Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    MOHAMED BELHADJ, NOUVEAU PRESIDENT DU CA    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Abdelkader Bensalah n'est plus    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une première à Tlemcen
Recherche en histoire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 06 - 2021

«La dualité entre le droit en France métropolitaine et le non-droit en Algérie coloniale» tel est le thème d'un séminaire organisé à l'université de Tlemcen, à l'occasion de l'entrée triomphale de l'ouvrage historique sur Le procès des insurgés de Margueritte Algérie cour d'assises Montpellier 1902-1903 édité par l'écrivain et historien Ahmed Benchérif, dans la recherche scientifique au Laboratoire des études civilisationnelles et intellectuelles à l'Université de Tlemcen, en collaboration avec le département d'histoire. Plusieurs doctorants et spécialistes en la matière ont assisté à ce séminaire qui a été tenu dans l'enceinte de l'université Aboubakr-Belkaïd. Dans son long exposé, l'auteur a évoqué en plusieurs volets ses ouvrages Margueritte tome I et II, ainsi que l'ouvrage sur le procès des insurgés de Montpellier. Un long détail portant sur les faits qui ont marqué l'insurrection et le procès (dossiers d'instruction et les rapports des responsables juridiques). Pour rappel, Le procès des insurgés de Margueritte est l'œuvre de l'historien Ahmed Benchérif, soit un tome III des deux œuvres déjà éditées précédemment (Marguerite tome I et tome II) ; une œuvre consacrée, cette fois-ci, à l'histoire et fait son entrée historique dans la recherche scientifique, consacrée au procès des insurgés de Margueritte qui s'est déroulé à la cour de Montpellier (France) entre le 15 décembre 1902 et le 28 février 1903, édité par la maison d'éditons L'Harmattan. «Ce travail, dira l'auteur, est l'œuvre d'un effort intellectuel, certainement intense, mais il a exigé beaucoup de ténacité. C'est aussi un épisode de la mémoire collective de deux peuples, français et algérien, qui doivent la transcender pour construire un avenir conçu autour du respect réciproque et de la volonté de développer l'économie et d'harmoniser les relations des deux peuples et une meilleure stratégie entre les deux Etats. Cet essai est évidemment destiné aux étudiants et aux chercheurs, ainsi qu'aux centres de recherche et d'études qui auront à l'exploiter et à mettre en lumière les zones d'ombre que nous avons laissées par insuffisance de matière documentaire, en leur souhaitant de meilleures opportunités avec les archives d'outre-mer, principalement pénitentiaires», conclut l'historien. Notons, enfin, que Ahmed Benchérif est un écrivain, poète, romancier et historien. Il est né en 1946 à Aïn-Séfra, et est l'auteur de plusieurs autres ouvrages, entre autres, la Grande Ode ; l'Odyssée ; Hé-hé-hé c'est moi qui l'ai tué. Il est également le président du Bureau des écrivains algériens de la wilaya de Naâma.
B. Henine

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.