Rivière asséchée !    Le Grand Sud, cette Algérie utile    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Envoi de troupes de l'ANP au Sahel: Le démenti de l'ambassade de France    Football - Ligue 1: De belles affiches au programme    Ligue 2 - Groupe Est: Choc à Tadjenanet, retrouvailles à El-Eulma    ASM Oran: La volte-face de Kamel Mouassa !    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Macron reconnaît: Ali Boumendjel «torturé puis assassiné» par l'armée française    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Les explications de Cevital    163 nouveaux cas, 147 guérisons et 5 décès en 24 heures    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    Le leader en péril à Biskra    Les présidents de trois partis reçus par le chef de l'Etat    Les facteurs déterminants du cours des hydrocarbures    L'Algérie entame sa véritable course dans le processus de l'émergence    Les Soudanais autorisés à entrer en Algérie    Suspension des vols charters entre Alger et l'aéroport chinois Chengdu    RCR-USMBA délocalisé au stade de Chlef    «Mon plus grand soutien, c'est l'Armée !»    Enregistrement audio de chansons et musiques    La France reconnaît que son armée a assassiné Ali Boumendjel    Le court métrage algérien «Mania» primé    La RASD, un combat séculaire, une volonté populaire pour une défaite Inéluctable du colonialisme    Djerad: mettre en place des plateformes en ligne pour les demandes d'exercice d'activité socio-économiques    Beldjoud préside la cérémonie d'installation du wali d'El Meghaier    Le Maroc doit rendre des comptes concernant l'occupation illégale des territoires sahraouis    M. Chitour évoque les opportunités de coopération et de partenariat avec l'ambassadeur d'Espagne en Algérie    Coronavirus: 163 nouveaux cas, 147 guérisons et 5 décès    Prétendu engagement militaire de l'Algérie dans le Sahel: l'ambassade de France dément des propos attribués à Macron    Le lion change de look    Actuculte    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Zones d'ombre: le programme du président de la République sera concrétisé    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Marche des étudiants à Alger    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    La défense réclame la présence des accusés    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Relaxe pour le maire d'Afir    10.000 logements à la clé    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain
CONGRÈS EXTRAORDINAIRE DU FFS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 07 - 2020

Au niveau du Front des forces socialistes et à une semaine de la tenue du tant attendu congrès extraordinaire du parti, l'ambiance est à l'espoir de voir ce rendez-vous organique enterrer définitivement la hache de guerre entre, principalement, deux camps qui se disputent depuis de longs mois le leadership du vieux front de l'opposition.
M. Kebci-Alger (Le Soir)- Un espoir surtout après la décision, il y a une semaine, prise par les partisans de Ali Laskri, lors d'une session extraordinaire du Conseil national du parti, de prendre part à ce congrès. Une participation certes conditionnée par la date de ce rendez-vous qui ne semble pas déranger outre mesure, le premier secrétaire national du front, qui soutenait, hier vendredi, que depuis la réception de l'autorisation de tenir ce congrès, s'être attelé, en coordination avec la commission chargée de préparer ce congrès national extraordinaire, à «réunir les conditions favorables à son succès». Des préparatifs qui sont, à sept jours du conclave, à un «niveau très avancé», selon Hakim Belahcel, qui ajoute que la commission nationale de préparation de ce congrès a élaboré un «calendrier qui décline les délais pour finaliser les listes définitives des congressistes réparties dans les fédérations et précise les modalités pour déposer les listes candidates à la nouvelle instance présidentielle du parti». Et à notre interlocuteur d'exprimer sa «satisfaction» et son «optimisme» «quant à la «réussite de ce congrès national extraordinaire». Abordant les candidatures à l'instance présidentielle du front, celles-ci seront groupées et seront connues, selon Belahcel, mardi prochain. Précisant que ce congrès extraordinaire «n'a pas les prérogatives et ni la vocation de changer les textes , les procédures et la composante humaine du congrès national ordinaire tenu en 2013. Il en a été de même d'ailleurs pour le congrès extraordinaire qui s'est tenu le 20 avril 2018», il soutient qu'«il sera donc question d'élire une nouvelle instance présidentielle composée de cinq membres candidats sur une liste fermée».
Des listes fermées, candidates à l'instance présidentielle, qui devront être déposées entre le 1er et le 5 juillet. Ce qui permettra aux congressistes, poursuit Belahcel, d'effectuer un «choix libre, transparent et démocratique pour élire la prochaine instance présidentielle du FFS». Au sujet d'une probable participation personnelle dans une quelconque liste à l'instance présidentielle du front, le premier secrétaire national du FFS n'écarte pas totalement cette perspective. «Ma candidature ou pas sur une liste pour être dans la prochaine instance présidentielle du parti sera désormais tributaire de sa capacité à réunir les conditions du rassemblement et du consensus autour d'elle et de ses engagements. Ce qui amplifiera à mon sens, les chances de son succès», affirmera Belahcel qui estime que «ma gloire personnelle est subsidiaire devant la réussite de mon cher parti à s'en sortir grandi de cette terrible épreuve».
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.