LOURDE CHARGE    Lentement ou sans précipitation ?    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    O. Médéa: L'Olympique force le respect    USM Bel-Abbès: L'équipe montre le chemin à la direction    Secousse tellurique de 3,5 degrés à Oran: Peur panique et quelques dégâts matériels    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Grands corps «malades»    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    Réveil de la classe politique    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Système ou pratiques ?    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Le Care pointe l'absence de données économiques    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mostaganem abritera la 3e édition du Festival national de la poésie des jeunes
Prévue du 29 janvier au 1er février 2020
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2020

La troisième édition du Festival national de la poésie des jeunes sera organisée à Mostaganem, du 29 janvier au 1er février prochains, a-t-on appris mercredi des organisateurs.
Cette manifestation culturelle et juvénile, prévue en décembre avant d'être reportée, sera organisée la semaine prochaine avec la participation de 190 poètes et poétesses de 30 wilayas, en lice aux trois concours du festival consacrés à la poésie en arabe classique, au melhoun et à la poésie en tamazight.
En marge de cette manifestation de quatre jours, une 3e conférence nationale sur la poésie des jeunes sera organisée avec la participation d'universitaires et chercheurs, en plus de trois soirées dans les genres musicaux andalou, chaâbi et aïssaoui. L'édition de 2018 a été remportée par le poète Djamel-Eddine Ouahdi de Sétif (catégorie de la poésie classique), Ali Anoune d'Oum El-Bouaghi (poésie amazighe) et Abdellah Zoubeidi de Biskra (poésie melhoun).
La wilaya de Mostaganem a décroché la 2e place dans les catégories de poésie classique et du melhoun, grâce aux poètes Amine Boukhari et Youcef Kaddour.
Ce festival, initié par la DJS locale, en collaboration avec la ligue de wilaya des activités culturelles et scientifiques des jeunes, vise à sélectionner les jeunes talents, encourager les poètes en herbe, développer leurs performances et promouvoir les genres poétiques dans les milieux juvéniles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.