Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis    Ligue 1 : Tayeb Mahyaoui nouveau président du MC Oran    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Journées nationales du costume algérien sous le thème "Mon costume, ma mémoire, ma culture"    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Chlef: Le nouveau procureur général installé    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    Défis et impératifs des urgences    Les cas de Covid-19 en recul    Tlemcen: Motos et quads sous surveillance    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Commerce extérieur: Tebboune veut une évaluation de l'accord avec l'UE    Constantine: Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    Le SNJ réagit à la lourde condamnation du journaliste Khaled Drareni    3 ans de prison pour Drareni, Belarbi et Hamitouche 2 ans de prison, dont 4 mois ferme    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    Plus de 13 ha de forêt consumés par le feu    Les chemins de wilaya réhabilités    Un kilomètre de lignes électriques endommagé    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    Tebboune ordonne l'accélération des enquêtes et la sanction des auteurs    L'Espagne exprime la volonté de développer la coopération avec l'Algérie    "Je ne quitterai Nice que pour un grand club"    Décés de la comédienne Nouria Kazdarli a l age de 99 ans    La mosquée Sidi Ghanem n'a subi aucun dégât    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    Start-up: le Fonds de financement opérationnel dès la semaine prochaine    Sortie de promotions d'officiers de l'ESDAT de Reghaïa    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    ALGERIE-ESPAGNE : Le ministre espagnol de l'Intérieur reçu par le président    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    Les révélations glaçantes de sa famille    13 relaxes et une condamnation avec sursis    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    L'entraineur zeghdoud donne son accord de principe au nahd    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un procès à huis clos !
Affaire du détournement de fonds au CPA de Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 07 - 2020

Après deux reports dus essentiellement aux conditions sanitaires imposées par le Covid-19, le procès du détournement de fonds au niveau du CPA de Bouira, qui avait défrayé la chronique durant l'automne 2018, a finalement été programmé pour hier, samedi 4 juillet, au tribunal de Bouira.
Le procès, auquel la presse n'a pas eu droit pour sa couverture, s'est ouvert aux environs de 9 heures du matin, en présence de tous les prévenus au nombre de 13 dont 7 en détention et 6 en liberté provisoire. Selon des informations que nous avons pu glaner çà et là, plus de 40 personnes entre accusés et témoins devaient défiler à la barre pendant cette journée qui s'annonçait longue et qui pourrait se poursuivre durant la journée de ce dimanche 5 juillet et même celle de demain lundi, tant les chefs d'accusation sont multiples et tournent autour de faux et usages de faux sur des chèques bancaires et des livrets d'épargne, dilapidation et participation à la dilapidation d'argent d'autrui, subtilisation d'argent à autrui, trituration des données informatiques avec ajouts et suppressions fictifs, vols, concussion et fausses déclarations dans les écritures comptables.
Au total et après plusieurs mois d'enquête menée sur la base de plaintes déposées par plus de 60 clients de cette banque qui s'étaient aperçus du manque d'argent au niveau de leurs comptes, les éléments de la brigade économique de la police judiciaire de Bouira ont pu découvrir des sommes colossales détournées pendant plusieurs années. Des sommes appartenant aux clients de la banque et qui se chiffraient, selon nos informations, à 32 milliards 300 millions de centimes et 100 000 euros. Hier samedi, et dans le souci de transparence et de tenir toujours informée l'opinion publique, la presse locale, du moins certains titres dont Le Soir d'Algérie, était au rendez-vous, mais les responsables de la justice en ont décidé autrement. Pourtant, au mois de mai 2019, après la clôture de l'enquête et le transfert du dossier à la justice, la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Bouira avait rendu public un communiqué détaillé de cette affaire que la presse a bien relayé d'ailleurs. A l'époque, nous avions cru que les choses allaient en être de même pour la justice en laissant la presse couvrir le procès librement afin que l'opinion publique et les centaines de victimes de ce détournement soient informées en détail sur le déroulement du procès. Malheureusement, à Bouira, les responsables de la justice ont décidé le contraire, en privant le citoyen du droit fondamental, celui d'être informé.
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.