L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Stina rend hommage à Rachid Meziane et aux premières chanteuses kabyles
Musique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 02 - 2021

Bientôt un nouvel album de Stina ? En tous cas, l'artiste finlandaise qui chante en kabyle est souvent en studio ces derniers temps.
«J'enregistre un clip en ce moment pour une chanson que j'ai composée récemment et un texte inédit de Rachid Méziane, une légende de la chanson kabyle qui a plus de 1000 chansons à son actif. Dans ce texte, Rachid Méziane, paix à son âme, a rendu hommage aux toutes premières grandes dames et chanteuses kabyles qui ont façonné la chanson kabyle dans les années 1920 à la radio d'Alger, Lla Zina, Lla Ounissa et Lla Yamina, malgré les difficultés rencontrées par les femmes à l'époque, suivies par d'autres grandes dames, comme Lgida, Cherifa, Hnifa, Bahia Farah, Taous et beaucoup d'autres qu'il a citées. Le tout arrangé au studio Sirocco Records à Tizi-Ouzou par deux grands noms de la chanson kabyle, Ismail Khaldi et Amine Laroug, qui, malgré leur jeune âge, ont beaucoup donné à la chanson kabyle», a écrit dernièrement la jeune chanteuse finlandaise sur sa page Facebook. Quelques jours plus tard, Stina a partagé «un petit aperçu» de la chanson Tagi d nuba Lxalat, qu'elle présente comme «un hommage de Méziane Rachid aux premières chanteuses kabyles, avec une mélodie qu'on a travaillée avec l'ami Idir Bouaboud, ami de longue de date de Rachid Méziane».
«Je profite de cette occasion pour saluer Mme Rachida, la femme de Rachid Méziane, ses enfants, ses amis de longue date comme Idir Bouaboud à Ottawa et tous ceux qui l'ont connue. Une occasion aussi pour saluer tous les musiciens qui ont participé à ce projet», écrit encore l'artiste.
Née à Helsinki, capitale de la Finlande, dans une famille de musiciens, Stina est pianiste et chanteuse. On raconte qu'elle est tombée dans la marmite de l'opéra quand elle était toute petite. Elle a obtenu un diplôme en chant classique au conservatoire de musique de Helsinki, avant de poursuivre ses études en musique classique à l'académie Sibelius de la même ville. La chanteuse à la voix envoûtante, joue aussi au piano et à la clarinette. Stina chante en finnois et en kabyle depuis plusieurs années, une «potion magique» qui marche très bien, au bonheur des mélomanes d'Algérie et de Finlande.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.