La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le duo japonais de musique traditionnelle «Wagaku Miyabi» séduit Alger
Concert
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 02 - 2020

«Wagaku Miyabi» (tambour et flûte), un concert de musique traditionnelle japonaise, a été animé à Alger par la chanteuse Hara Yoshiko au tambour et Kojima Yoko à la flûte japonaise, devant un public nombreux.
Apparu en kimonos noir et rouge, sous les applaudissements de l'assistance, le duo, Hara Yoshiko et Kojima Yoko, est monté sur la scène de la salle Ibn Zeydoun de l'Office Riadh-El-Feth, mise au fait de la tradition japonaise avec une façade de paravents disposés en ligne brisée, ornée d'une soie violacée. Durant une heure, les deux artistes, souriantes, ont présenté au public une dizaine de pièces qui perpétuent la tradition paysanne japonaise dans différentes situations de vie.
Les pièces Tao par Basara Aki et Koizumi Naoré, Kagari Dengaku par Toki Tatara, Buchiawaze Taiko, chanson populaire de Chiba, Kokiri Kobuchi, chanson populaire de Toyama, Takeda No Komoriuta, chanson populaire de Kyoto, Retsu par Sato Bunta, J-Pop Now et Fiesta par Kojima Yuko figurent parmi d'autres au programme de cette soirée qui a drainé un public assez homogène d'adeptes de la culture nipponne.
Très dynamique, semant la joie parmi les spectateurs, le duo japonais, exécutant des mélodies aux gammes pentatoniques étalées sur des rythmes ternaires, a restitué des situations de vie traditionnelle renvoyant aux thèmes de «Image de cuisson de céramique», «Fête joyeuse, animée par des pêcheurs», «Chansons populaires de Toyama et Kyoto», «Peuple de Tsugarui nature», «J-Pop Senbon-Sakura, Hatsune-Mika», «Naruto», célèbre bande dessinée et film d'animation au Japon.Hara Yoshiko et Kojima Yoko ont ensuite réservé à l'assistance la surprise — très appréciée — d'interpréter les pièces Fiesta et Desert rose, aux thèmes tirés de la chanson mythique Ya lawled dirou hala du groupe mytique El Bahara de Sadek Djemaoui et du duo Sting-Mami. Intégrant le public dans l'ambiance de la scène et les tours de chants qu'elles entonnaient, les deux artistes ont, à l'issue du spectacle, carrément quitté la scène pour gagner l'extérieur de la salle, invitant les spectateurs à se constituer en cercle et continuer à jouer et chanter au milieu de l'arène qu'elles venaient de créer.
En présence de membres de la mission diplomatique japonaise accréditée à Alger, les artistes ont interagi avec le public, qui a apprécié le programme proposé et savouré tous ces instants dans la délectation.Organisé par l'ambassade du Japon, le spectacle «Wagaku Miyabi» a été programmé mardi soir à Alger pour une représentation unique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.