"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Bafana Bafana jusqu'au bout
Afrique du Sud-Nigeria, à 20h, au stade international du Caire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 07 - 2019

Le Nigeria affronte la surprise sud-africaine, tombeuse de l'Egypte en huitième de finale. Un quart de finale où les Super Eagles sont les grands favoris. Face aux Bafana Bafana, le Nigeria peut obtenir sa place en demi-finale potentiellement contre l'Algérie. Mais attention à l'Afrique du Sud.
L'entraîneur des Bafana Bafana, Stuart Baxter, était sur un siège éjectable après un début de CAN raté, mais la victoire surprise sur l'Egypte, pays organisateur, en 8e de finale, a fait taire les plus farouches détracteurs de cet entraîneur globe-trotter. Avant le choc contre l'équipe de Mohamed Salah, les discussions tournaient en Afrique du Sud autour du nom du possible remplaçant du coach de la sélection nationale, qui affrontera le Nigeria aujourd'hui en quart de finale. L'ex-attaquant Benni McCarthy, recordman du nombre de buts marqués en sélection et coach de Cape Town City, était le favori des bookmakers après les défaites des Bafana Bafana face à la Côte d'Ivoire (1-0) et le Maroc (1-0) en poule. Spectateurs et observateurs critiquaient la tactique ultraconservatrice de Baxter et beaucoup de ses choix, notamment celui de se passer pendant la première phase de Thembinkosi Lorch, meilleur joueur de la saison dernière en Afrique du Sud et buteur contre l'Egypte. «Le plus important, c'était de proposer un jeu auquel l'Egypte ne s'attendait pas», a balayé l'Anglais qui a entraîné dans une dizaine de pays différents sur tous les continents. «Je crois que les joueurs nous ont offert une véritable démonstration (tactique), c'était excellent», a ajouté le sélectionneur de 65 ans. Avant de faire tomber les septuples champions d'Afrique, les Bafana Bafana ont pourtant frôlé l'élimination cinq jours plus tôt, en s'inclinant à la 90e minute contre le Maroc (1-0). Pour le match face au Nigeria, les Sud-Africains espèrent poursuivre l'aventure jusqu'au bout. L'Afrique du Sud, qui retrouve les quarts de finale pour la première fois depuis 2013, pourra rêver un peu plus, en cas de victoire sur le Nigeria, d'un deuxième titre continental après celui de 1996. «Nous avons notre place dans le tournoi, nous avons montré que nous pouvons être un adversaire coriace pour tout le monde», avait déclaré Baxter, après la défaite des Bafana Bafana.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.