Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Hasna El Becharia en concert à Alger    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    Tarte aux poires    Montréal aux couleurs algériennes    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Tiaret: Sit-in des travailleurs de l'usine de montage Hyundai    Union africaine-Sahara Occidental: Alger rappelle son ambassadeur en Côte d'Ivoire    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Erdogan rejette toute remise en cause d'un accord maritime avec la Libye
Turquie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 12 - 2019

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a rejeté mardi toute remise en cause d'un accord de délimitation maritime conclu avec la Libye et qui permet à Ankara de faire valoir des droits sur de vastes zones en Méditerranée orientale convoitées par d'autres pays, notamment la Grèce.
L'accord en question avait été signé le 27 novembre à Istanbul par Erdogan et Fayez al-Sarraj, chef du Gouvernement libyen d'union nationale (GNA), reconnu par l'ONU. Cet accord a suscité de vives réactions de pays riverains de la Méditerranée, où la découverte de réserves de gaz et de pétrole au large de Chypre a déclenché ces dernières années une dispute entre Nicosie, appuyée par la Grèce et l'Union européenne, et Ankara, qui occupe la partie nord de l'île. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a indiqué dimanche qu'il demanderait le soutien de l'Otan face à l'accord turco-libyen lors du sommet de l'Alliance qui s'est ouvert mardi près de Londres, en présence de M. Erdogan dont le pays est également membre du bloc.
Lundi, le ministre grec des affaires étrangères a menacé d'expulser l'ambassadrice libyenne à Athènes si Tripoli ne révèle pas le contenu de l'accord conclu avec la Turquie. «Si le sujet est mis à l'agenda, nous leur dirons que ce que la Libye et la Turquie ont entrepris relève de leurs droits souverains et nous n'allons pas en débattre avec eux», a déclaré mardi M. Erdogan lors d'une conférence de presse. «La Grèce peut prendre des mesures, nous aussi nous avons le droit d'en prendre. Nous ferons ce qui est nécessaire», a-t-il ajouté. Il a affirmé que les efforts déployés par la Grèce, mais aussi l'Egypte et le gouvernement chypriote pour mettre en échec l'accord maritime turco-libyen, «n'auront aucun impact, car nous avons conclu un accord écrit avec la Libye». «La Turquie ne discutera pas, autour de la table, avec d'autres pays, de ses droits souverains», a-t-il insisté. Selon la presse turque, une fois cet accord ratifié par le Parlement turc, Ankara communiquera à l'ONU les coordonnées de sa nouvelle «zone économique exclusive (ZEE)» en Méditerranée orientale. Cet accord permettra, selon la presse, à Ankara d'augmenter de 30% la superficie de son plateau continental, et pourrait empêcher la Grèce de signer un accord de délimitation maritime avec l'Egypte et Chypre, ce qui renforcerait considérablement l'influence de la Turquie dans l'exploitation des hydrocarbures en Méditerranée orientale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.