Pré-emploi et terrain sinistré    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le CR Témouchent sur sa lancée    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    62èmes Olympiades de mathématiques prévues en Russie: 15 élèves d'Oran aux éliminatoires régionales    Plus de 108 kg de kif saisis et un réseau de crime organisé démantelé    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Mandat d'arrêt international contre le principal responsable    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Goudjil confirmé dans son poste    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Benbouzid annonce la réception de nouveaux lots    Plusieurs opérations menées en une semaine    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Borussia M'gladbach-Man City : Bensebaini titulaire. Mahrez sur le banc    CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    Lancement prochain d'une opération d'insertion intensifiée    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    Terrain du Hirak    " DEUX MILLIONS DE DOSES LIVREES D'ICI À JUIN"    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    La prison se charge des convictions !    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Six mois de prison pour Khaled Tazaghart et Zahir Moulaoui
Arrêtés lors d'un sit-in de soutien à trois activistes en détention
Publié dans Liberté le 04 - 07 - 2020

Le député démissionnaire Khaled Tazaghart et l'ancien policier Zahir Moulaoui ont été condamnés, jeudi dernier, par le tribunal correctionnel de Béjaïa à six mois de prison avec sursis pour "incitation à attroupement non armé, publication pouvant porter atteinte à l'intérêt national, mise en danger de la vie d'autrui durant la période du confinement".
Le verdict est tombé au lendemain de leur arrestation par la police, alors qu'ils s'apprêtaient à prendre part à un rassemblement de soutien avec leurs camarades Yanis Adjlia, Merzoug Touati et Amar Berri, qui devait se tenir, mercredi matin, à la place de la Liberté d'expression Saïd-Mekbel.
À vrai dire, il y a eu une douzaine d'arrestations parmi les manifestants venus exprimer leur solidarité avec les trois activistes du Hirak dont le procès se déroulait par visioconférence au tribunal correctionnel de la ville des Hammadites.
Sur les douze personnes embarquées par la police, sept ont été relâchées après leur audition, alors que cinq autres ont fait l'objet de poursuites judiciaires. Parmi lesquels trois mis en cause, Hassan Yahiaoui, Meziane Mahdi et Nordine Djoulane en l'occurrence, ont bénéficié d'une citation directe à comparaître le 8 septembre prochain.
Ils devront répondre du seul chef d'inculpation "incitation à attroupement non armé". Tandis que Khaled Tazaghart et Zahir Moulaoui ont été placés en garde à vue au commissariat central jusqu'au lendemain, jeudi 2 juillet, où ils seront présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Béjaïa.
Le magistrat en charge de leur dossier a finalement décidé de les juger en comparution immédiate. Pas moins d'une quinzaine d'avocats du barreau de Béjaïa se sont immédiatement constitués pour assurer leur défense. Selon Me Boubaker Hamaïli, l'un des membres de ce collectif de défense, "les deux prévenus, connus pour leur sagesse et leurs convictions pacifistes, ne peuvent être accusés d'incitation à attroupement. Ils n'ont fait qu'exercer leur droit de manifester, en participant à un rassemblement pacifique".
Notons que le procureur de la République a requis une peine de deux ans de prison ferme assortie d'une amende de 50 000 DA à l'encontre de Zahir Moulaoui, et un an de prison ferme assortie d'une amende de 50 000 DA contre Khaled Tazaghart.
Par ailleurs, le verdict dans l'affaire des trois activistes du Hirak, Amar Berri, Merzoug Touati et Yanis Adjlia, incarcérés à la prison d'Oued Ghir depuis le 13 juin dernier, a été mis en délibéré pour le 8 juillet prochain. La décision prise par le juge à l'issue d'un procès, qui aura duré plus de 12 heures, n'a pas été du goût du collectif de défense composé de plusieurs dizaines d'avocats.
"Après plus d'une heure de délibérations, le juge revient dans la salle d'audience pour nous annoncer que le verdict sera connu le 8 juillet prochain. C'est vraiment aberrant !", nous a déclaré Me Amirouche Bakouri, membre du barreau de Béjaïa, à sa sortie du tribunal.

KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.