Explosion de gaz à El-Bayadh : 1 à 3 ans de prison ferme à l'encontre de 12 accusés    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    Football / Classement Fifa : l'Algérie gagne cinq places, désormais 30e    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Chanegriha : le peuple algérien fera entendre sa voix souveraine le 1er novembre    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    La liberté dans le respect de l'autre    Macron et l'arabe    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Le grand bond en arrière, Tuchel contesté    L'AC Milan et Tottenham de retour    Le port de Skikda renforcé    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le projet d'amendement constitutionnel contribuera au renouvellement de la classe politique et au changement escompté    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Musulmans de France, tous coupables ?    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Centre anti-cancer Emir Abdelkader: Plus de 5.000 hospitalisations en huit mois    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    La déclaration de patrimoine enfin constitutionnalisée ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    Plaidoyer pour alléger la pression fiscale    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans
LOGEMENTS PUBLICS LOCATIFS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 09 - 2020

Les projets de réalisation des nombreux logements publics locatifs ont coûté cher au Trésor public, puisque l'Etat a dû y puiser la bagatelle de 4 300 milliards de dinars durant les vingt dernières années.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - C'est le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville qui l'affirme. S'exprimant, avant-hier jeudi, devant les membres du Conseil de la Nation, lors d'une plénière consacrée aux questions orales, il a soutenu qu'en plus de l'enveloppe globale dédiée aux logements sociaux estimée à 2 000 milliards de dinars, il y a eu également une autre enveloppe de 300 milliards de dinars débloquée pour la réalisation des travaux d'aménagement et d'autres réseaux divers (routes, assainissement, éclairage public, etc.). Des programmes colossaux qui ont permis d'offrir des toits décents à près de 1 270 000 familles.
Evoquant la nouvelle formule du logement promotionnel aidé, Kamel Nasri a fait part d'un programme qui a atteint 1 300 unités d'habitations à l'échelle nationale. Des efforts qui prouvent, à travers ces diverses formules pour l'acquisition d'un toit, selon le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, que les pouvoirs publics ont le souci permanent de ne priver aucune couche de la société du droit de bénéficier de l'aide de l'Etat pour l'acquisition d'un logement.
Il faut rappeler que Kamel Nasri a fait part, mardi dernier, d'une grande opération de distribution de logements de diverses formules à l'occasion de la célébration, le 1er novembre prochain, du 66e anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de Libération nationale. Une date phare qui coïncide, cette année, avec le déroulement du référendum autour du projet de révision constitutionnelle.
Ce qui prouve, selon Nasri, que l'Algérie demeure fidèle au serment de Novembre 1954 et qu'elle reste un Etat social par excellence.
Par ailleurs, le ministre a fait part de «l'examen en cours» du projet de texte réglementaire relatif à la nouvelle formule du logement locatif public (LLP). Un projet qui, ajoutera-t-il, a fait l'objet, au préalable, d'une «large concertation auprès des promoteurs immobiliers, lancée en août dernier par le Fonds de garantie et de caution mutuelle de la promotion immobilière via son site électronique».
Cette formule repose sur le principe d'octroi d'assiettes foncières aux promoteurs immobiliers, pour la construction de projets de logements destinés à la location, en contrepartie de la consécration d'une partie de ces projets à la vente libre. Elle permettra de réguler et de promouvoir le marché de l'immobilier locatif à des prix raisonnables, expliquera encore Nasri qui exclut, par ailleurs, du moins pour le moment, la revue à la baisse du seuil pour les salaires ouvrant droit au logement social, fixé à 24 000 DA.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.