Inter Milan-Milan AC : Les compositions d'équipes    Ligne ferroviaire Saïda-Tiaret-Tissemsilt : Le projet sera-t-il livré cette année ?    Belmadi s'exprime sur l'avenir de Guardiola avec Man City    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 10ème journée    Charfi répond aux «petits» partis    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    La première session du Cnes «nouveau» se tiendra en février    Aït Ali rencontre les représentants de la filière    Inquiétudes sur l'offre et le prix des viandes    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Leknaoui à la rescousse    Isla de retour, forfait de Rebiai    L'Entente face au révélateur Médéen    La rue assaillie par les mécontents    Faible mobilisation des travailleurs    Un mort et trois blessés    "Le rapport Stora est loin de la réalité"    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Dans un mur de la chapelle, le message attendait depuis 165 ans    Mesures à l'encontre des coupables    Mémoires sur le mouvement syndical algérien    Le monde en bref...    MO Béjaïa : L'ère Karouf a commencé    Des figures historiques oubliées par l'école de la République    Jean-Philippe Ould Aoudia : Mémoire, vérité et réconciliation    CNAS Alger : Appel à la déclaration annuelle des salaires (DAS 2020)    Paroles d'un porte-parole    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Hadjer Ben Boubakeur. Chercheuse en musicologie : «C'était risqué pour le régime algérien de contrecarrer la musique hirakiste»    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    «Salaire dérisoire» et «prime Covid-19 non perçue»: Protestation des communaux devant le siège de l'APC    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Des histoires à raconter    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le nouveau directeur de l'éducation installé    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La demande d'appel de Johnny Depp rejetée
Procès en diffamation perdu contre le Sun
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 11 - 2020

La justice britannique a rejeté la demande de la star hollywoodienne Johnny Depp de faire appel après avoir perdu son procès en diffamation contre le tabloïd britannique The Sun, qui l'avait décrit en mari violent envers Amber Heard. Cette décision, prise mercredi, n'est toutefois pas définitive : l'acteur américain a jusqu'au 7 décembre pour s'adresser directement à la cour d'appel.
«J'ai refusé au plaignant l'autorisation de faire appel», a indiqué le juge Andrew Nicol. «Je ne considère pas que les motifs d'appel invoqués aient des perspectives de réussite raisonnables, et il n'y a pas d'autre raison impérieuse pour laquelle la demande d'appel devrait être accordée.»
Début novembre, l'acteur d'Edward aux mains d'argent et de Pirate des Caraïbes avait perdu son procès en diffamation contre News Group Newspapers (NGN), société éditrice du Sun, qui l'avait qualifié de «frappeur de femmes».
Le couperet était tombé après trois semaines d'audiences, en juillet, à la Haute Cour de Londres, souvent en présence du comédien de 57 ans et de son ex-femme Amber Heard, 34 ans, qui avaient donné lieu à un déversement de révélations peu reluisantes sur leur vie privée. Addiction à la drogue, accusations de tromperies et même excréments retrouvés dans le lit conjugal avaient été discutés, alimentant les unes des tabloïds. S'appuyant essentiellement sur les déclarations de l'actrice, The Sun avait invoqué 14 épisodes de violences, tous contestés par Johnny Depp.
Début novembre, le juge Nicol avait tranché en faveur du tabloïd, estimant dans son premier jugement que les qualifications du Sun étaient «substantiellement vraies», car «la grande majorité des agressions présumées ont été prouvées».
Mercredi, ce même juge a aussi ordonné à Johnny Depp de payer un peu plus de 628 000 livres (705 000 euros) au Sun pour couvrir ses frais judiciaires.
Johnny Depp et Amber Heard s'étaient rencontrés sur le tournage de Rhum Express en 2011, avant de se marier en février 2015 à Los Angeles, en Californie.
Le couple avait divorcé avec fracas début 2017. L'actrice de The Danish Girl et d'Aquaman avait alors évoqué «des années» de violences «physiques et psychologiques», accusations vivement rejetées par Johnny Depp.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.