Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les 4 samedis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 05 - 2019

La semaine a été pénible. C'est d'abord Djemaï, le nouveau proposé au FLN qui a sonné la charge : Moad Bouchareb, le… nouveau préposé à l'APN doit partir conformément à la… volonté populaire ! Comme il y a toujours des termes à la mode, Djemaï a précisé à son interlocuteur qu'il « vaut mieux que ça se fasse avec des méthodes civilisées ». Le FLN ne refuse décidément rien au peuple, depuis 1962 ! Et les méthodes civilisées, les dobermans, les cadenas, la science et quelques autres inventions géniales, ça le connaît. Mais avouons tout de même que si le FLN n'existait pas, il aurait fallu impérativement l'inventer. Exécuter un putsch dans les règles pour placer B à la place de A par la volonté du prince et venir juste après dire que B n'est finalement pas le B parce que c'est la volonté du peuple alors que c'est la volonté du nouveau prince, c'est vraiment fort, très fort.
La semaine a été pénible. Les partis de l'Alliance présidentielle de Bouteflika ont déclaré leur soutien au chef d'état-major dont les mauvaises langues disent que c'est lui qui a limogé… Bouteflika. Qu'on ne s'y méprenne pas, ce n'est pas le retournement contre leur maître qui a surpris les Algériens. Ils connaissent trop Benyounès, Ghoul et les autres pour attendre autre chose de leur part. Il y en a même qui ont estimé qu'ils ont un peu tardé. Ce qui surprend, par contre, c'est le fait que Gaïd Salah n'ait pas décliné cette généreuse mais vraiment malvenue sollicitude. Parce que ces messieurs, en plus de la sympathie et du respect que leur vouent les Algériens pour l'ensemble de leur œuvre, sont aujourd'hui devant la justice ou en voie de l'être. Autant le dire, avec de tels soutiens, le général est vraiment mal barré. Enfin, s'il a été… « bien barré » avant ça !
La semaine a été pénible, avec ces défilés devant les tribunaux dans le cadre de l'opération « mani pulite » à la sauce algérienne. Il est tout de même paradoxal de soutenir que la pourriture est d'une ampleur que personne ne peut imaginer et d'ouvrir de grands yeux étonnés devant le nombre d'affaires et de responsables impliquées. Pour corser l'affaire, il y a même d'imminents clients qui ne sont pas encore convoqués par la justice et leurs affaires sont tellement volumineuses qu'elles vont encore charrier du monde. Ça va saigner.
La semaine a été pénible. Gaïd Salah a encore parlé à partir d'une caserne pour nous dire cette fois-ci ce qu'il a déjà dit. Entre autres ceci : il n'a pas d'ambition politique. Pourquoi en fait-il alors plus que les… politiques ? On l'aura compris, il veut sûrement dire qu'il n'a pas d'ambition présidentielle mais les ambitions de pouvoir, il en a et pour cause, il y est.
La semaine a été moins pénible. Un championnat de foot dont on disait qu'il était désespérément morose a quand même offert aux passionnés deux matchs à couper le souffle.
Ce n'est pas tant le niveau des spectacles qui a fait rêver mais plutôt le suspense, une fois n'est pas coutume, sur le champion, qui ne sera finalement connu qu'au terme de la compétition. On ne sait pas si la passion dépasse le cadre des arènes mais on a eu à découvrir que les arènes étaient pleines et même plus qu'avant cette fin dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle est électrique. C'est déjà ça, d'autant plus qu'il reste encore une journée de compétition qui ne manquera pas de piment. Ce n'est pas si mal par les temps qui courent.
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.