PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Oran: démantèlement d'un réseau de trafic de drogue et saisie de psychotropes    Covid-19 : Nécessite d'adopter de "nouveaux modes d'enseignement" dans le Monde arabe    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Algérie/Italie: le comité technique chargé de la délimitation des frontières maritimes installé    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    Un terroriste abattu, 4 éléments de soutien et 11 narcotrafiquants arrêtés en une semaine    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Neghiz face à la presse    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    La fille des Aurès    Prorogation des promotions au 30 septembre    Les souscripteurs AADL protestent    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Enfin l'électricité et le gaz    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées
Ogebc
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 08 - 2020

L'Office de gestion et d'exploitation des biens culturels (Ogebc) se dirige vers une «exploitation commerciale optimale» des sites archéologiques et musées de site dans le cadre de «la nouvelle politique économique adoptée par le président de la République», a indiqué Abdelkader Dahdouh, directeur général de l'office qui annonce un nouveau cahier des charges pour l'investissement des opérateurs privés dans les infrastructures d'accueil et de services.
Dans un entretien à l'APS, Abdelkader Dahdouh a expliqué que l'Ogebc œuvre à trouver des «solutions économiques de rechange» dans le cadre de la politique adoptée par le président de la République en adoptant de nouveaux mécanismes d'exploitation des sites du patrimoine.
Il a également annoncé l'élaboration d'un nouveau cahier des charges pour la «location de structures de l'office dans plusieurs sites archéologiques comme celui de Tipasa qui comporte un projet de centre d'interprétation et de nouvelles structures commerciales». l'Ogebc devra exploiter en priorité les espaces existants pour créer une offre attrayante et des infrastructures d'accueil dans des sites comme Timgad (Batna), Djemila (Sétif), la Kalaâ des Béni Hammad (M'sila) ou encore le fort de Santa Cruz à Oran. Cette nouvelle vision d'exploitation comporte également la création de musées virtuels et des reconstitutions des vestiges en trois dimensions.
Depuis la fermeture des musées et sites archéologiques en mars dernier dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, l'Ogebc a mis en place un programme de visites guidées virtuelles des sites sous tutelle, diffusées sur les réseaux sociaux et des opérations d'aménagement et de nettoyage pour préparer l'accueil des visiteurs après la levée des mesures de prévention dans des sites comme Djemila, Timgad, Hippone (Annaba), Tipasa, Ténès et Cherchell, a rappelé Abdelkader Dahdouh.

Des projets en souffrance et de nouveaux plans de sauvegarde
Interrogé sur le volet de la restauration du patrimoine bâti dont l'office est en charge depuis sa création en 2007, le directeur a cité quelque 45 opérations de restauration ou d'intervention d'urgence en cours dans des sites comme les fortifications d'Alger, la zaouïa Tidjania de Boussemghoun (El Bayadh) et d'autre projets à Tlemcen et Constantine.
Il regrette cependant que de nombreux projets soient «à l'arrêt depuis quelques années» pour des «raisons administratives techniques et surtout financières dont le règlement prend beaucoup de temps». Il estime aussi que pour dépasser ces entraves, la restauration «ne peut être soumise à la même réglementation que toute autre projet de construction sans prendre en considération la spécificité et la complexité d'une intervention sur le patrimoine». Abordant les efforts déployés pour la préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel, Abdelkader Dahdouh a évoqué le dernier plan de sauvegarde du site archéologique d'Hippone récemment publié et un autre plan en cours d'élaboration pour le site archéologique de Bethioua, «Portus Magnus», près d'Oran.
À une question sur l'implication de l'Ogebc dans la gestion et la restauration de la Casbah d'Alger, le directeur a rappelé que le dossier a été transféré aux services de la wilaya d'Alger en précisant que son établissement «se contente d'un rôle d'accompagnement tout en assurant le gardiennage des bâtisses inoccupées.
Il estime cependant que la sauvegarde d'un site classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco «nécessite parfois d'outrepasser la réglementation qui ne correspond pas à la spécificité du site pour appliquer des décisions strictes et adaptées».
Créé en 2007, l'Ogebc est en charge de la gestion, de la mise en valeur de l'entretien et de la protection des biens culturels matériels sous sa tutelle dans 32 wilayas du pays. Les sites archéologiques de Tipasa, Hippone (Annaba), Tiddis (Constantine), la Basilique de Sainte-Crispine (Tébessa), les tombeaux de Massinissa, de Cléopâtre Séléné II, de l'Imedghacen ou encore les Djeddars de Frenda figurent parmi les sites exploités par l'office.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.