Suspension partielle et provisoire des activités de lavage-auto à Alger à compter de samedi    Sortie du territoire : Les services de police n'appliquent plus la mesure d'autorisation depuis le 4 juin    Algérie. Des dizaines de personnes arrêtées dans le cadre d'une escalade de la répression contre les militant.e.s    Real : Florentino Perez évoque le cas Raphaël Varane    Espagne : Morata ne supporte plus cette situation    Automobile : L'octroi des premiers agréments reporté    Real - Perez : "La lettre de Zidane ? Il ne l'a pas écrite. Ce n'est pas lui"    L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    L'usage de la langue anglaise renforcé    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Le contrat de Lavagne sera prolongé    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Aïd sans restrictions
Pas de durcissement des mesures de confinement
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 05 - 2021

Pas de recommandations particulières pour l'Aïd. Le Comité scientifique chargé du suivi de l'épidémie de coronavirus, réuni mercredi dernier, n'a pas jugé utile de durcir les mesures en prévision des fêtes. Ses membres préfèrent aux interdictions de circulation, des actions « pédagogiques », de sensibilisation aux gestes barrières. C'est ce qu'a fait le ministère de la Santé qui a, via un communiqué, recommandé de limiter les déplacements. Dans un contexte marqué par une augmentation des cas confirmés de contamination au Covid-19, de nombreux acteurs du système de santé appellent à la plus grande vigilance.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - L'Aïd El-Fitr de 2020 avait marqué les esprits. Face à la multiplication des cas de contamination au Covid-19, les autorités sanitaires avaient décidé d'interdire toute circulation automobile dès 13 heures. Jamais de mémoire d'Algériens, les rues n'avaient été aussi désertées ni les habitudes autant chamboulées. Ni visites familiales ni encore moins recueillement au niveau des cimetières. Mieux encore, c'était le premier jour de l'Aïd El-Fitr que la mesure rendant obligatoire le port du masque dans l'espace public entrait en vigueur.
Rien de tout cela, pour l'édition 2021. C'est un Aïd presque sans aucune restriction que s'apprêtent à célébrer les Algériens. Le comité scientifique n'a en effet formulé aucune recommandation particulière. Ses membres se sont réunis mercredi dernier avec, entre autres au menu, la question des mesures à prendre ou pas pour l'Aïd. Et c'est cette seconde option qui a été choisie. Les membres ont jugé inutile d'imposer aux Algériens des restrictions comme celles de l'année dernière visant surtout à limiter les déplacements, très fréquents en cette période. C'est sur la sensibilisation que le comité scientifique compte. Ses membres recommandent en effet d'intensifier la communication au sujet des gestes barrières et des risques que peuvent comporter les visites familiales.
Le ministère de la Santé a visiblement misé sur le sens des responsabilités des citoyens en les appelant à limiter les déplacements et d'éviter de rendre visite aux personnes âgées. À la veille d'une fête très propice aux déplacements, force est de constater que beaucoup de citoyens ont déjà bel et bien élaboré des plans pour faire de longs déplacements, surtout que la fête donnera lieu à un long week-end. L'entreprise chargée du transport par route interwilayas a d'ailleurs élaboré un programme spécial Aïd El-Fitr, signe de mouvements plus importants. Les personnes qui ne comptent pas faire de longs trajets pour rendre visite à leurs familles ne vont pas, non plus, faire l'économie de l'habituelle tournée des maisons. Seront-elles masquées ? Garderont-elles leurs distances en faisant l'impasse sur la bise de circonstance ? Il suffit d'observer ce qui se passe dans l'espace public pour constater que, ni la distanciation physique ni le port du masque ne sont respectés. Depuis plusieurs semaines déjà, le relâchement ne fait qu'augmenter. Il avait été favorisé par une nette amélioration de la situation épidémiologique, avec des bilans qui ne dépassaient pas la centaine de cas confirmés au quotidien. Le rebond enregistré ces derniers jours semble être vécu par la population comme un non-événement.
Les nombreux appels à la vigilance et à un plus grand respect des gestes barrières restent sans écho. Bien décidés à opérer un retour à la normale, une grande majorité d'Algériens font la sourde oreille et sont insensibles à toute campagne de sensibilisation.
Pas plus tard qu'hier, le ministère des Affaires religieuses rendait public un communiqué dans lequel il appelle au respect de certaines mesures pour « une fête sans dangers ». Il y est demandé aux citoyens d'éviter les embrassades et les regroupements dans les maisons ou au niveau des cimetières. Avant cela, de nombreux acteurs du système de santé alertent depuis des jours déjà sur les risques d'une troisième vague qui pourrait être plus sévère que les autres, en raison des spécificités des variants circulant actuellement en Algérie.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.