La "liste ouverte" pour contrer la "chkara"    L'Algérie "tenace face aux ennemis d'hier et d'aujourd'hui"    7 longues années d'attente    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Tournoi de l'UNAF (U17): entame réussie pour les Verts    Mondial 2021 de handball. Portugal 26 – Algérie 19 : Réaction encourageante du sept national    Barca : Lionel Messi ne sera pas lourdement sanctionné !    Saisie de 376 millions de centimes en faux billets à Annaba    Numérisation de la CNAS : Les arrêts de travail déclarés via le portail El Hanaa    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    "Les étudiants doivent éviter les fausses déclarations"    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Arrêt prématuré d'un test des moteurs de la fusée géante SLS    Les Européens appellent Téhéran à la raison    Saïd Chengriha lors de sa visite hier à Béchar : «Nous mettrons en échec tous les desseins hostiles»    Après 20 mois de détention, le sort de Ali Ghediri toujours pas connu    Prolongation de mandat    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    "Le plus difficile reste à venir"    Enquête    Affaire GB Pharma : Le procès en appel reporté    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Un mort et 14 blessés dans un accident de la circulation    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Une solidarité efficace et autonome    Une quête de l'Histoire d'un peuple    Un citoyen tombe du 5èm étage d'un immeuble en construction    Mostaganem: Incendie sur un bateau de pêche    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    LA TRITURE    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Est-ce la bonne statue?    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020
Palestine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 11 - 2020

Les forces d'occupation israéliennes ont arrêté plus de 400 enfants, âgés de moins de 18 ans, depuis début 2020 principalement dans la ville d'El Qods occupée, selon un rapport.
Dans son rapport publié à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfant, le Club du prisonnier palestinien a révélé qu'environ 170 enfants palestiniens sont actuellement dans les geôles israéliennes.
Malgré la situation sanitaire difficile dans lequel le monde vit à cause du coronavirus, les forces d'occupation israéliennes poursuivent l'arrestation des enfants palestiniens et les mesures répressives à leur encontre. C'est pourquoi, les enfants prisonniers font face à une double souffrance et sont privés également des visites de leurs familles et de leurs avocats, notamment dans les premiers mois de la propagation du virus. Malgré les appels lancés par les organisations palestiniennes et internationales de défense des droits de l'Homme pour la libération des enfants prisonniers ainsi que des prisonniers malades et âgés, l'occupation continue à intensifier les détentions quotidiennes.
Le Club du prisonnier a exposé une série de violations israéliennes contre les enfants prisonniers : l'arrestation systématique nocturne de leurs domiciles très tard la nuit, leur transfert aux centres de détention et d'interrogatoire, les laissant sans nourriture et eau, les insultant, les humiliant et les terrorisant et les privant de leur droit juridique pour que l'un de leurs parents et leurs avocats assistent à leur procès et les privant de suivre leur éducation.
Les enfants, surtout à El Qods occupée, sont confrontés à des arrestations systématiques et à la politique de résidence surveillée, considérée comme la politique la plus grave imposé» à leur encontre en transformant leurs domiciles en prisons.
Le Club du prisonnier a demandé aux institutions internationales des droits de l'Homme, y compris l'organisation de l'enfance l'ONU, l'Unicef, de déployer des efforts sérieux pour protéger les enfants palestiniens et de contraindre Israël de respecter les accords et les lois sur la protection des enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.