L'amitié entre l'Algérie et la Hongrie pourra être mieux exploitée    Une exposition collective d'arts plastiques inaugurée à Alger    Coronavirus: la majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans    Le Président Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l'examen de l'évolution de la situation sanitaire    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    Zones d'ombre: plus de 1,7 milliard de DA pour la réalisation de programmes de développement à Rouiba    NAAMA : Saisie de près de 10 quintaux de kif traité    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Le président Tebboune instruit le Gouvernement d'entamer l'exploitation de 2 grands gisements de fer et de zinc    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    "Le procès d'Ali Ghediri est encore loin et nous espérons la liberté provisoire"    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Saisie de 4 090 comprimés psychotropes    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Erigées sur le domaine public: Démolition de trois constructions illicites à Sidi El Houari    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le vieil esthète n'est pas fatigué !
Le livre d'image projeté à Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 06 - 2019

Le dernier film de Jean-Luc Godard Le livre d'image a été projeté lundi soir aux Ateliers sauvages en partenariat avec les Editions Barzakh. Objet cinématographique et sensoriel d'une extrême étrangeté, ce long-métrage subjugue, dérange et comble le regard à l'instar de l'ensemble de l'œuvre du cinéaste.
Présenté à Cannes en 2018, Le livre d'image incarne toute l'audace esthétique et philosophique qui a caractérisé la carrière du cinéaste suisse. Il ne s'agit pas d'un film tourné mais bien d'une collecte, d'un montage et d'un mixage d'images et de sons déjà existants : peintures, extraits de films, musique classique, documentaire, actualités, etc. Poème visuel et album sensitif traversant les époques et les gens, Le livre d'image vient prouver, si besoin est, que Jean-Luc Godard peut se permettre toutes les expérimentations avec autant de maestria que d'intelligence.
Alors, certes, beaucoup de spectateurs s'interrogeront sur ce qu'ils doivent comprendre de cet Ofni (Objet filmique non identifié), quel en est le sens ? Comme beaucoup de ses œuvres, Jean-Luc Godard ne s'adresse pas à la rationalité ni aux habitudes bien rôdées d'un cinéphile classique ; il convoque les sens et invite à se laisser émouvoir et porter par l'enchaînement tantôt frénétique, tantôt langoureux de ces images et à voyager dans le temps en spirale et en poésie. S'il n'y a pas d'histoire à proprement parler,
Le livre d'image s'articule autour de cinq grands thèmes : le remake, la transformation et la reproduction dans l'histoire de l'art illustrée par un texte d'Antonin Artaud extrait de « Pour en finir avec le jugement de Dieu » et même par des séquences d'anciens films de Godard à l'instar de Les carabiniers. Le deuxième thème est un plongeon dans l'histoire de la Russie à travers l'évocation de Rosa Luxembourg, Anna Karénine, le communisme, etc. Le troisième est une ode aux transports ferroviaires qui deviennent, dans les yeux du cinéaste, la meilleure mise en écho de la technique du montage, laquelle est l'atout maître du film. Le quatrième dialogue avec « L'esprit des lois » de Montesquieu interroge l'histoire de la commune de Paris et l'idée de démocratie. Quant au dernier, il évoque le monde arabe à travers des extraits de film, de la musique et des textes hallucinés.
Pour tout synopsis, Jean-Luc Godard a encore choisi un poème pour résumer son œuvre :
«Te souviens-tu encore comment nous entraînions autrefois notre pensée ?
Le plus souvent nous partions d'un rêve…
Nous nous demandions comment dans l'obscurité totale
Peuvent surgir en nous des couleurs d'une telle intensité
D'une voix douce et faible
Disant de grandes choses
D'importantes, étonnantes, de profondes et justes choses
Image et parole
On dirait un mauvais rêve écrit dans une nuit d'orage
Sous les yeux de l'Occident
Les paradis perdus
La guerre est là…»
Sarah H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.