Covid-19/vaccination: les citoyens à se présenter dans les structures de santé de proximité    Covid-19: au moins 3.875.359 morts dans le monde    La Bande dessinée en fête à Alger du 25 au 27 juin en cours    Compétitions interclubs de la CAF: l'Algérie conserve ses 4 représentants    Réunion ministérielle du Comité sur la Palestine du Mouvement des pays non-alignés    Le monde en bref...    Boukhelifa (Béjaïa) : Sit-in des bénéficiaires du lotissement d'El Maghra    Coupe de la CAF (Demi-finale aller). Coton Sport 1 – JS Kabylie 2 : Une très belle option pour la finale    Coupe arabe (U20) : Les Verts débutent par une victoire face à la Mauritanie    Appel à l'adoption de mécanismes pour la facilitation des transferts en devises des exportateurs algériens    Elections régionales en France : Le Rassemblement National de Marine Le Pen prend une raclée    BAC à Béjaïa : Des absences qui interpellent    Règlement de la crise malienne : L'application de l'accord de paix est «poussive», regrette la CMA    21e Festival européen à Alger : Sous le signe de l'amitié algéro-européenne    Frioui out «plusieurs semaines»    Le message de Washington    L'université s'ouvre sur l'entreprise    Les ressources financières posent problème    La justice se penche sur la fraude électorale    Qui arrêtera l'Italie ?    «Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger    Deux hirakistes risquent trois ans de prison à Mostaganem    Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"    Quelle place pour les clubs algériens ?    Bouazza : "Le CRB ? Ce sera encore plus difficile"    L'ESS conforte sa position de leader    Sonelgaz cible le marché africain    La suppression de l'essence avec plomb actée    Conférence internationale à Berlin pour tenter de pacifier la Libye    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    Les familles de 23 harraga sans nouvelles de leurs enfants    Relaxe pour le maire d'Afir confirmée en appel    Paris ouverts sur de nouvelles hausses    Dessalement de l'eau de mer: une réunion pour le suivi des projets pour renforcer les réserves    La chaîne El Hayat TV suspendue pour une semaine    Une grande Histoire à apaiser    De nouveaux équipements arrivent: Bombardiers d'eau et drones contre les feux de forêt    Alger: Deux ouvriers meurent électrocutés    Le changement en Algérie est-il impossible?    L'enjeu des locales et la survie des partis    Une ambition en sursis    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    Selma Bédri, sur du velours    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Les planches me manquent!»    Rencontre avec Emir Berkane    Qui succédera à Chenine ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





15 000 livres pour les zones d'ombre
LA MINISTRE DE LA CULTURE À BOUMERDÈS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 05 - 2021

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a effectué hier une visite de travail dans la wilaya de Boumerdès.
Accompagnée du wali et des autorités régionales, la ministre s'est rendue à Boumerdès-Ville, Zemmouri-el-Bahri, Dellys et Khemis-el-Khechna.
La première étape de ce périple fut la bibliothèque régionale implantée au milieu de la ville que la ministre a simplement visitée. Sa mise en service s'est effectuée il y a quelques jours. On nous a confié que l'inauguration officielle est réservée au Premier ministre dont la visite est attendue dans cette wilaya.
L'idée de la construction de cette bibliothèque date de l'année 2000 et c'est Khalida Toumi, alors ministre de la Culture, qui l'avait lancée. En hommage à Rachid Mimouni, fils de Boudouaou, cette bibliothèque, qui dispose de moyens pour dispenser plusieurs prestations culturelles, devait se spécialiser dans la littérature francophone pour les besoins de tout le centre du pays, y compris Alger. C'est ce qu'avait souligné Khalida Toumi à l'époque lors de l'hommage rendu à l'écrivain Rachid à Mimouni. Ce n'est plus le cas. L'édifice a changé de vocation. Par ailleurs, présentement, la bibliothèque ne dispose pas de personnel qualifié dans le domaine culturel pour sa gestion en vue de la rendre efficace d'autant plus que les ambitions affichées par les responsables locaux sont à la mesure de l'investissement colossal consenti par l'Etat. Nous avons noté que les recrutements ont été faits par le biais de l'emploi de jeunes.
À cette occasion, la ministre a, en outre, donné à partir de cette nouvelle bibliothèque le top-départ devant de nombreuses caméras de télévision à une caravane qui acheminera 15 000 livres.
Ces ouvrages seront distribués aux écoles identifiées dans 16 zones d'ombre. Bien entendu, la facture de ce don est à la charge du ministère de la Culture.
La ministre s'est ensuite rendue à la maison de la culture Rachid-Mimouni qui est dans un état déplorable. Sur place, elle a d'abord visité quelques œuvres d'artistes locaux amenées en urgence.
Kenza Beldjoud, l'artiste qui a réalisé la première statue de Matoub Lounès, se propose de construire un village typiquement kabyle. Ce village aura une double vocation culturelle et touristique. Le wali a pris note de cette idée et rendez-vous est pris.
La première responsable du département s'est enfin imprégnée des explications concernant le programme de réhabilitation de cette infrastructure qui porte le nom de l'illustre écrivain qui, par son talent reconnu mondialement, a anticipé sur les tares que vit la société algérienne.
Le concepteur de cette réhabilitation veut restituer cette « maison » à la culture d'une manière générale et à la culture de la région, en particulier.
Abachi L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.