Accidents de la circulation et noyades: 15 décès en 48 heures    La réponse de l'UGTA au député    Presse vs pouvoir : une suspicion réciproque    Les ambitions de l'Eniem    «Une audience, Monsieur le Ministre, juste une audience !»    Pékin accuse les USA de «diaboliser» ses instituts Confucius    Trump croit à la théorie sur l'inéligibilité supposée de Kamala Harris    Crash d'un avion dans le Sud-Kivu    Installation du président et du procureur général de la cour    Coup d'envoi du projet de la station d'épuration de Yellel    Si ! Si ! Les loups peuvent se dévorer entre eux !    Un nouvel ouvrage met à nu les pratiques sournoises du Maroc en Amérique latine contre la RASD    Sans touristes étrangers, la fréquentation de Versailles «s'écroule»    FLN: L'accord de "normalisation" entre les EAU et Israël, un coup dans le dos de la cause palestinienne    14 morts et 5 blessés dans une attaque dans le Centre    100 ans de la Bataille de Varsovie    L'indépendance de l'enquête remise en cause    Benkhelifa et Bouchina très sollicités    Le recrutement de Guendouz "en bonne voie"    Amrane, nouvelle recrue    L'AIE pessimiste pour 2020 et 2021    Les représentants des retraités de l'ANP invités au MDN    Ouverture de la saison estivale à Aïn Témouchent    Arrestation d'un promoteur immobilier à Oran    Reprise des cours le 1er septembre prochain    L'Union européenne se dit "préoccupée"    La direction du RCD chez Tabbou    Un Etat à décongestionner    Une Algérienne met dehors ses parents au Canada    Le baiser de Mahrez et le séisme de Mila et de Tipasa    Attar l'estime nécessaire pour combler les besoins intérieurs : Le débat sur l'exploitation du gaz de schiste relancé    Tlemcen : Coupures répétées de courant    Rififi chez le Doyen    Attia en pole position    FC Nantes : Abeid testé positif au coronavirus    La casbah au-delà du Mythe, la vie : Dar Soltane en travaux, suivez le guide    Mustapha Hadni. petit-neveu de Lechani Mohand Saïd : «Lechani était de tous les combats d'émancipation des Algériens»    Entré en service: La wilaya attend beaucoup du 5e boulevard périphérique    Deux blessés dans un accident de la route    Agressions, trafic de drogue et le reste    Football amateur: Quelle issue pour les groupes DNA ?    CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau    Tiaret: Les nouveaux président de cour et procureur général installés    Signaux d'alarme    Être «Président» !    UNE DIVISION CERTIFIEE    80 logements LPA de Bir El-Djir: Le bout du tunnel !    El-Bayadh: Le doyen des facteurs n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux listes se disputeront l'instance présidentielle
FFS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 07 - 2020

Elles seront, finalement, sauf surprise de toute dernière minute, la commission des recours devant statuer aujourd'hui mardi, deux listes à se disputer l'instance présidentielle du Front des forces socialistes.
M. Kebci-Alger (Le Soir)- Jusqu'à avant-hier, dimanche, à 18 heures, délai de rigueur retenu par la commission nationale de préparation du congrès extraordinaire du parti prévu vendredi prochain, elles n'étaient que deux listes formées de cinq candidats chacune, soit autant de membres que compte l'instance présidentielle du vieux front de l'opposition, à être officiellement déposées.
Et à scruter de près les deux listes, on ne trouve point de trace des principaux protagonistes d'une crise qui aura ébranlé le FFS depuis pratiquement le dernier congrès ordinaire de mai 2013, marqué du sceau de l'absence et du retrait du défunt chef charismatique, Hocine Aït-Ahmed. A croire que Ali Laskri et le fameux «cabinet noir» ont décidé de changer de stratégie, en s'effaçant pour poursuivre la bataille par «procuration», c'est-à-dire en inspirant des listes.
En effet, l'une des deux listes déposées se compose de Ahmed Djeddaï, de la fédération d'Alger, Ikhlef Bouaïche, de la fédération de Béjaïa, de Noureddine Berkaine, de la fédération de Tizi Ouzou, Semmache Kamal, de la fédération de Sétif, et de Nadia Idehhadène, de la fédération de Boumerdès. Une liste que l'ex-coordinateur de la défunte instance présidentielle devait à l'origine piloter, avant d'y renoncer, peut-être en apprenant la composante de l'autre liste concurrente dans laquelle aucun de ses principaux adversaires ne figure.
Une seconde liste menée par le premier secrétaire national en poste, Hakim Belahcel, de la fédération de Boumerdès, de Brahim Méziani, de la fédération de Béjaïa, de Soufiane Chioukh, de la fédération de Constantine, de Hadji M'hammed, de la fédération de Chlef, et de Noura Touahri, de la fédération d'Alger.
Deux composantes truffées de nouvelles têtes, dont visiblement les deux camps protagonistes au sein du doyen des partis de l'opposition, ont fait le choix pour dépasser cette crise qui n'a que trop duré.
Ceci dit, la commission des recours devra se réunir ce mardi pour étudier les deux listes et éventuellement accueillir une autre ou d'autres listes de candidatures qui n'auraient pas pu être déposées à temps. Une fois les listes finales retenues, elles seront portées à la connaissance des structures de base du parti, notamment dont, les délégués au congrès extraordinaire prévu vendredi prochain et qui auront ainsi le loisir de trancher entre elles.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.