Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    Le projet de loi de finances complémentaire (PLFC 2020) adopté par l'APN    L'Algérie présidera le CPS de l'UA durant le mois de juin 2020    CONGRES DU PARTI FLN : Abou El Fadl Baadji plébiscité nouveau secrétaire général    DR ABDERRAHMANE MEBTOUL A RADIO FRANCE INTERNATIONALE-PARIS : Les conséquences sociales et économiques en Algérie de l'épidémie du coronavirus    COUR MILITAIRE DE BLIDA : Le président Tebboune nomme un nouveau procureur général    IMPACTEE PAR LA CRISE SANITAIRE : Les pertes d'Air Algérie estimées à 3500 milliards de centimes    PLAGE DE SIDI EL MEJDOUB : Deux personnes sauvées d'une noyade certaine    MOSTAGANEM : Le wali interdit les baignades et l'accès aux plages    Coronavirus: 127 nouveaux cas,199 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h    Covid-19: lancement d'enquêtes épidémiologiques dans les wilayas aux taux élevés    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    On vous le dit    Révolution algérienne: les offensives du 20 août 55, un acte sauvagement réprimé dans le sang    Le gouvernement prêt à négocier avec les talibans    Maintien de la paix : Pékin promet une plus grande contribution    ES Sétif : Halfaia remet sa démission    Manifestation à Rome contre le gouvernement Conte    CAF : Ahmad Ahmad briguera un second mandat    FAF : Réunion du bureau fédéral aujourd'hui    Nouveau coup de filet à El-Kseur    Accusations de prévarication : La BAD temporise malgré l'appel    Impact de la Covid-19 : Quand l'industrie de l'aérien bat de l'aile    "Le Hirak raconte le rêve contrarié d'un peuple"    Un maghrébin au long cours    Ghardaïa: arrestation de dix présumés "coupeurs de route" à Hassi-Lefhal    Epidémie du Covid-19 à Béjaïa : Le CHU gère son espace    Souk Ahras : La fourrière pour 454 véhicules    Washington signe la fin de sa relation avec l'OMS    Six ouvrages pour dire la tragédie nationale    Maison de la culture Ali Zamoum : Un concours de théâtre pour les familles    Mercato en Europe Une nouvelle donne pour les clubs    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui: «Mémoire nationale» et relance de l'industrie au menu    BRAS D'HONNEUR    Géopolitique et champ d'action militaire    Hommage à Michel Seurat    MC Oran: Hyproc au secours du Mouloudia    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    Kamel Daoud : l'arbre aux fruits mûrs    L'infrangible lien…    Le Maroc rapatrie ses ressortissants bloqués en Algérie    La défense de Karim Tabbou refuse de plaider à distance    Des dérogations pour la diaspora algérienne ?    Les feuilles de l'automne    L'Algérie représentée au festival Docu-Med    Le théâtre, une thérapie libératrice de la peur et du stress    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présentation d'une exposition sur le patrimoine culturel islamique
MAISON DE LA CULTURE AHMED-AROUA DE KOLEA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 05 - 2019

Le professeur de philosophie et chercheur engagé sur le mouvement nationaliste algérien, Miloud Amamra, a présenté jeudi dernier à la maison de la culture Ahmed-Aroua de la ville de Koléa une exposition sur le patrimoine culturel islamique.
Cette exposition, organisée à l'occasion du Mois du patrimoine allant du 18 avril au 18 mai 2019, s'inscrit aussi dans le cadre des soirées ramadanesques organisées par cet établissement culturel de la ville de Koléa. Selon le professeur Miloud Amamra, cette exposition a permis de clore un mois riche en évènements, faits de conférences, de journées d'étude, de soirées poétiques et d'expositions mises en œuvre par le club littéraire de la maison de la culture Ahmed-Aroua de Koléa (Tipasa). Toujours selon le professeur Miloud Amamra, à travers cette exposition, c'est le peuple musulman algérien qui a l'occasion de célébrer et d'évoquer la grande victoire des musulmans contre les qoreichites, plus précisément lors de la bataille de Badr (ghazouat Badr). Le professeur Miloud Amamra nous révélera que l'ensemble des ouvrages exposés «sont issus de ma propre bibliothèque». Il indiquera en substance que «c'est le fruit d'une longue compulsion, répartie à travers une cinquantaine d'années de recherches, de prospection, de tri et de préservation du patrimoine culturel islamique». Le professeur Miloud Amamra nous dira en outre que «dans cette exposition, nous avons présenté environ 600 documents répartis entre magazines, journaux, ouvrages divers, manuscrits, échantillons de la presse, notamment ceux édités par l'Association des ulémas musulmans algériens, traitant du patrimoine musulman et des exégèses de près de six ulémas algériens qui s'étaient intéressés aux sciences du Coran et du hadith». Et d'avouer : «Je me suis conformé aux conseils et directives de l'imam Abdelhamid Ben Badis.» Le professeur Miloud Amamra ajoutera que «l'exposition est ouverte à un large public, sachant, par ailleurs, que de telles expositions attirent un public particulier, mû par un esprit d'ouverture culturelle et de curiosité envers les sciences historiques, culturelles, artistiques et doctrinales du pays» et de continuer : «Tout comme je me réjouis que ceux qui sont venus arpenter les étals de cette exposition soient des personnalités, des hommes de culture, de science et des intellectuels issus de la ville de Koléa, des villes limitrophes et de l'Algérie entière». Le professeur Miloud Amamra se félicitera à ce titre en révélant que «des habitués m'ont également honoré par leur présence, à l'image de quelques élèves de la zaouïa de Sidi Ali Mebarek et des hommes et femmes de culture de la région.» Cet homme de culture nous avouera aussi : «Je suis profondément ému par l'hommage qui m'a été rendu, et des marques de communion qui m'ont été présentées. J'aspire enfin, et avant la fin de l'année 2019 en cours, à arranger les ouvrages disponibles au niveau de ma propre bibliothèque pour les rendre accessibles aux chercheurs et étudiants qui le souhaitent. »
Houari Larbi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.