Grève contre le projet de réforme des retraites (France) :    La situation financière des clubs relancée    L'Algérie présente au rendez-vous de Djerba    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Décès de la chanteuse du groupe Roxette    L'Algérie prend part à Rome à la réunion ministérielle des pays membres    «Je m'engage à ouvrir un dialogue national sérieux»    Maroc : Pourquoi la compagnie TUI fly supprime-t-elle des vols vers le Maroc ?    nouveau président de la République    Niger : Une deuxième attaque en deux jours contre l'armée    Sommet de Paris : Poutine salue un " pas important " vers une désescalade en Ukraine    France: Après 6 jours de grève, la réforme des retraites va être enfin dévoilée    Benflis prend acte de sa défaite et annonce le passage de flambeau aux jeunes    Les résultats préliminaires annoncés par l'ANIE    OGC Nice: "Atal absent quelques mois"    Remis de sa commotion cérébrale: L'Algérien Oukidja opérationnel face à Marseille    Médias: Sky perd les droits de la Ligue des champions pour l'Allemagne    Installation de portiques électroniques    « 2019 a été une année exceptionnelle pour moi »    Lutte contre la criminalité urbaine à Alger: Près de 3.000 affaires traitées en novembre    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    L'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    Election présidentielle: Abdelmadjid Tebboune largement élu président    Les premières leçons de l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    Tunisie : " La prise de conscience autour du patrimoine historique est tardive "    Court métrage documentaire : Le documentaire "Nice Very Nice" en compétition au Sénégal    Adoption d'un projet de loi pour contrôler l'emploi    Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    MASCARA : Un parc illicite sur un espace de l'APC    AIN TEMOUCHENT : Arrestation d'un individu en possession d'un drone    Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés à Boumerdès    TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d'administration à Tiaret    Deux contrebandiers arrêtés à Ouargla et un autre appréhendé à Biskra    Des vents forts vendredi sur plusieurs wilayas du Nord et des Hauts-Plateaux    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Bangkok en haut du classement    Communiqué du Conseil des ministres    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Haddam plaide pour un contrôle plus rigoureux
Caisses des œuvres sociales
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 11 - 2019

C'est en présence des cadres du ministère et des partenaires du secteur que le ministre Tidjani-Hassan Haddam a dévoilé les grandes lignes de la nouvelle politique de gestion du dossier des œuvres sociales , basée sur des «outils modernes de normalisation» inscrits dans la transparence et l'égalité des chances des salariés dans l'acquisition de leurs avantages.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - Cette rencontre, tenue hier lundi au siège du ministère, placée sous le thème de «La normalisation des activités et de la gestion des œuvres sociales des organismes de la Sécurité sociale», a pour but de présenter les résultats des approches et du dialogue engagés entre les organismes de Sécurité sociale et la Fédération nationale de la protection sociale et de solidarité, appelée à déboucher sur une meilleure gestion des activités des œuvres sociales au niveau des différentes caisses.
A l'occasion, le ministre, qui a présidé les travaux de la rencontre, a annoncé la mise en place de deux commissions mixtes, l'une chargée du contrôle des procédures d'ouverture des plis, alors que l'autre vise le contrôle d'attribution des marchés. Un aspect qui semble avoir été négligé par le passé. S'agissant des œuvres sociales, le ministre a déclaré que le dossier doit être géré avec rigueur et soumis à une « mise à niveau», inscrite dans la perspective de nouvelles règles. On doit comprendre que les œuvres sociales échappent aux règles de transparence, ce qui nécessite «une refonte du système», selon les termes du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale. Il est vrai que ce volet a de tout temps été décrié par les salariés, au même titre que les injustices constatées dans la distribution des avantages sociaux par les caisses.
Ceci dit, le premier responsable du secteur a considéré que la tâche des œuvres sociales se doit de «rehausser la qualité des rapports entre les activités professionnelles et la vie personnelle des travailleurs», par l'amélioration des avantages matériels. Cette valorisation qui constitue «un complément aux perceptions mensuelles, sous forme de différents services dans le domaine de la santé, le logement, ainsi que les besoins d'ordre culturel et de loisirs ». L'orateur a estimé que la diversité de ces activités, conjuguée à l'importance de la demande sur les attributions de ces avantages, interpelle la tutelle à agir pour la modernisation des pratiques des commissions des œuvres sociales relevant de la Sécurité sociale. Autrement dit, le ministre a appelé à plus de transparence dans la gestion des dossiers liés aux avantages des œuvres sociales.
Plus explicitement, le ministre dira que « les fonds des œuvres sociales proviennent des fonds des travailleurs dans le but d'améliorer leurs conditions sociales», ce qui impose une meilleure gestion basée sur des procédures modernes, qui reflètent la transparence dans la gestion des Caisses de Sécurité sociale par le biais de «contrôle des pouvoirs publics représentés par la commission nationale de gestion des œuvres sociales».
Il s'agit là d'un signal fort en direction des gestionnaires des caisses des œuvres sociales du pays, dans le souci de gérer les dossiers des travailleurs dans la transparence et l'équité. Cependant, une attention particulière a été accordée aux régions du Sud. En témoigne le volet qui lui sera consacré aujourd'hui ,lors d'une rencontre prévue au siège du ministère. Les caisses de ces zones souffrent de carences, a-t-on relevé dans l'entourage du ministre.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.