Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    L'argent informel représente 34 % de la masse monétaire globale    Le Président ordonne la création d'un outil de contrôle    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    Le youtubeur "Fekrinho" retrouvé mort à la plage Cap-Roux    Texte intégral de la réunion du Conseil des ministres    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Barça : Bartomeu passera la nuit au commissariat    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    La double confrontation amicale Algérie-Côte d'Ivoire annulée    Denis Lavagne dompte le Mouloudia    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Des dizaines d'arrestations lors d'une manifestation d'opposition    Pour les bonnes réponses, faudrait faire un effort !    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Les transporteurs usagers du CW 80 en colère    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Bendouda relève l'urgence de promulguer un nouveau cahier des charges    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    La démonstration de force d'Ennahdha    Ameur Guerrache condamné à 7 ans de prison ferme    Le décret publié au "Journal officiel"    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Ambassade des Etats-Unis: Du nouveau pour les titulaires d'un «visa de diversité»    MC Alger: Lorsque les joueurs font la loi !    Nouvelles souches du coronavirus: Les autorités appelées à plus de fermeté    Un phénomène devenu anodin à Aïn El Turck: Le squat de la chaussée et des trottoirs prend de l'ampleur    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Constantine vibrera aux sons du jazz
Le dimajazz Du 12 au 16 novembre
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 11 - 2019

De grands noms du jazz et du blues ainsi que de jeunes troupes de ce genre animeront du 12 au 16 novembre le 16e Festival international de jazz de Constantine Dimajazz au mythique théâtre régional Mohamed-Tahar-Fergani, un rendez-vous devenu incontournable des amateurs et amoureux de jazz et de musiques alternatives.
Un programme riche et varié a été tracé pour cette nouvelle édition fidèle à sa tradition d'accueillir les grands noms de ce genre lors de ses précédentes moutures. Selon le responsable de la communication du festival, M. Kamel Belkacem, «tous les spectacles commenceront à 19h30, à l'exception de l'ouverture et de la clôture qui commenceront à 20h», avant de préciser que «l'Autriche sera l'invitée d'honneur de cette édition 2019 avec une formation musicale symbole d'ouverture sur les cultures musicales».
En détaillant le programme du festival, M. Belkacem précisera que «l'événement sera lancé le 12 novembre avec des sonorités africaines épicées jazzy par JAM djamil Ghouli» avant de poursuivre : «Le 13 novembre le quartet ECCA séduira forcement les initiés du genre autour d'un répertoire faisant la part belle aux standards de jazz (Reinhardt, Ellington, Parker, Coltrane…). En deuxième partie une halte au carrefour entre Afrique et Occident avec Olivier Ajavon plus connu sous le nom de ‘'AyiTé'' qui propose avec sa musique un voyage et un univers très personnels entre pop, jazz et world.» Quant à la soirée du 14 novembre, une première partie sera consacrée au projet «Reflejos con Barry» avec Lukas Schiemer au alto, soprano et Beate Reiermann à la guitare, deux figures de la scène jazz viennoise. «Leur intérêt commun est d'explorer de nouvelles cultures musicales sans se limiter aux frontières de genre. Ceci se reflète dans leurs compositions originales, inspirées des nombreux voyages et séjours à l'étranger», a encore expliqué M. Belkacem et de préciser qu'en deuxième partie, «Grooz», le projet de Abdelhak Benmadjebari, bassiste chanteur d'origine algérienne basé à Montréal, proposera une musique qui relie le groove des rythmes africains au jazz.
La soirée du 15 novembre sera dédiée au oûd avec en première partie le groupe Astral Vibes Conspiracy, un quartet fruit d'un parcours riche d'expérience de tous les genres, du death metal au jazz en passant par la musique folklorique ainsi que le théâtre et la poésie. En deuxième partie, le duo Duoud, ces «Enfants Terribles» du oûd, Jean-Pierre Smadja et Mehdi Haddab mélangent leur héritage nord-africain avec les dernières technologies occidentales. Le duo construit un cycle musical qui s'inspire de leurs racines africaines tout en absorbant et transformant les styles de musique contemporaine, breakbeat, groove jazz et guitare metal. Pour le responsable de la communication, une clôture grandiose est programmée «avec le big band Woco (Wonder Collective) qui vous invite à travers un hommage à redécouvrir l'œuvre du génie de la soul, Stevie Wonder».
Encore une fois, le défi à été relevé et le pari tenu, selon M. Kamel Belkacem.
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.