Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de la criminalité en 2019
La police judiciaire présente son bilan
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 02 - 2020

La traque quotidienne contre la criminalité sous toutes ses formes ne l'empêche pas de prospérer en milieu social. L'année 2019 aura ainsi été caractérisée par une hausse de 3% du taux de criminalité, selon les données chiffrées de la Sûreté nationale qui a organisé, hier mercredi, une conférence de presse pour présenter le bilan des activités de la police judiciaire dans le cadre de la lutte contre la criminalité.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Pour illustrer cette hausse, le directeur de la police judiciaire, Hadj Saïd Arezki, a fait état d'un nombre de 249 586 affaires enregistrées en 2019, tous délits confondus. Ce dernier fera en outre remarquer que cet accroissement a essentiellement concerné, de façon très importante, «les délits liés à l'atteinte aux personnes». Il a indiqué à ce titre que «la police judiciaire a enregistré, en tout et pour tout, 77 852 affaires, dont 61 564 affaires traitées et un taux de 79,08% d'affaires résolues».
Hadj Saïd Arezki relève qu'en ce qui concerne les délits d'atteinte aux biens, là encore, une hausse a été constatée comparativement à l'année 2018, faisant part de pas moins de 90 034 affaires qui ont été enregistrées en 2019, «avec une moyenne de 33,58% d'affaires solutionnées». Ce dernier fait également savoir qu'en matière de crime organisé, les délinquants activant en bande ont été particulièrement actifs durant cette même période, avec une hausse de 14, 29% en comparaison avec l'année précédente. «Les affaires enregistrées en 2019 ont atteint un nombre de 9 206 contre 8 055 en 2018», a-t-il ajouté.
Le directeur de la police judiciaire notera, en revanche, que la hausse du taux de criminalité en 2019 par rapport à l'année 2018 dépend de la nature du crime ou du délit commis. Il relève, par conséquent, qu'en matière de trafic de drogue, un recul de 2,17% a été enregistré. Idem pour les affaires de crime économique, lesquelles, dit-il, ont baissé en 2019 de 4,19%. Pour sa part, la commissaire de police Khaouas Yasmine a mis l'accent sur le rôle de la Sûreté nationale dans la protection des enfants contre tout type de violence. 219 cas de violence scolaire ont été recensés, avec un nombre de 274 victimes qui sont des élèves et 17 membres du personnel relevant du secteur de l'éducation, apprend-on.
La Sûreté nationale souligne, à ce propos, que les affaires criminelles liées à la violence contre les enfants ont atteint le nombre de 3 269. Parmi ces enfants en danger, figurent 1 103 filles. Tandis que 367 enfants ont été confiés à des centres de protection sociale des enfants. Dans ce contexte, elle a tenu à évoquer le phénomène du suicide en milieu scolaire, indiquant que 15 cas de suicide d'enfants, ainsi que 110 tentatives ont été enregistrés.
Tout en exprimant son inquiétude vis-à-vis de ce phénomène «qui commence à se répandre», la commissaire Yasmine Khaouas considère que les raisons qui poussent un enfant à se donner la mort sont le résultat des pressions subies par ce dernier qui fait face à des difficultés scolaires.
«D'un autre côté, nous avons la pression qu'exercent certains parents sur leurs enfants, leur demandant parfois plus que ce que permettent leurs capacités intellectuelles».
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.