Les propositions du mouvement El-Islah    Toujours pas de conclusions    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Madoui prend le relais    La «seconde jeunesse» de Koudri    Incendie au niveau du siège    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    Gâteau au chocolat sans gluten    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Plus de 250 morts et 100 000 déplacés au Darfour    Un an de prison ferme requis    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Le MJS gèle les suspensions prononcées depuis juin 2020    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Sensibilisation des éleveurs à l'insémination artificielle    L'incontournable rendez-vous des hirakistes    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Koussaïla Adjrad ou quand passion rime avec fascination    APC d'Oran : Des logements vides mais difficiles à distribuer    La pâleur d'une façade    Tournoi de l'UNAF - U17 : Algérie - Tunisie, aujourd'hui à 14 h 30: Les Verts à une marche de la CAN    Football - Ligue 1: Un état des lieux préoccupant    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté
Béjaïa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 11 - 2020

Condamné à une année de prison ferme assortie d'une amende de 100 000 DA, en première instance, par le tribunal d'Akbou, le 27 septembre dernier, l'ancien député démissionnaire de Béjaïa Khaled Tazaghart a été acquitté, samedi, en appel.
Le verdict a été accueilli avec un grand soulagement par sa famille, le collectif des avocats de la défense et les nombreux citoyens indignés par «une condamnation injuste d'un militant pacifique qui se bat pour un Etat de droit».
«C'est un jugement réjouissant d'autant plus que le citoyen Khaled Tazaghart retrouve sa liberté», a indiqué, dans une déclaration au Soir d'Algérie, l'un des avocats du collectif de la défense, Me Hakim Saheb, tout en qualifiant la décision de «sage, annulant la première sentence qui était sévère, expéditive et infondée».
Pour Me Lydia Lounaouci, membre du collectif de la défense, «c'est une vraie victoire pour le droit et pour les droits de l'Homme. Nous sommes soulagés. Khaled Tazaghart a été acquitté de tous les chefs d'inculpation pour lesquels il est poursuivi. Le verdict prouve, encore une fois, que le parquet lance des poursuites infondées dans ce genre d'affaires au moment où les vrais criminels sont en liberté. Il a mieux à faire que de poursuivre des citoyens pacifiques qui se battent pour les valeurs démocratiques».
Tout en signalant que «le détenu peut engager des poursuites pour dédommagement après avoir été privé arbitrairement de sa liberté». Khaled Tazaghart a quitté en milieu de journée la prison d'Akbou où il était incarcéré depuis près de deux mois.
L'activiste politique a été accueilli dans une liesse indescriptible par des membres de sa famille et des activistes du mouvement populaire à sa sortie.
Pour rappel, arrêté le 26 septembre dernier à Tichy à son retour d'une manifestation du mouvement populaire à Kherrata, il a été présenté le lendemain en comparution immédiate devant le juge près le tribunal d'Akbou.
Poursuivi pour «incitation à attroupement», «publication pouvant porter atteinte à l'ordre public» et «violation des mesures de confinement sanitaire», l'ancien député de Béjaïa a été condamné à une année de prison ferme assortie d'une amende de
100 000 DA.
A. Kersani


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.