak finira par gagner »    Sidi Bel-Abbès : Lamine Osmani salue la décision du président de la République    Ex ministres et walis cités dans des affaires de corruption: la Cour d'Alger lève des charges et retient d'autres    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    FC Barcelone: Guardiola répond sèchement au Barça !    FC Barcelone: Braithwaite, c'est signé (officiel)    Décès de Jean Daniel: le Président Tebboune rend hommage à un "ami de la révolution algérienne"    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    «Par quelle main retenir le vent»    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Libye : retour à la case départ    Espagne/Andalousie: Création de l'intergroupe parlementaire "Paix au Sahara occidental"    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Une usine qui couvre les besoins nationaux pour les cancéreux    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    «Le foot ne se gère pas avec un casse-croûte»    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar
Ouargla
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 04 - 2019

La situation de plusieurs bâtisses, notamment celles menaçant ruine, du vieux ksar de Ouargla, demeure en quête d'une prise en charge urgente susceptible d'épargner l'éventuel effondrement de certaines parties de ce site ancestral, a estimé mardi l'Association pour la culture et le patrimoine de ce ksar.
Cet état de dégradation a affecté pratiquement 35% du bâti composant ce patrimoine séculaire, constituant ainsi un vrai danger pour les occupants, du fait des fissurations provoquées par les importantes pluies à l'instar des dernières précipitations ayant engendré l'effondrement de parties du ksar, classé patrimoine national, dont une bâtisse dans l'enceinte du vieux marché ayant provoqué une large panique parmi les citoyens, a expliqué le président de l'association.
Hocine Boughaba a relevé qu'en dépit des efforts et interventions entrepris par les instances locales concernées, cette dégradation pèse lourdement sur la sécurité des occupants. Ce vieux site peuplé avait, rappelle-t-il, bénéficié ces dernières années d'un programme commun des ministères de la Culture et de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, portant réalisation de travaux urgents à travers la réhabilitation des façades du ksar, la restauration graduelle des ruelles, des places publiques et de plus de 150 bâtisses des quartiers de Béni-Ouaguine, Béni-Sissine et Béni-Brahim.
Le programme, qui a accusé un retard dans son exécution suite au non-achèvement des procédures administratives nécessaires, a poussé les occupants à opérer diverses interventions et restaurations non étudiées qui ont influé négativement sur plusieurs pans et composantes du ksar. Parmi elles, des actions démesurées ayant touché les toitures, les murailles, le ravalement, les réfections individuelles susceptibles d'affecter l'entrelacement des bâtisses et de hâter la dégradation et l'éventuel effondrement de certaines parties du ksar, a expliqué M. Boughaba.
De nombreuses opérations de réhabilitation et de restauration ont été retenues ces dernières années en faveur du ksar de Ouargla dans le cadre du plan permanent de préservation et de valorisation des secteurs sauvegardés, avec le concours d'associations locales.
Entre autres opérations, la rénovation des réseaux d'assainissement et d'eau potable, ainsi que le renforcement des réseaux d'électrification et de l'éclairage public, dans le but de prendre en charge les préoccupations des occupants et l'amélioration de leurs conditions de vie.
Ces actions ont été confortées également par des opérations de restauration de mosquées, zaouïas, places publiques, les sept portes du ksar, les façades, en plus de la réhabilitation de la place des Martyrs, selon la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.